Soufiane Djilali craint des dérapages    Nouvelle loi électorale: la dernière ligne droite    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    La capitale sénégalaise à l'aube d'une journée sous tensions    Les Ivoiriens aux urnes samedi pour élire 255 parlementaires    Klopp calme le jeu pour Salah    Brèves    Brèves des Fédérations    Une approche intelligente    100 kg de drogue saisis et 11 suspects arrêtés    170 quintaux de kif saisis    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    «L'Algérie prend acte avec satisfaction»    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Assassinat de Ali Tounsi : la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    Célébration de la fête du printemps    2.735 appels reçus sur le numéro vert et de secours    Le Président Tebboune reçoit trois dirigeants de partis    L'Algérie respecte toujours sa promesse de baisse de sa production    La CNMA lance une campagne de sensibilisation    Générale de la pièce «Cadavre»    Le MCA en quête de sa première victoire    La militante sahraouie Sultana Khaya reçoit le prix "Citoyenneté pour les droits de l'Homme" à la Rioja    Zetchi: «On continue de travailler dans la sérénité et le calme»    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Béjaïa : Le mouvement reprend ses repères    Des spécialistes mettent en garde contre la prévalence croissante de l'obésité au sein de la société    FATria: Salah Ouanes réélu pour un deuxième mandat    Le Baiser et la morsure aux éditions Casbah :Yasmina Khadra se livre et délivre    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Manchester City: Mahrez lance les hostilités avant le derby contre Man U !    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Terrorisme et déchéance de la nationalité    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JS Saoura: Une efficacité à améliorer
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 01 - 2021

Les Bécharis ont gagné mais ils ont éprouvé toutes les peines du monde à écarter le NAHD de leur chemin. Ce fut un match où l'arbitre Aït Amer a eu les plus grandes difficultés à maîtriser la situation en seconde mi-temps. Il va de soi que les gars de la Saoura ont dominé au cours de la première période et nos notes attestent que leur gardien Saïdi a été rarement sollicité, à l'inverse du Nahdiste Benchlef qui s'est souvent mis en évidence. Il faut dire, qu'en dépit de leur bon jeu collectif, les Bécharis ont péché dans la finition. A leur décharge, on relèvera le bon comportement des défenseurs du Nasria. Néanmoins, au vu de leurs précédents résultats et un classement flatteur dans le groupe de tête, on s'attendait à autre chose de leur part. Malgré des offensives bien orchestrées au milieu du terrain, les Bécharis ont manqué de réalisme au niveau de l'attaque.
D'ailleurs, ils ont été menés au score, l'arbitre ayant accordé un penalty aux visiteurs. Il y a que ces derniers n'ont savouré cet avantage quelques minutes seulement, les Sudistes ayant, eux aussi, bénéficié d'un coup de pied de réparation. Il est évident que les poulains du directeur sportif Chaâbane Merzekane auraient bien aimé retourner chez eux avec un point précieux. Hélas, pour eux, et après un « oubli » de l'arbitre d'une faute de main dans leur surface, ils écopèrent d'un second penalty qu'ils contestèrent vigoureusement, alors que le fauchage de Meftah sur Drouèche était net et incontestable. Bien évidemment, les esprits se sont échauffés, et l'arbitre Aït Amer a brandi des cartons, dont deux rouges pour Meftah et Chouiter, ce dernier après la fin de la rencontre. La prestation de cet arbitre confirme les appréhensions des observateurs. Dans une prochaine livraison, nous reviendrons en détail sur la situation de l'arbitrage qui connaît plus de hauts que de bas, ce qui est préjudiciable au football algérien.
Ceci dit, sur le fond, la victoire des Sudistes n'est pas usurpée, car ils ont dominé leurs adversaires. Mais la forme a laissé quelque peu à désirer.
On ne sait pas si cette attitude a fait suite à la première défaite subie il y a quelques jours à Skikda. Toujours est-il que la formation drivée par Ighil Meziane a laissé sceptiques les observateurs. Les chiffres démontrent que la défense demeure son point fort, alors que l'attaque se résume aux exploits de Messaoudi et Hamidi. C'est trop peu pour un championnat marathon de 38 journées. Nous espérons bien sûr nous tromper, et que les prochaines échéances nous fassent changer d'avis. Les Béharis doivent améliorer leur rendement offensif. C'est la condition sine qua non pour rester dans le wagon de tête et avoir des chances de participation à une compétition continentale. Quoi qu'il en soit, et jusqu'à la fin de la phase aller, ils accueilleront le MCA, le CSC, le CABBA, l'ESS et l'USB. En revanche, ils rendront visite à la JSK, au MCO, à l'ASO, au CRB, au PAC et à l'ASAM, un programme conséquent et plein de risques, dans la mesure où les coéquipiers de Yahia Cherif venaient à manquer de réalisme au niveau de l'attaque. Il s'agit d'un avis émis en fonction de la situation actuelle. Il se pourrait donc que la JSS s'améliore sur ce volet offensif, car derrière, c'est solide. Les absences des Messaoudi, Hamia et Lahmeri ont certes pesé sur la balance, mais on connaît la qualité du vivier béchari. Le coach Ighil Meziane peut faire appel à des jeunes qui piaffent d'impatience et qui pourraient fort bien apporter leur précieuse contribution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.