Législatives : Un taux de participation de 14,47% à 16h00    Législatives/centre du pays: les citoyens plus nombreux aux bureaux de vote dans l'après-midi    Euro 2020 : Le match Danemark-Finlande va reprendre    Belmadi: "Cette série d'invincibilité n'est pas le fruit du hasard"    AEP à Alger: instructions fermes pour un approvisionnent régulier    Coronavirus: 343 nouveaux cas, 236 guérisons et 5 décès    Législatives/Alger-est : une plus importante affluence dans l'après-midi    Foot/Amical: Algérie (A') - Liberia (A) le 17 juin à Oran    Covid-19: plus de 5 millions de cas en Afrique    Tabbou, Ihsane El-kadi et Drareni relâchés    Toute colonisation est un investissement perdu    Vers l'extradition d'El Wafi Ould-Abbès    Les Canaris en plein vol...    Yasser Bouamar et Kaouther Ouallal éliminés d'entrée    La Sadeg élabore un plan d'action pour les examens de fin d'année    Lumières rend hommage à plusieurs artistes    Elles et ils militent contre l'oubli !    Sévère rappel à l'ordre du parlement européen au Maroc    Finalisation de l'examen des décrets exécutifs    Khaldi : "Revoir la politique du football"    LE NOUVEAU STADE D'ORAN OU LE 5-JUILLET POUR ABRITER LA FINALE    L'EXECUTIF SE MONTRE OPTIMISTE    Un salon dédié à la santé de l'étudiant    Saisie de 10 000 comprimés psychotropes    Hausse de 45,5% de nouveaux inscrits    Durcissement du Code pénal    Une série de dispositions annoncées pour redynamiser le secteur    Utilisation optimale des caméras de surveillance    Afrique du Sud: une alliance politico-syndicale réitère son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    La Casbah d'Alger : L'artisanat disparaît peu à peu    L'ISACOM "salue la décision du Parlement européen condamnant le Maroc"    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Presse régionale: rendez-vous avec le changement    Véhicules de moins de 3 ans, tabac, fonds détournés...: Les nouveautés de la LFC 2021    Huit blessés dans 2 accidents de la route    Aïn El Turck: Retour en force de l'informel dans les localités côtières    Les habitants en appellent au wali: Une décharge sauvage en plein cœur de Haï Chahid Mahmoud    Complotisme : arme de la paresse intellectuelle et de la gouvernance institutionnelle    Les menaces de troisième génération    L'époux devenu loque    La Libye prend exemple de l'Algérie    Un quartier palestinien d'El Qods convoité par les sionistes    Neuf pays africains sur 10 pourraient ne pas atteindre l'objectif    Les défis de l'après-12 juin    Les avocats menacent de marcher    L'ami et le collègue de 56 ans!    Hommage à Fawzi Saïchi    «Unzipped Exposition», expo unique en Europe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Malgré la baisse sensible des cas de Covid-19: Les spécialistes réitèrent l'appel au respect des gestes barrières
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 03 - 2021

Au moment où certains pays enregistrent une forte croissance des cas de coronavirus marquée par le variant britannique, en Algérie on constate une nette baisse de moins de 100 nouveaux cas par jour. A Oran, une baisse remarquable dans le nombre des cas de contamination par le coronavirus est enregistrée depuis plusieurs jours. Alors que durant les mois de novembre, décembre et jusqu'au mois de février, une moyenne de 60 cas était enregistrée, le nombre de nouveaux cas par jour est descendu sous la barre de 10 cas par jour. Même constat relevé également a l'hôpital de haï «Nedjma» (240 lits) où le nombre de cas a baissé. Une baisse réconfortante pour les équipes médicales éprouvées dans les dernières semaines. Comment expliquer cette situation ?
Dans une petite analyse publiée sur sa page facebook, le professeur Lellou Salah, pneumologue et chef de service pneumologie de l'établissement hospitalier universitaire 1er Novembre USTO, a tenté d'expliquer la situation et de répondre à certaines questions. Pour lui, «le seul moyen d'endiguer la pandémie reste la vaccination, il faut vacciner vite et en masse, parallèlement on ne doit pas oublier la distanciation physique, le port de masque et le lavage fréquent des mains». «A mon avis, nous sortons de la deuxième vague, on est à son creux, c'est l'évolution naturelle des pandémies, toutes les dispositions qui ont été prises jusqu'à présent ont contribué à atténuer la gravité de l'affection et la transmission du virus, mais rien nous dit qu'on est à l'abri d'une troisième vague», a-t-il souligné. Pour ce qui est de la baisse du nombre de cas, le spécialiste a indiqué que la théorie de l'immunité collective naturelle est très peu probable. «Dans la Covid-19, pour parler de l'immunité collective il faut que 70% de la population soit infectée et on aurait payé un lourd tribut avec un grand nombre de personnes contaminées et une mortalité élevée. Les chiffres enregistrés à ce jour ne plaident pas en cette faveur. Les enquêtes de séroprévalence pourraient nous indiquer le nombre de pourcentage de la population qui a été infectée par le virus», a-t-il indiqué.
Il a même exclu l'immunité collective par la vaccination. «Nous sommes encore au tout début de la campagne de vaccination. La fermeture des frontières et les gestes barrières ? Possible, en partie peut-être. On sait que les gestes barrières ne sont pas très respectés», a-t-il ajouté, avant de réitérer son appel pour le respect des mesures de prévention et la vaccination en masse. En effet depuis quelques semaines, la situation épidémiologique s'est stabilisée. Mais la pandémie est toujours là. Toutefois un relâchement dans l'application de ces mesures a été constaté notamment au niveau des moyens de transport et des commerces. Les gestes barrières, comme le port de masque, ont été abandonnés. Les véhicules de transport public sont régulièrement bondés, le port du masque de protection a régressé.
Au vu du développement de la situation épidémiologique dans le monde, la prévention est plus que de mise. Les citoyens doivent faire preuve d'un sens élevé de responsabilité et de respect scrupuleux des gestes barrières et des protocoles sanitaires préconisés, notamment la distanciation physique, le port de masque et l'évitement des rassemblements. Le non-respect des mesures préventives, notamment la distanciation sociale, le port de bavette, l'hygiène des mains et le respect du confinement, peut contribuer à la propagation de cette pandémie.
Les spécialistes réitèrent leurs appels et insistent sur la nécessité d'une prise de précaution de rigueur afin d'éviter d'autres vagues de la pandémie en respectant simplement les mesures barrières. Dans le cadre de la lutte contre la propagation de l'épidémie de Covid-19, des instructions fermes ont été données par le wali d'Oran aux différents services pour intensifier les différentes opérations de contrôle et de sensibilisation relatives à l'application des gestes barrières. Un programme spécial de sensibilisation a été mis en place.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.