L'APLS mène de nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain    Danemark-Finlande : La demande d'Eriksen à ses coéquipiers    Aïn Defla: Abbass M'hamed, un exemple de la fidélité au pays et de l'amour de la patrie    Législatives: clôture des bureaux de vote, début du dépouillement des voix    Législatives: les électeurs plus nombreux dans les bureaux de vote durant l'après-midi à l'Est du pays    Belmadi: "Cette série d'invincibilité n'est pas le fruit du hasard"    Coronavirus: 343 nouveaux cas, 236 guérisons et 5 décès    AEP à Alger: instructions fermes pour un approvisionnent régulier    Foot/Amical: Algérie (A') - Liberia (A) le 17 juin à Oran    Législatives/Alger-est : une plus importante affluence dans l'après-midi    Covid-19: plus de 5 millions de cas en Afrique    Tabbou, Ihsane El-kadi et Drareni relâchés    La Sadeg élabore un plan d'action pour les examens de fin d'année    Yasser Bouamar et Kaouther Ouallal éliminés d'entrée    Vers l'extradition d'El Wafi Ould-Abbès    Toute colonisation est un investissement perdu    Lumières rend hommage à plusieurs artistes    Hausse de 45,5% de nouveaux inscrits    Durcissement du Code pénal    LE VERDICT REPORTE AU 23 JUIN    Khaldi : "Revoir la politique du football"    Coton Sport-JSK à Yaoundé    LE NOUVEAU STADE D'ORAN OU LE 5-JUILLET POUR ABRITER LA FINALE    Sévère rappel à l'ordre du parlement européen au Maroc    Un salon dédié à la santé de l'étudiant    Saisie de 10 000 comprimés psychotropes    Finalisation de l'examen des décrets exécutifs    L'EXECUTIF SE MONTRE OPTIMISTE    Une série de dispositions annoncées pour redynamiser le secteur    Utilisation optimale des caméras de surveillance    Afrique du Sud: une alliance politico-syndicale réitère son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    La Casbah d'Alger : L'artisanat disparaît peu à peu    L'ISACOM "salue la décision du Parlement européen condamnant le Maroc"    Véhicules de moins de 3 ans, tabac, fonds détournés...: Les nouveautés de la LFC 2021    Huit blessés dans 2 accidents de la route    Aïn El Turck: Retour en force de l'informel dans les localités côtières    Les habitants en appellent au wali: Une décharge sauvage en plein cœur de Haï Chahid Mahmoud    Complotisme : arme de la paresse intellectuelle et de la gouvernance institutionnelle    Les menaces de troisième génération    L'époux devenu loque    La Libye prend exemple de l'Algérie    Un quartier palestinien d'El Qods convoité par les sionistes    Neuf pays africains sur 10 pourraient ne pas atteindre l'objectif    Les défis de l'après-12 juin    Les avocats menacent de marcher    L'ami et le collègue de 56 ans!    Hommage à Fawzi Saïchi    «Unzipped Exposition», expo unique en Europe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie Poste: Une reprise progressive du travail sur fond de «colère»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 04 - 2021

A l'exception de quelques bureaux de poste, la majorité des agences ont repris le travail, après six jours consécutifs de grève. Il faut souligner que certains postiers ont assuré «un service minimum» ces trois derniers jours, pour réduire la pression sur les usagers de la poste, en ce mois sacré du Ramadhan. D'autres agences avaient leurs portes quasiment closes. Hier, plusieurs agences que ce soit dans la capitale ou dans d'autres wilayas ont ouvert leurs portes aux citoyens, alors que d'autres poursuivaient la grève.
La direction générale d'Algérie Poste avait exprimé, dans un communiqué, à l'adresse du personnel, son engagement à répondre à certaines revendications. Et ce, en annonçant « l'activation du système d'évaluation des primes de rendement individuel et collectif PRI/PRC qui seront versées à compter du mois de juillet 2021, au taux maximal de 40%, répartis en 25% du salaire de base pour la prime de rendement individuel (PRI), en fonction de l'évaluation individuelle et de 15% du salaire de base pour la prime de rendement collectif (PRC), selon les résultats de l'effort collectif ».
La direction avait même décidé l'octroi de deux jours de repos par semaine à chaque employé, après le mois sacré du Ramadhan, suivant un programme adéquat garantissant la continuité du service postal. Et la régularisation, avant le 30 mai 2021, du statut de tous les travailleurs faisant fonction autre que celle prévue dans leur décision de nomination.
Elle s'est engagée, en outre, selon le communiqué, à œuvrer à la clarification des modalités d'application de l'article 104 du règlement intérieur relatif aux cas de suspension conservatoire de manière à garantir la protection du travailleur contre les suspensions arbitraires, avec l'engagement d'examiner tous les cas soulevés dans un délai n'excédant pas trois (03) mois.
Il a été précisé que la direction générale d'Algérie Poste avait tenu une réunion, sous la présidence de la directrice générale, entre les cadres de l'entreprise et les membres de la Commission nationale de préparation de la Conférence nationale électorale du syndicat de l'entreprise pour examiner et débattre des revendications socioprofessionnelles.
Bien que la majorité ait repris le travail, certains postiers grévistes à Alger notamment ont fait part de leur insatisfaction, qualifiant le communiqué « d'ambiguë ».
Ils précisent que la majorité des postiers ont repris le travail, suite aux décisions de suspension des agents.
En effet, Algérie Poste avait mis en garde ceux qui refuseront de reprendre le travail, «toutes les procédures juridiques et réglementaires en vigueur contre ceux qui se sont abstenus de rejoindre leurs poste de travail, malgré les instructions données à cet effet», selon le communiqué de la direction adressé à l'ensemble des travailleurs d'Algérie Poste.
Pour rappel, l'arrêt de travail déclenché le 12 avril a été déclaré «illégal» en vertu d'une décision en référé rendue le 13 avril par le tribunal de Dar El Beïda. Algérie Poste a appelé, jeudi, les travailleurs grévistes à «rejoindre immédiatement» leurs postes, précisant recourir à des mesures strictes à leur encontre conformément à la loi, dont «le licenciement sans préavis ni indemnités, en cas de refus d'obtempérer».
Le SNAP exprime son soutien à l'employé suspendu
Contacté par nos soins, Mourad Nekache, président du Syndicat national autonome des postiers SNAP, a regretté le fait que « la direction ait choisi la voie des menaces et de la provocation au lieu de la voie du dialogue avec ses employés ». Il a affirmé que « les solutions existent il faut juste se réunir avec les employés et débattre des solutions possibles au lieu d'aller chercher un syndicat sur mesure ». M.Nekache a affirmé que certaines agences n'ont pas repris le travail car les postiers sont en colère notamment à cause de la décision de suspension de leur collègue.
A noter qu'un employé d'Algérie Poste, en l'occurrence Abderrahmane Zaoui, exerçant dans un bureau de poste à Alger, a été suspendu, selon ses propres déclarations qui ont circulé à travers une vidéo qu'il a postée sur Facebook. Cet employé avait interpellé le ministre de la Poste et des Télécommunications Brahim Boumzar au deuxième jour de la grève des postiers, en lui expliquant que seuls les enfants du secteur sont capables de résoudre les problèmes de la poste.
L'annonce de sa suspension a suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux et parmi ses collègues dont certains ont manifesté leur soutien à travers des sit-in au sein et devant leurs agences respectives. Le président du SNAP a dénoncé au nom de son syndicat ce genre « d'intimidation » et ce genre de « pratique », en exprimant son soutien absolu et la solidarité du SNAP à l'employé suspendu. Le syndicat a appelé à la réintégration urgente de l'agent à son poste et des syndicalistes suspendus et qui ont eu gain de cause auprès de la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.