JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    Gamouh sera-t-il promu au badge Fifa ?    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



RC Relizane: Le maintien en bonne voie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 07 - 2021


  Lorsqu'ils sont sollicités par un club en perdition visant uniquement le maintien, beaucoup d'entraîneurs hésitent à s'engager. Leur réflexion est la suivante : si le technicien en place a quitté la barre technique, c'est qu'il existe des problèmes. Là, on n'a que l'embarras du choix, de la cabbale des joueurs envers leur entraîneur pour diverses raisons, au problème de leurs salaires, sans oublier les décisions du coach quant à l'équipe type, ainsi que… l'intensité des séances d'entraînement. Aussi, c'est en considérant ces paramètres qu'il faut mettre l'accent sur la témérité de Bougherara , qui a accepté l'actif (un peu) et le passif (beaucoup), en prenant en mains une équipe qui venait de subir de lourdes défaites face à l'USMA et au CRB. En outre, il succédait à Cherif El-Ouazzani, l'un des plus expérimentés sur le marché et qui, passé au Paradou, est en train d'obtenir de bons résultats. De la 17e place avec 28 points, voilà le Rapid nanti d'un pactole pour le moins rassurant, avec 41 points au terme de cinq victoires consécutives. On se demande quelle a été la recette de Bougherara pour assurer une trajectoire auparavant inespérée. Faute d'éléments de réponse pris à la source, il faut se fier à la lecture des chiffres concernant une défense friable avant son arrivée et qui n'a encaissé qu'un seul but en cinq rencontres (face à l'ASAM). En revanche, les coéquipiers de Souguer ont, à chaque fois, trouvé la faille dans les défenses adverses de leurs cinq adversaires, y compris la JSK, finaliste de la récente coupe de la CAF. Lorsque le Rapid était en mauvaise position, certains joueurs faisaient malgré tout preuve d'optimisme, et nous-mêmes avions émis des doutes sur leurs possibilités de maintenir le club parmi l'élite. Le football et son environnement étant des plus complexes en Algérie, on se gardera de faire la comparaison entre Bougherara et Cherif El-Ouazzani, d'autant plus que ce dernier est en train de redresser la situation du PAC, dont le réel niveau de l'effectif est en inadéquation avec les résultats pour diverses raisons. Certes, pour le RCR, la bataille du maintien n'est pas encore tout à fait gagnée, mais il n'en demeure pas moins que les partenaires de Hitala ont donné un sacré coup de collier qui leur a permis de prendre leurs distances par rapport au groupe des clubs sous la menace de la rétrogradation. Il suffira que les coéquipiers de Bouazza négocient au mieux les rencontres restantes face à l'USMBA, l'OM et l'ASO hors de leur base, alors qu'ils ont les moyens de rafler la mise contre le NAHD et le CSC sur le terrain de Zoughari Tahar. En technicien avisé, Bougherara saura mettre en garde ses poulains contre tout excès de confiance. C'est la condition pour que le Rapid conserve sa place en Ligue 1, et les supporters, très inquiets il n'y a pas si longtemps, sont à présent aux anges. Il y a de quoi.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.