Clôture des travaux de la 8e session de la Grande commission mixte algéro-égyptienne    Migrants tués par la police marocaine : le chanteur nigérian Seun Kuti annule un concert au Maroc    Boughali propose la création d'un mécanisme diplomatique préventif de soutien à la sécurité internationale    Mostaganem: le moudjahid Djelloul Benderdouche n'est plus    Le Président Tebboune reçoit la PDG de la compagnie américaine "Occidental Petroleum Corporation"    Goudjil appelle les Algériens à resserrer les rangs et à adhérer à l'initiative du Président de la République    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    JM/handball/ dames Gr.B : le point après la 1re journée    JM/ Tennis de table: Bouloussa éliminé en quart après un parcours honorable    Pétrole: l'Algérie augmentera sa production de pétrole de 16.000 b/j en août    Infirmières agressées à Beni Messous: le suspect placé en détention provisoire    La mission de l'ONU au Mali prolongée d'un an    Sonelgaz: l'exportation de l'électricité s'effectue quotidiennement    JM: tableau des médailles    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'enjeu des Jeux    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Affaires religieuses: l'Aïd El Adha célébré le samedi 9 juillet    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    Cinq personnes arrêtées: Démolition de constructions illicites à Haï Ellouz    L'AUBAINE DU GAZ    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Les noms de lieux : grands témoins d'une culture plurilingue    Galtier s'est mis à dos le vestiaire niçois    JM : ouverture de journées du théâtre méditerranéen    Darradji va coûter cher au club    Fin d'aventure pour les Algériens    Les contractuels maintiennent la pression    Guterres appelle à des efforts pour désamorcer les tensions    Au moins 22 terroristes neutralisés dans le sud-ouest    Les Parlements rivaux tentent l'alibi    Alger rebat les cartes    La grande vadrouille    Ooredoo au chevet des démunis    À qui profitera l'Aïd?    «Les guerres hybrides ont aboli les frontières»    Comment reconstituer le front intérieur    Les vertus de la communication interactive    Une autre victoire pour l'Algérie    Kessié en salle d'attente    Adam et les amours contrariés    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes    L'Algérie à l'écran    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abdelmadjid Tebboune rencontre la presse: Augmentation des salaires et de l'allocation chômage en janvier 2023
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 04 - 2022

«Nous œuvrons, dans la mesure du possible et de manière progressive, à augmenter le pouvoir d'achat du citoyen», a rassuré le président Tebboune lors de son entrevue périodique avec les représentants de la presse nationale. Rappelant dans ce sens que l'Etat avait pris une série de mesures pour améliorer le niveau de vie du citoyen et protéger son pouvoir d'achat, notamment à travers l'augmentation du point indiciaire et des pensions de retraite, ainsi que la réduction de l'impôt sur les salaires des fonctionnaires et des non-salariés.
Il a cité en outre l'instauration de l'allocation chômage en Algérie, en sus de la carte Chifa dont a bénéficié la catégorie des chômeurs. Ces mesures ont pour objectif l'augmentation du pouvoir d'achat du citoyen, a fait observer le président Tebboune. Le chef de l'Etat a, en outre, annoncé qu'»une augmentation des salaires et de l'allocation chômage interviendra d'ici la fin de l'année et entrera en vigueur début janvier 2023".
Sur un autre plan, le président Tebboune a confirmé sa volonté de réviser le système des subventions étatiques, contenu dans la loi de finances 2022, qui comprend un article portant révision de la politique de subventions publiques à travers un mécanisme national annonçant dans ce cadre la constitution, vers fin mai prochain, d'une commission nationale chargée de la révision des subventions publiques en vue de passer des subventions généralisées vers des subventions orientées aux véritables bénéficiaires, et ce, avec l'association de l'ensemble des parties prenantes. Cette commission regroupera des représentants de «l'Assemblée populaire nationale (APN), du Conseil de la nation, des syndicats, des partis politiques ainsi que toutes les forces vives du pays qui émettront leurs avis sur cette question de manière organisée», a affirmé le président.
Annonçant la «levée, d'ici la fin de l'année, des subventions sur certains produits dans le cadre d'un mécanisme national», le chef de l'Etat a assuré que le Gouvernement ne prendra aucune décision de manière unilatérale. Il a souligné, à cet égard, que les dépenses budgétaires feront l'objet d'une «révision structurelle», affirmant que «les subventions au profit des classes vulnérables et moyennes étaient irréversibles, en ce sens qu'elles représentent l'un des principes de l'Algérie indépendante, consacré dans la déclaration du 1er novembre».
L'inspection générale de la présidence enquête sur le médicament
Et, à propos de la nouvelle loi sur l'investissement, qui retient l'attention des acteurs économiques à l'intérieur et à l'extérieur du pays, «elle sera présentée en Conseil des ministres d'ici un mois», a annoncé Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier a rappelé que 2022 se voulait une «année économique par excellence» grâce aux nombreuses facilitations accordées dans le domaine économique et en faveur de l'investissement.
Interrogé sur la pénurie de certains médicaments, le président Tebboune a affirmé avoir instruit l'Inspection générale de la présidence de la République pour mener enquête. «37 inspecteurs de la présidence de la République ont été mobilisés pour mener cette enquête sur les raisons de ces pénuries qui ne devraient pas exister», a précisé le chef de l'Etat. Il a fait observer qu'il ne s'agit pas d'un problème de moyens matériels ou financiers, car «nous avons de l'argent», a-t-il dit, tout en qualifiant ces perturbations «d'anormales». Concernant un probable remaniement ministériel, le président soutient qu'il doit répondre au critère de l' «efficacité» afin de parvenir à une mise en œuvre rapide des décisions prises en Conseil des ministres. Affirmant que la majorité des ministres «sont animés de bonne volonté», il a relevé que l'expérience «s'acquiert par la pratique et la persévérance». Certains ministres ont «manqué» dans l'exercice de leurs fonctions, a-t-il fait remarquer, notant que le remaniement ministériel, s'il devait avoir lieu, s'effectuera «en fonction des résultats de chaque secteur», la norme étant «le taux d'application des décisions prises lors des Conseils des ministres».
Répondant à une question sur les réserves de blé en Algérie, le président de la République a affirmé que «l'Algérie possède actuellement des réserves pouvant couvrir une période de huit mois».
Non sans rappeler dans ce sillage les mesures prises par l'Etat pour encourager la production agricole, en tête desquelles l'augmentation du prix d'achat des céréales et des légumineuses auprès des agriculteurs. Le chef de l'Etat a fait observer toutefois que la solution radicale pour faire face à la flambée des cours des céréales et à leur pénurie sur le marché international résidait dans l'augmentation de la production nationale. «Nous avons insisté sur la production locale de l'huile et du sucre et l'augmentation du rendement des céréales à 40 quintaux/hectare, et ce, avant même le début de la crise ukrainienne. Nous appelons et nous veillons à l'application de ces instructions pour protéger le pays des répercussions des crises étrangères», a-t-il souligné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.