Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Le Conseil de sécurité exhorté à mettre un terme à l'obstination de l'Etat d'occupation marocain    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Coupe Davis (Groupe 3/Zone Afrique): l'Algérie menée au score (1-0)    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Wijnaldum a consulté Salah avant de rejoindre l'AS Rome    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Un rival de Sadr réclame le retour du Parlement    Une opération à trois bandes...    Brèves    La première médaille pour Zouina Bouzebra    La Turquie «invitée» lundi prochain aux Etats-Unis    Un plan d'urgence pour développer ces filières    Ramtane Lamamra en Azerbaïdjan    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    La voix écoutée de l'Algérie    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Le barrage inexploité    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des allers sans retours
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 06 - 2022

Karim Amellal, ambassadeur français et délégué interministériel à la Méditerranée a le verbe juste et perspicace. Au cours d'un entretien tenu au sein de notre journal dans une visite qu'il nous a rendue hier matin, il a étalé une verve remarquable et une justesse de ses analyses à propos des relations algéro-françaises. Il a insisté sur le travail du temps et pour une fois, le haut responsable français s'est démarqué des visions rigides coutumières arrêtées par ses confrères jusqu'ici notamment celles relatives à la formation de la jeunesse algérienne.
A travers ses commentaires, on décèle en effet qu'il se démarque de la compréhension retenue sur la formation dont on ne gardait, à tort, que son cadre universitaire en occultant la nécessité et le besoin pressant du savoir-faire professionnel des jeunes Algériens de ce qu'on appelle faussement les petits métiers. Il avoue d'ailleurs qu'il fait de la formation professionnelle une passion.
Dans le cadre de la coopération franco-algérienne, le sujet mérite en effet d'être défriché. La majorité de la jeunesse n'est pas du tout en phase de s'embarquer dans les hautes sphères des hautes écoles et des grandes universités. Sa préoccupation essentielle est beaucoup plus terre à terre et se limite à la recherche de l'apprentissage d'un métier lui permettant de se frayer un chemin dans la vie.
La gloriole des études de niveau élevé d'antan est sans doute dépassée et l'on constate chaque jour que les grands diplômes ne sont pas toujours des armes pour la survie.
A l'évidence, la formation supérieure n'est pas à dédaigner et constitue un label parfois efficace pour la promotion sociale de l'individu. Mais pour un pays en développement, elle n'est qu'un complément presque secondaire pour parachever et approfondir les connaissances et le savoir-faire d'un pays quand il en dispose préalablement déjà. Sinon, inverser les priorités pour l'Algérie équivaudrait à favoriser ses jeunes et moins jeunes à des voyages avec des allers sans retours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.