Enseignement supérieur: renforcer la contribution des étudiants à leur formation universitaire à la faveur d'un modèle national en 5 phases    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    La Côte d'Ivoire veut récupérer Fofana    La tension monte d'un cran au Maroc    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    La chine donne son quitus    Un Palestinien assassiné par les forces d'occupation sionistes    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine    Borne et les préoccupations de l'heure    Absurdité    «L'Algérie doit être construite par les algériens»    Que va faire l'Opep+?    Développement régional: La décentralisation comme clé de voûte    Industries: Priorité aux filières de substitution des importations    L'ESS sombre    Grosse inquiétude au Barça    On a évité le pire à El Bayadh    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    Efficacité des ressources et réduction de coûts de production: L'expertise allemande pour les PME algériennes    Démarrage timide dans la capitale    El Bayadh: Des tablettes pour 900 élèves du primaire    Cap Falcon : une femme morte et deux blessés graves dans une collision entre deux voitures    Campagne de dépistage à El Flay    El-Bayadh: Trois morts et un blessé grave dans un accident de la route    Onze ans de retard    De la marijuana à Zéralda    Le président Tebboune présente ses condoléances    Presse, amour et pouvoir    La pièce « Hna ou Lhih » participe    «C'est formidable d'échanger avec les lecteurs»    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 08 - 2022

Justifiée et nécessaire par impératif écologique, la déclaration de guerre contre le plastique risque finalement de n'être qu'un serinage musical de la part de sérieuses bonnes âmes et une littérature aux effets limités.
On ne vient pas à bout d'une matière mortelle pour l'écosystème en fermant les yeux sur les causes multiples réelles de sa prolifération.
De nombreuses ONG écologiques convaincues et volontaristes font ce qu'elles peuvent en déblayant les fleuves et les mers, mais ne donnent pas l'impression de se rendre compte qu'elles butent sur une hypocrisie monumentale qui veut que l'économie mondiale a emprunté une tangente industrielle à l'opposé de la santé humaine et de la préservation de la nature.
Seuls trois ou quatre pays comme la Nouvelle-Zélande ou l'Ecosse ont tourné le dos à la course au développement industriel tel que conçu aujourd'hui pour ne se préoccuper essentiellement que de la santé de leurs populations.
Partout ailleurs, s'éterniser à pointer un doigt accusateur sur les matières polluantes relève presque de la gabegie sinon d'une bonne plaisanterie. Les images effarantes des surfaces marines de Bombay et les 8 millions de tonnes jetées dans les océans préfigurent une bataille perdue d'avance. Discourir encore sur les bienfaits écologiques de la voiture électrique en adhérant à la profusion effarante des batteries en plastique est un gag outrageant. On ne peut par ailleurs exiger de la dame Chine de tempérer ou de tirer un trait sur son industrie florissante des jouets qui constitue une base importante de son économie.
De par les milliers d'usines qu'elle fait tourner à moindres frais à travers le monde et de par les millions d'emplois qu'elle a créés, il devient impensable de réclamer une marche arrière à une industrie létale s'inscrivant dans la durée.
Devenu implacable et incontournable, le contenant des eaux minérales et des sodas comme la plupart des composants et des emballages s'est inscrit dans la consommation mondiale pour l'éternité.
Quant à la parade du recyclage, il est inutile de demander aux magnats de ce monde ce qu'ils en pensent. La réponse est connue d'avance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.