Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MOSTAGANEM : 31 ‘'harraga'' interceptés en mer en 15 jours !
Publié dans Réflexion le 09 - 10 - 2016


Rien ne semble dissuader les candidats à l'émigration clandestine , ni la peine d'emprisonnement allant de 2 à 6 mois , ni les lourdes amendes de 20.000 à 60.000 dinars , le phénomène semble s'intensifier davantage depuis le mois de Septembre de l'année en cours, le bilan dressé par les gardes-côtes activant le long de la bande maritime de la région « ouest », mentionne que 333 harraga ont été interceptés depuis le début de l'année à la fin du mois de septembre dernier. Malheureusement, les côtes mostaganémoises n'ont pu être épargnées par cette alarmante reprise d'aventures risquées en mer et dont certaines se soldent par la disparition a jamais de dizaines de corps en pleine Méditerranée ! A ce jour, et en l'espace de 15 jours ( du 10 au 25 septembre dernier) 31 harraga ont été interceptés en mer par les gardes-côtes nationaux et espagnols, l'émigration clandestine continue de tenter de nouveaux candidats qui risquent gros en traversant la Méditerranée à bord d'embarcations de pêche, et en s'exposant à tous les dangers, dont la mort qui les guette et leur arrestation par les gardes-côtes. En ce sens, un groupe composé de 10 jeunes, tous originaires de la localité de Sidi Lakhdar, a été intercepté par les garde-côtes espagnoles et interné au sein d'un centre de transit pour étrangers arrêtés pour émigration clandestine, à l'attente d'expulsion vers le pays d'origine. Un autre groupe constitué de 21 autres candidats à l'émigration clandestine, dont 9 mineurs, a été également intercepté au nord de la plage d'Ouillis. Les harraga, tous originaires de Mostaganem, étaient à bord de deux embarcations, ont été repérés par une vedette des gardes-côtes et ont fini par se faire arrêter et ramener à terre. Cette folle reprise de la « harga » semble être favorisée par la stabilité des conditions climatiques de ces derniers jours.et la réactivation des réseaux de passeurs à travers les wilayas de l'ouest si nombreux face aux centaines de candidats à la harga. Ces derniers organisent la traversée, souvent meurtrière de ces jeunes malheureux qui rêvent de rejoindre l'Europe, via les côtes espagnoles. Beaucoup, finissent dans les filets des gardes-côtes pour les plus chanceux et les plus malchanceux finissent en pâture pour les requins et nombreux, sont ceux qui périssent et demeurent disparus à jamais. Les bonnes conditions atmosphériques paraissent être à l'origine de ces départs massifs de clandestins vers l'Europe, et laissent expliquer les nombreuses tentatives échouées, et signalées sur le littoral « ouest ». L'émigration clandestine en mer, demeure une tentative suicidaire, qui malheureusement, prend une ampleur assez alarmante que les pouvoirs publics doivent prendre sérieusement en charge et tenter d'éradiquer l'origine du mal qui ronge de centaines de jeunes insoucieux de mourir en pleine mer.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.