Real : Une provocation de Bale dans le vestiaire ?    JOURNEE NATIONALE DE L'ETUDIANT : Les universitaires dans la rue    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    Déstabilisations cycliques    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Hirak et ramadhan    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Echauffourées entre jeunes et policiers    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Désobéissance civile : à qui profitent ces appels !
Publié dans Réflexion le 10 - 03 - 2019

Devant les appels anonymes aux citoyens et citoyennes à actionner la ‘''désobéissance civile'' et observer une grève générale à travers l'ensemble du pays, l'Algérie va droit dans le mur, selon certains observateurs.
Pour l'ancien patron de la ligue des droits de l'homme, Mustapha Bouchachi, ' la désobéissance civile est une action qui peut aussi diviser les Algériens. « Le recours à la désobéissance civile ou à la grève générale est prématuré et ne sert pas les intérêts des Algériens", a confié au media américain, ‘' HuffPost Algérie'', l'avocat et activiste des Droits de l'Homme, Mustapha Bouchachi qui a exprimé ses inquiétudes vis-à-vis de cette situation risquée engendrée par les appels à la grève générale et la désobéissance civile. « Je pense que c'est prématuré d'aller vers la désobéissance civile", a expliqué Mustapha Bouchachi, ajoutant que ‘'ces actions peuvent aussi diviser les Algériens. Cela ne sert absolument à rien", a prévenu l'ancien président (LADDH).
Ces appels anonymes qui inondent les réseaux sociaux ont été '' reçus 5 sur 5'' même par des collégiens et des lycéens qui sont sortis hier dans la rue pour manifester contre…le Pouvoir ! La situation est grave. Impliquer les enfants et les élèves dans le combat politique, c'est vouloir semer le chaos et mélanger les cartes ! Au profit de qui jeter les élèves dans la rue au lieu de les laisser dans leurs classes et les écarter des enjeux politiques ?
Ces appels à la grève générale ont semé la peur chez les algériens et leur rappellent des premiers moments de l'éclatement de la guerre civile en 1990. Les algériens depuis une semaine, sont perturbés par cet appel à la désobéissance civile. Une véritable bataille d'approvisionnement en produits alimentaires a éclaté. Les commerces, les stations de carburant, les banques, les bureaux de postes sont pris d'assaut de crainte d'un manque d'apprivoisement en produits nécessaires à la survie. Une panique totale s'est installée depuis une semaine. Face à ce climat non rassurant, L'Algérie se dirige-t-elle droit dans le mur ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.