"Forum de la voix de la jeunesse" pour un changement positif de la société    Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara
Publié dans Sétif Info le 05 - 03 - 2021

En tournée dans l'Est du pays, la toute nouvelle pièce théâtrale intitulé Nedjma du Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (TNA), a élu domicile ce week end dans la capitale des hautes plaines pour une présentation public dans la salle de la maison de la culture.
Cette pièce produite dans le cadre du 50e anniversaire de la Fondation du TNA coïncidant avec les festivités commémorant le cinquantenaire de l'indépendance de l'Algérie, n'a malheureusement pas drainé trop de monde en raison d'abord du manque flagrant d'information et aussi des fortes quantités de neiges qui se sont abattues sur la région.
Ainsi, En dépit de la difficulté du texte, Nedjma est désormais une pièce théâtrale adaptée de l'œuvre monumentale de Kateb Yacine par Ahmed Benaissa
Il est bon de rappeler que Nedjma est ce roman empruntant la forme romanesque pour raconter l'histoire de quatre jeunes hommes (Mustapha, Lakhdar, Rachid, Mourad) dans l'Algérie coloniale qui tombent amoureux de Nedjma, fille d'un Algérien et d'une Française
Edité en 1956, ce roman s'inscrit dans un univers mythique : celui de Keblout, chef d'une tribu dont descendent les principaux protagonistes
La pièce débute justement dans cette tribu des Keblouti en passant par le soulèvement populaire du 8 mai 1945 dont a été victimes des milliers d'algériens notamment à Sétif, Guelma et Kherrata, pour avoir réclamé l'indépendance nationale. Comme elle aborde, l'amour que voue Lakhdar (principal personnage) pour Nedjma et sa patrie
Et pour se faire, Ahmed Benaissa a du mobiliser une troupe de 31 éléments composés essentiellement de comédiens amateurs et qui sont le fruit d'un atelier de formation qui a fonctionné 40 jours sous la houlette du réalisateur.
« Nedjma » est réalisée dans un décor simple usant seulement de quelques accessoires qui ont, toutefois, renvoyé les dimensions et significations souhaitées, tout comme le jeu de lumières et le support musical signé Cheikh Amine qui assurent si bien la jonction entre un tableau et un autre. Sans oublier ces répliques données en cœur avec plein de lyrisme et ces chorégraphies qui donnent une touche artistique supplémentaire à la beauté de l'œuvre
Il faut dire, par ailleurs que le metteur en scène ne manque pas de déclarer, chaque fois que l'occasion se présente, que son approche du texte vise à présenter-Nedjma" sous une forme-plus accessible". Il s'agit surtout de faire ressortir la symbolique de Nedjma, celle de l'Algérie et de faire aimer Kateb Yacine. Il faut saluer la pléiade de jeunes comédiens qui ont superbement interprété leurs rôles respectifs et a travers lesquels le metteur en scène a introduit une multitude d'accents, de costumes traditionnels et de chants populaire des différentes régions d'Algérie.
Espérons enfin que cette production ouvrira d'autres voies à l'adaptation d'autres textes de Kateb Yacine ainsi que d'autres œuvres d'auteurs algériens afin de revaloriser notre patrimoine littéraire, théâtral.
Dj.Gherib


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.