L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    Un long combat pour l'émancipation    La conjoncture impose des solutions structurelles    Mauritanie: El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Une récolte de plus de 2 millions de quintaux attendue    Explosion de la consommation de gaz en Algérie    Premiers incidents post-congrès    La procédure enclenchée à l'APN    Large vague de dénonciation    Le président Keïta prépare le dialogue politique inclusif    Ben Badis aurait-il été le 23e ?    Karim Ziani raccroche les crampons    Garder l'entraîneur et réviser les salaires des joueurs    L'intruse    L'état interpellé à s'impliquer… dans les affaires du club    L'USM Alger fait appel    Qui a demandé à la potiche de parler ?    Quand Bouchareb bloque le FLN    1 281 morts et 12 914 blessés en 5 mois    Un fonctionnaire arrêté en flagrant délit de corruption    Arrestation du voleur de téléphones portables qui semait la peur dans la ville    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Les trois manifestants arrêtés à Tamanrasset libérés    Curieuse distribution gratuite du Coran dans la rue    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    EN : Bounedjah remercie les supporteurs et leur fait une promesse    Ammal : Une cinquantaine de familles oubliées du relogement    Habitat: L'agrément des promoteurs immobiliers désormais du ressort des walis    Abderrahmane Hadj-Nacer: Les contours d'une sortie de crise «acceptable par l'armée et le Hirak»    Sept plaquettes de kif saisies, quatre arrestations    La commission de contrôle à pied d'œuvre dans les communes côtières: Les infrastructures touristiques passées au peigne fin    Tlemcen: «Plaidoyer» pour les personnes handicapées    Tlemcen: L'ex-PDG d'Algérie Télécom devant le parquet général jeudi    Les papys font de la résistance    Avec une croissance à la peine : Le marché pétrolier s'inquiète de la demande    Sahara occidental : Des eurodéputés interpellent le Maroc sur le sort de militants sahraouis    L'Algérie et la ZLECAF : Une occasion pour conquérir le marché africain    Police aux frontières : Des instructions pour fournir les meilleures prestations sécuritaires au citoyen    Entretien : La Tunisie et Naïm Sliti veulent "passer un cap"    "La banqueroute de Lehman Brothers paraîtra une simple gaminerie": Deutsche Bank lutte pour sa survie ?    Bourses : L'Europe termine en baisse avec les tensions USA-Iran    Reddition d'un terroriste    Mandat de dépôt pour 18 manifestants    Les Houthis affirment avoirabattu un avion militaire saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïn Defla: Un marché de gros à Bourached pour réguler la production et dynamiser l'agriculture
Publié dans Algérie Presse Service le 29 - 12 - 2014

Le futur marché de gros des fruits et légumes, en cours de réalisation depuis le début de l'année à Bourached (Aïn Defla) est appelé à jouer un rôle de régulateur du commerce des produits agricoles à l'échelle régionale et à booster le secteur agricole dans la région.
L'idée de création de ce marché, dont la mission consiste également à harmoniser la distribution des produits agricoles afin d'en assurer l'équilibre entre l'offre et la demande, s'est imposée par le développement de la production agricole qu'a connu la wilaya de Aïn Defla depuis le début des années 1980.
En effet, les résultats obtenus en matière de production agricole ont propulsé la wilaya au 2ème rang sur le plan national (après El Oued) en matière de production de pomme de terre, au 3ème du point de vue du taux de croissance et au 5ème rang en termes de valeur ajoutée (100 milliards DA/an , rendant, de ce fait, la réalisation d'un marché de gros des plus nécessaires.
Réguler le marché des fruits et légumes et faire face à ses perturbations La réalisation de ce marché de gros d'Aïn sur une superficie de 12,2 hectares, dont 3 pour la surface couverte, 1,2 ha pour la surface bâtie, 7,2 ha pour le parking et la voirie et 0,6 pour les espaces verts, a été confiée à l'EPE MAGROS pour un montant de 2,8 milliards de DA, selon la direction locale du commerce.
Le choix du site de Bourached (15 km au sud-ouest du chef-lieu de wilaya) à proximité de l'autoroute Est-ouest, pour recevoir cette importante infrastructure commerciale, s'est révélé, après études, répondre au mieux aux paramètres requis.
Pour le responsable du service de l'observation du marché et de l'information économique à la direction du commerce de la wilaya, l'idée de réalisation d'un marché de gros est motivée par la nécessité de faire face aux perturbations et aux tensions sur différents produits, voire même aux "ruptures d'approvisionnement".
"L'organisation de la +sphère+ de gros et son activité en fonction des paramètres en vigueur permettra de régler le problème de la distribution des produits et, par ricochet, contribuera à la stabilité des prix", a indiqué Rachid Hamadi.
Une fois opérationnelle, cette structure commerciale, qui peut accueillir un flux mensuel de fruits et légumes de 30.000 tonnes, permettra la création de 1.500 emplois directs et 2.500 autres indirects, a-t-il ajouté, précisant que le projet sera réceptionné à la fin de l'année 2016.
Marchés de gros de Boufarik, Hattatba et Bougara : un lointain souvenir pour les agriculteurs de Ain Defla Outre la réduction (de manière considérable) de la marge de man£uvre des spéculateurs, le futur projet permettra aux agriculteurs de la région de travailler en toute quiétude sachant que leur wilaya dispose d'un marché de gros, selon Abdeljalil Alaoui, un agriculteur de la commune de Mekhatria (10 km au nord d'Aïn Defla).
Le marché de gros d'Aïn Defla évitera aux agriculteurs de la région de se déplacer vers ceux de Boufarik, Bougara et Hattatba pour écouler leurs marchandises, "d'où un gain substantiel de temps", s'est-il réjoui.
De son côté, le président de la chambre d'agriculture de la wilaya, El hadj Djaalani, a noté que la réalisation de cette infrastructure commerciale permettra aux produits agricoles locaux d'y être directement acheminés avant d'être écoulés sur les marchés de détails, assurant ainsi la "traçabilité" du produit.
"Les marchés de gros demeurent le lieu incontournable de service si nous voulons réellement que les commerçants de détail offrent une alimentation diversifiée en qualité, prix et qui respecte le cycle saisonnier des produits au travers de productions agricoles de proximité", a-t-il encore observé.
"La création du marché de gros permettra également de renforcer les potentialités de stockage, notamment en été, pour conserver les produits périssables", a-t-il ajouté, rappelant que les chambres de stockage, initialement prévues à Khemis Miliana, ont été déplacées à côté de ce marché de gros pour en constituer un pôle commercial agroalimentaire.
Des marchés de détails pour accompagner le projet
Dans le sillage de ce projet, une autre opération consistant en la réalisation de trois (3) marchés de détails de fruits et légumes sera, pour sa part, lancée dans la wilaya au début de la prochaine année, selon la direction locale du commerce.
Ces marchés de détails, dont la réception est prévue à la fin de l'année 2015, seront réalisés dans les communes de Aïn Defla, Djellida et Khemis Miliana pour une enveloppe financière de 100 millions de DA.
"Le commerce des fruits et légumes est un tout indissociable. Ces trois marchés de détails s'ajouteront à ceux déjà existants et contribueront à l'amélioration de la dynamique de distribution des produits et à la stabilité de leurs prix", a-t-on soutenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.