Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    L'empire Haddad s'écroule    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    12 terroristes éliminés et 05 autres arrêtés durant le premier semestre 2020    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    Le schiste américain dans le rouge    3 ans de prison ferme requis    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Communiqué de l'AJSA    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Du sens du patriotisme en Algérie    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    La mère des batailles    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Youcef Benmicia, nouveau président    La FAF s'est fixé une date butoir    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Vu à Tizi Ouzou    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Répression contre l'opposition à Hong Kong    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    L'épreuve    L'infrangible lien...    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année
Publié dans Algérie Presse Service le 16 - 06 - 2019

Le chef du gouvernement d'union nationale (GNA) en Libye, reconnu par les Nations unies, a fait part dimanche d'une initiative politique en vue de sortir le pays de la crise qu'elle traverse depuis plusieurs mois, préconisant la tenue des élections avant la fin de l'année en cours.
Fayez al-Sarraj, qui dirige un gouvernement siégeant à Tripoli, a par ailleurs estimé que l'offensive lancée il y a plus de deux mois par les troupes de Khalifa Haftar sur Tripoli était "vouée à l'échec".
"Partant de ma responsabilité nationale et malgré l'offensive brutale que nous continuerons à repousser (...) et à vaincre, je présente aujourd'hui une initiative politique pour une sortie de crise", a indiqué Fayez al-Sarraj, lors d'une allocution diffusée par la chaîne "Libya al-Wataniya" basée à Tripoli.
"En coordination avec la Mission d'appui de l'ONU en Libye" (Manul), M. Sarraj a proposé la tenue d'un "forum libyen" pour réunir "les forces nationales influentes sur les plans politique et social, et partisanes d'une solution pacifique et démocratique".
Cette initiative prévoit également la tenue simultanée "d'élections présidentielle et législatives avant fin 2019", sans annoncer de calendrier.
Après plus de deux mois d'offensive pour prendre la capitale Tripoli, les forces de l'"Armée nationale libyenne", (ANL) autoproclamée, de Haftar, sont toujours bloquées aux portes de Tripoli et les positions sont figées.
Le "mensonge qu'est son armée a été brisé, ainsi que celui de son entrée triomphale à Tripoli qu'il a présenté comme une promenade de deux jours", a-t-il ajouté.
"Nous sommes confiants que nos forces sont capables de repousser l'agresseur et de le renvoyer là d'où il est venu... la victoire est notre alliée grâce à Dieu", a-t-il indiqué.
Les deux camps refusent jusqu'ici de négocier un cessez-le-feu.
Le GNA exige le retrait les troupes de Haftar vers leurs positions initiales, dans le sud et l'est du pays.
M. Sarraj accuse Haftar de chercher à "saper le processus démocratique (...) et à rétablir un régime totalitaire, celui d'un individu et d'une seule famille".
Pour sa part Haftar affirme combattre des "terroristes" et refuse lui aussi de faire marche arrière, synonyme d'une défaite pour lui et ses alliés.
Les combats ont fait depuis le 4 avril plus de 653 morts, dont 41 civils, ainsi que plus de 3.500 blessés, dont une centaine de civils, selon un dernier bilan de l'Organisation mondiale de Santé (OMS).
Selon l'ONU, quelque 94 000 personnes ont été déplacées des zones de combat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.