L'opposition partagée    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Tinhinane Laceb retrouvée morte    OL : Rudi Garcia calme le jeu pour Benzema    Programmes AADL en difficulté à l'Est : Les VRD traînent et les raccordements en attente à Guelma    Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Le RND émet quelques réserves    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    Cafouillage paralysant    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Le président de la Confédération du patronat citoyen: «La bureaucratie, un vrai danger pour le pays»    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    Le consensus impossible?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement
Publié dans Algérie Presse Service le 26 - 11 - 2020

Les membres du Conseil de la Nation ont adopté, jeudi à Alger, le projet de loi relatif à la protection et la lutte contre les crimes d'enlèvement, en séance plénière présidée par le Président du Conseil par intérim, Salah Goudjil, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Besma Azouar.
S'exprimant à l'issue de l'adoption, Mme Azouar a indiqué dans une allocution lue au nom du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, que ce texte se veut un "jalon" qui s'ajoute à l'arsenal juridique à même de freiner cette forme de criminalité "étrangère" à la société algérienne.
Le texte de loi qui prévoit des peines sévères allant jusqu'à la perpétuité ou la peine capitale, vise, selon Mme Besma, à "adapter de manière continue la législation nationale à l'évolution des formes de crimes d'enlèvement".
Elaboré en 54 articles, le texte de loi précise les circonstances aggravantes qui sont liées à "la qualité de l'auteur ou de la victime", ainsi que les excuses absolutoires et les circonstances atténuantes induisant une suppression ou l'allégement de la peine, s'il est mis fin délibérément à l'enlèvement.
Concernant les peines durcies que prévoit le texte de loi, "l'ensemble des peines énoncées sont à caractère pénal". Dans le cas de d'enlèvement d'enfant, le législateur a "prévu deux peines: la perpétuité ou la peine capitale".
Les mesures coercitives ne s'arrêtent pas là, selon le texte, puisqu'elles vont jusqu'à priver les auteurs de ce genre de crimes de bénéficier des circonstances atténuantes et de bénéficier d'une adaptation de la peine.
Cette loi ne permet pas aux auteurs de ces crimes de bénéficier des circonstances atténuantes, notamment si ces crimes sont perpétrés contre des enfants, en cas de recours à la torture, à la violence sexuelle ou à la demande de rançon.
Ladite Loi prévoit la possibilité pour le Parquet général de déclencher systématiquement l'action publique même en l'absence de plainte.
Lire aussi: Enlèvement: rien dans le droit national ou international n'empêche l'application de la peine de mort
En vertu du même texte, les associations et les organismes activant dans le domaine de la protection des droits de l'homme pourront porter plainte devant les juridictions et se constituer partie civile avec demande de réparation
Le texte de loi consacre un chapitre à la protection des victimes d'enlèvement, prévoyant leur prise en charge sanitaire et socio-psychologique et la facilitation de leur accès à la justice.
Concernant l'aspect préventif, le texte prévoit la mise en place par l'Etat d'une stratégie nationale et de stratégies locales pour prévenir les crimes d'enlèvement, lesquelles sont élaborées et mises en œuvre par les organismes publics avec la participation de la société civile.
La prévention porte également sur l'adoption de mécanismes de veille et d'alerte précoce et la réalisation d'études sur leurs causes pour en identifier les motifs (...), avec la mise en place d'un système informatique national sur les crimes de kidnapping en vue de faciliter le travail des organes chargés de la prévention.
Pour sa part, la Commission des affaires juridiques, administratives, des droits de l'Homme, de l'organisation locale, de l'aménagement du territoire et du découpage territorial, a valorisé à travers son rapport complémentaire, les dispositions de la présente Loi, soulignant la nécessité de « l'application effective de la peine capitale ».
La même Commission a proposé la réalisation d'études psychologiques approfondies sur les auteurs d'enlèvement avec pour buts, en identifier les motifs réels qui poussent à commettre ce genre de crimes, ainsi que la réactivation du rôle des mosquées et des Collectivités locales en vue de sensibiliser sur la gravité de ces crimes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.