Les différentes logiques du pouvoir de 1963/2019    MOUVEMENT POPULAIRE : Bouabdellah Ghlamallah insiste sur l'unité nationale    JOURNEE NATIONALE DE L'AVOCAT : Nouvelle marche pour le respect de la volonté populaire    TRANSFORMATEURS ELECTRIQUES DEFECTUEUX : Un danger pour les citoyens de Tiaret    PROTECTION DES VEGETAUX : Nouvelle alerte au mildiou à Ain Nouissy et Hassi Mamèche    MASCARA : Saisie de comprimés de psychotropes à Baba Ali    La nuit a toujours peur du soleil    MINISTERE DE LA CULTURE : Abdelkader Bendamèche nommé directeur de l'AARC    Les Canaris invitent leurs partenaires    Thierry Froger explique son départ    Un seul mot d'ordre : «Système dégage»    Trucs et astuces    Pas de communication    Benzia et Slimani s'entraînent hors du groupe    Les 4 samedis    Rencontre avec une «bleue» des marches    «Libérez la télévision»    Propos de Trump sur le Golan occupé : La Syrie et des pays arabes dénoncent la position américaine    Chlef: Le commerce informel fait toujours parler de lui    Blida: Collision entre un bus et deux camions, 1 mort et 11 blessés    Intempéries: Des inondations et des routes coupées    CHU d'Oran: Lancement des travaux de rénovation du réseau AEP    Aéroport Ahmed Benbella: Saisie de 108 cartouches de cigarettes    Alors que les manifestants contestent toute ingérence étrangère: Paris émerveillée, Moscou prudente    Conflit OM-JSK: La FAF appelle les deux présidents à la sagesse    CAN-2019 (U23) : Guinée Equatoriale - Algérie: Aujourd'hui à 18h00 - Les Algériens pour prendre option    Mohamed Mebtoul à Médiapart: «Bouteflika et sa clientèle continuent de mentir au peuple»    Contrat de partenariat entre la Fédération algérienne et BP jusqu'en 2020    Meeting du Front El Moustkbal à Aïn Temouchent    Une autre étape du processus du règlement du conflit    La Ligue arabe dénonce la saisie des recettes d'impôts par l'occupant israélien    La solution de classe mondiale pérenne et performante pour l'efficacité énergétique des bâtiments AIRIUM    Prenez votre envol avec la technologie intelligente de LG    Plantation de plus de 2.000 arbustes à Ghardaïa    L'étanchéité déjà défectueuse    La FNAI alerte contre des transactions immobilières douteuses    Tizi Ouzou au rendez-vous    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    La Guinée Bissau croit en la qualification    L'Algérie décroche 37 médailles dont 9 en or    Une production d'oeuvres sur fond de contestations    L'Algérie est devenue un "exemple à suivre"    Une "conférence nationale" en avril pour dresser une "feuille de route"    Les explications de l'ambassade US    Des familles évacuées et plusieurs routes coupées    "C'est l'Algérie qui décide de son avenir"    Création prochaine de la 1re école de musique militaire en Afrique    Hommage à Jean-Luc Einaudi, historien du 17 octobre 1961 et combattant de la vérité, décédé le 22 mars 2014    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara Occidental occupé : Le Front Polisario critique le parti pris d'une euro-députée
Publié dans El Watan le 07 - 09 - 2018

Le ministre sahraoui délégué pour l'Europe, Mohammed Sidati, a indiqué hier que les propos tenus par l'eurodéputée Patricia Lalonde, qui conduit au nom du Parlement européen une mission dans les territoires sahraouis occupés, «sortent de la neutralité qui devrait être la sienne en sa qualité de rapporteur» et incitent à approuver l'extension des accords commerciaux UE-Maroc au Sahara occidental.
L'eurodéputée Patricia Lalonde, avec une délégation de l'INTA (Commission du commerce international du Parlement européen), a visité récemment Dakhla et El Ayoun, deux villes du Sahara occidental occupé. «Dans des déclarations publiques, Mme Lalonde aurait encouragé l'extension des accords commerciaux UE-Maroc au territoire sahraoui illégalement occupé par le royaume marocain», parlant d'un prétendu «incontestable développement socioéconomique dans la région» et de projets «qui créent de l'emploi pour les jeunes locaux», a souligné M. Sidati.
Réagissant au parti pris de la française Patricia Lalonde dans ses propos, M. Sidati a souligné dans une déclaration que cette eurodéputée «aurait soigneusement évité de se référer au consentement demandé du peuple sahraoui, condition pourtant préalable à toute possibilité d'accord touchant le Sahara occidental, territoire que la Cour de justice de l'UE considère expressément comme séparé et distinct du territoire du Maroc».
Le diplomate sahraoui a souligné que les propos de Mme Lalonde, reproduits par la presse marocaine, «s'inscrivent, en outre, dans la même logique que ceux tenus par le commissaire Pierre Moscovici devant le Parlement européen à la veille de la visite de la délégation de l'INTA» qui «incitent à approuver l'extension des accords UE-Maroc au Sahara occidental, en violation totale des arrêts émis par la Cour de justice de l'Union européenne». «Les propos de Madame Lalonde du genre 'il n'est pas possible de mettre un frein à un développement économique dans une région qui en a besoin' préjugent de la tonalité du rapport à venir et sortent de la neutralité qui devrait être la sienne en sa qualité de rapporteur», a soutenu M. Sidati.
Pour rappel, la Commission européenne a été invitée à respecter les décisions de la CJUE qui avait exigé, dans le paragraphe 106 de l'arrêt du 21 décembre 2016, le consentement du peuple du Sahara occidental, le considérant comme «souverain». Les arrêts de la CJUE de décembre 2016 et du 18 février 2018 stipulent clairement que «toute convention conclue avec le royaume du Maroc concernant les territoires sahraouis et leurs eaux est une convention nulle et sera annulée».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.