Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Mauritanie: El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Une récolte de plus de 2 millions de quintaux attendue    Le constat amer du FJL    Le niet de Ghoul    Les gesticulations d'un gouvernement en partance    L'ex-P-DG d'Algérie Télécom devant le procureur jeudi    Le ministre de l'énergie inaugure le 6e Symposium de l'AIG    Premiers incidents post-congrès    "Ça n'a plus de sens que Bensalah propose quoi que ce soit"    Le président Keïta prépare le dialogue politique inclusif    Erdogan perd définitivement la municipalité d'Istanbul    L'Iran fait état d'un incident précédent avec un drone américain    Garder l'entraîneur et réviser les salaires des joueurs    L'état interpellé à s'impliquer… dans les affaires du club    Au rythme des surprises    Karim Ziani, le fils du peuple !    Large vague de dénonciation    1 281 morts et 12 914 blessés en 5 mois    Un fonctionnaire arrêté en flagrant délit de corruption    Plus de 6 quintaux de drogue saisis au niveau de l'autoroute Est-Ouest    Vers l'annulation de 6 zones d'expansion touristique    Vers le durcissement des sanctions    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Les trois manifestants arrêtés à Tamanrasset libérés    Curieuse distribution gratuite du Coran dans la rue    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    EN : Bounedjah remercie les supporteurs et leur fait une promesse    Ammal : Une cinquantaine de familles oubliées du relogement    Nouvelles de l'Ouest    Annoncée pour cet été à la Casbah : Où en est l'opération d'ouverture d'espaces pour l'artisanat ?    CAN-2019: Maroc 1 - Namibie 0 - Les Marocains ont sué    Habitat: L'agrément des promoteurs immobiliers désormais du ressort des walis    L'ATTENTE ET LES EXIGENCES DE SOI AUSSI    CRB Abdelmalek Ramdane: La présidente du club dénonce un complot    Les papys font de la résistance    Avec une croissance à la peine : Le marché pétrolier s'inquiète de la demande    Sahara occidental : Des eurodéputés interpellent le Maroc sur le sort de militants sahraouis    L'Algérie et la ZLECAF : Une occasion pour conquérir le marché africain    Police aux frontières : Des instructions pour fournir les meilleures prestations sécuritaires au citoyen    Entretien : La Tunisie et Naïm Sliti veulent "passer un cap"    "La banqueroute de Lehman Brothers paraîtra une simple gaminerie": Deutsche Bank lutte pour sa survie ?    Bourses : L'Europe termine en baisse avec les tensions USA-Iran    Reddition d'un terroriste    Mandat de dépôt pour 18 manifestants    Les Houthis affirment avoirabattu un avion militaire saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara Occidental occupé : Le Front Polisario critique le parti pris d'une euro-députée
Publié dans El Watan le 07 - 09 - 2018

Le ministre sahraoui délégué pour l'Europe, Mohammed Sidati, a indiqué hier que les propos tenus par l'eurodéputée Patricia Lalonde, qui conduit au nom du Parlement européen une mission dans les territoires sahraouis occupés, «sortent de la neutralité qui devrait être la sienne en sa qualité de rapporteur» et incitent à approuver l'extension des accords commerciaux UE-Maroc au Sahara occidental.
L'eurodéputée Patricia Lalonde, avec une délégation de l'INTA (Commission du commerce international du Parlement européen), a visité récemment Dakhla et El Ayoun, deux villes du Sahara occidental occupé. «Dans des déclarations publiques, Mme Lalonde aurait encouragé l'extension des accords commerciaux UE-Maroc au territoire sahraoui illégalement occupé par le royaume marocain», parlant d'un prétendu «incontestable développement socioéconomique dans la région» et de projets «qui créent de l'emploi pour les jeunes locaux», a souligné M. Sidati.
Réagissant au parti pris de la française Patricia Lalonde dans ses propos, M. Sidati a souligné dans une déclaration que cette eurodéputée «aurait soigneusement évité de se référer au consentement demandé du peuple sahraoui, condition pourtant préalable à toute possibilité d'accord touchant le Sahara occidental, territoire que la Cour de justice de l'UE considère expressément comme séparé et distinct du territoire du Maroc».
Le diplomate sahraoui a souligné que les propos de Mme Lalonde, reproduits par la presse marocaine, «s'inscrivent, en outre, dans la même logique que ceux tenus par le commissaire Pierre Moscovici devant le Parlement européen à la veille de la visite de la délégation de l'INTA» qui «incitent à approuver l'extension des accords UE-Maroc au Sahara occidental, en violation totale des arrêts émis par la Cour de justice de l'Union européenne». «Les propos de Madame Lalonde du genre 'il n'est pas possible de mettre un frein à un développement économique dans une région qui en a besoin' préjugent de la tonalité du rapport à venir et sortent de la neutralité qui devrait être la sienne en sa qualité de rapporteur», a soutenu M. Sidati.
Pour rappel, la Commission européenne a été invitée à respecter les décisions de la CJUE qui avait exigé, dans le paragraphe 106 de l'arrêt du 21 décembre 2016, le consentement du peuple du Sahara occidental, le considérant comme «souverain». Les arrêts de la CJUE de décembre 2016 et du 18 février 2018 stipulent clairement que «toute convention conclue avec le royaume du Maroc concernant les territoires sahraouis et leurs eaux est une convention nulle et sera annulée».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.