Réunion du gouvernement: Dessalement et urbanisme au menu    Domiciliation bancaire: Des importateurs veulent plus de concertation    Pouvoir pour savoir    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Football - Ligue 1: Une étape décisive    Dr Elias Akhamouk: «L'Algérie pas à l'abri de la variole du singe»    Une saison estivale sous haute surveillance: Un dispositif de lutte contre les MTH et les zoonoses    Les dos d'âne et la responsabilité de chacun    Le miroir de l'Histoire    L'Art est moins un métier qu'un beau voyage    ECRITS FRATERNELS    Le métro d'Alger voit le bout du tunnel    Les Algériens visent le podium    Le Barça galère dans son opération de dégraissage    La vente approuvée    Quand les Américains surfent à Alger    Algérie-Italie : il n'y a pas que le gaz    Le sort du député Bekhadra scellé    L'ANP fait son bilan    Démantèlement d'un réseau national d'organisation de traversées clandestines    «L'Algérie est notre partenaire stratégique»    L'Amérique sous le choc    La Russie exige la levée des sanctions    Le commandement de la Wilaya III revisité    Rien n'est interdit entre Alger et Rome    Plus de 100 écrivains présents    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Le procès a failli «dégénérer»    La démonstration des Forces navales    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Elections législatives en Allemagne : Merkel sauvée par les libéraux
Publié dans El Watan le 29 - 09 - 2009

La chancelière allemande, Angela Merkel, se préparait, hier, à former un nouveau gouvernement avec les libéraux, après avoir reçu mandat aux législatives de dimanche, pour mettre le cap à droite et relever les défis de la crise économique.
Les conservateurs (CDU/CSU) de Mme Merkel et leurs alliés libéraux du FDP ont remporté une majorité confortable avec 332 députés sur les 622 que comptera le Bundestag, selon les résultats officiels communiqués hier. Le prochain gouvernement devra aussi gérer l'engagement militaire en Afghanistan, impopulaire et de plus en plus meurtrier. Mme Merkel, rayonnante, a annoncé, dimanche soir, que son camp pouvait « célébrer la victoire » après avoir recueilli une majorité claire pour gouverner avec les libéraux. Son parti conservateur, les Unions chrétiennes CDU/CSU, n'était cependant pas à la fête, ayant enregistré son plus mauvais résultat depuis 1949, avec 33,8% des voix. La victoire de la droite est due aux libéraux du FDP, qui ont réalisé leur meilleur score avec 14,6% et reviennent au pouvoir après onze ans d'opposition. La presse allemande ne s'est pas privée de souligner ce que Mme Merkel doit aux libéraux, grands vainqueurs de ce scrutin. Le FDP a fait campagne pour des baisses d'impôts, malgré l'endettement spectaculaire de l'Allemagne.
La CDU/CSU se contente jusqu'à présent de promettre un allègement de 15 milliards d'euros. L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort était en nette hausse lundi. Le marché avait souhaité cette nouvelle coalition de droite et en espère une dérégulation du marché du travail et des allègements de la fiscalité. Ces attentes doivent être tempérées, relèvent cependant les analystes. « Une fois au pouvoir, le FDP sera confronté aux réalités », prévoit Martin Lueck, économiste de la banque UBS. « Des baisses d'impôts importantes seront impossibles parce qu'elles entraîneraient un déficit des finances publiques inacceptables ». Quant aux tentatives de réformer le marché du travail, « elles seront diluées par la CDU/CSU », ajoute M. Lueck. Les négociations de coalition devraient commencer au plus tard la semaine prochaine et le nouveau gouvernement être formé d'ici un mois, a estimé lundi le secrétaire général de la CDU, Ronald Pofalla. Entretemps, le parti social-démocrate panse ses plaies après son pire score historique à 23%, et se prépare à retourner sur les bancs de l'opposition après onze ans au pouvoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.