JM-Oran-2022 / Football (Gr.A/2e journée) : Algérie-Maroc (0-2)    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    JM / Tir Sportif : 159 tireurs en lice à partir de mercredi    JM/Boxe : Houmri bat le Marocain Assaghir et passe en demi-finale    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    37 médaillés des JO de Tokyo participent aux JM    Riga débarque    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Angela Merkel en sort renforcée avec les libéraux
Législatives en Allemagne
Publié dans Liberté le 29 - 09 - 2009


La chancelière allemande Angela Merkel se préparait hier à former un nouveau gouvernement avec les libéraux, après avoir reçu mandat aux législatives de dimanche pour mettre le cap à droite et relever les défis de la crise économique. Les conservateurs (CDU/CSU) de Mme Merkel et leurs alliés libéraux du FDP ont remporté une majorité confortable avec 332 députés sur les 622 que comptera le Bundestag, selon les résultats officiels communiqués lundi. Les électeurs attendent d'eux qu'ils s'attaquent en priorité au chômage, qui devrait augmenter fortement d'ici la fin de l'année, et qu'ils améliorent l'éducation, selon un sondage publié lundi par l'hebdomadaire Focus. La réforme du système de santé vient en troisième position des préoccupations. Mais le prochain gouvernement devra aussi gérer l'engagement militaire en Afghanistan, impopulaire et de plus en plus meurtrier. Mme Merkel, rayonnante, a annoncé dimanche soir que son camp pouvait “célébrer la victoire” après avoir recueilli une majorité claire pour gouverner avec les libéraux. Son parti conservateur, les Unions chrétiennes CDU/CSU, n'était cependant pas à la fête, ayant enregistré son plus mauvais résultat depuis 1949, avec 33,8% des voix. La victoire de la droite est due aux libéraux du FDP, qui ont réalisé leur meilleur score avec 14,6% et reviennent au pouvoir après onze ans d'opposition. La presse allemande ne s'est pas privée de souligner ce que Mme Merkel doit aux libéraux, grands vainqueurs de ce scrutin. “Chancelière par la grâce de Guido (Westerwelle)”, le chef du FDP, titrait lundi le Spiegel online. “Le FDP sauve Merkel”, proclamaient le Financial Times Deutschland (FTD) et le Handelsblatt. Mme Merkel était en fait assurée d'être réélue, mais sans le succès du FDP elle aurait été obligée de reconduire sa “grande coalition” avec les sociaux-démocrates avec laquelle elle a gouverné pendant quatre ans en fonction du plus petit dénominateur commun. Le FDP a fait campagne pour des baisses d'impôts, malgré l'endettement spectaculaire de l'Allemagne. La CDU/CSU se contente jusqu'à présent de promettre un allégement de 15 milliards d'euros. Le marché avait souhaité cette nouvelle coalition de droite et en espère une dérégulation du marché du travail et des allégements de la fiscalité. Les négociations de coalition devraient commencer au plus tard la semaine prochaine et le nouveau gouvernement devrait être formé d'ici un mois, a estimé lundi le secrétaire général de la CDU, Ronald Pofalla. Entre-temps, le parti social-démocrate panse ses plaies après son pire score historique à 23%, et se prépare à retourner sur les bancs de l'opposition après onze ans au pouvoir. L'adversaire malheureux de Mme Merkel pour la chancellerie, Frank-Walter Steinmeier, a annoncé qu'il dirigerait le groupe parlementaire du SPD au Bundestag. Mais l'extrême gauche Die Linke, qui a triomphé aux dépens du SPD en remportant 11,9% des voix, s'est déjà posée en “véritable conscience sociale” de l'Allemagne et lui mènera la vie dure. En fait, les trois “petits” partis ont saigné les formations traditionnelles. Les Verts aussi ont réalisé leur meilleur score historique : 10,7%.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.