Un vent de fronde souffle sur le RND à Béjaïa    Deux jeunes citoyens arrêtés, puis relâchés    Le maire de Chemini devant la cour d'appel de Béjaïa aujourd'hui    Rompre avec le statu quo    De l'eau trouble et malodorante dans les robinets    "L'ouverture du capital d'entreprises publiques n'est pas un dogme"    Condamnations en série après un appel à la normalisation avec Israël    "Je suis au CRB pour gagner des titres"    Le NAHD en réel danger    Des attestations pour une cinquantaine de chasseurs formés    Pas de changements pour la rentrée universitaire    "De l'importance de la littérature postcoloniale pour le vivre-ensemble"    Rabat s'est fourvoyé dans le choix de son nouvel allié    62 listes ont retiré le dossier de candidature à Oran    Au-delà des grandes formules...    Islam Slimani : «Les deux derniers matchs avec les Verts m'ont fait du bien»    Real : Courtois analyse le match nul face à Villareal    Ayoub Ferkous 77e et Abdelkrim Ferkous 81e    Six sports de combat domiciliés au Centre des conventions    L'ANPHA renouvelle son engagement à contribuer au développement du secteur pharmaceutique    Tayeb Louh face à ses juges    Sensibilisation sur la vaccination en Algérie    Tebboune rassure les responsables locaux    Sachez que...    2 244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    Inauguration de la saison culturelle    Mondial 2022 : Un trio sénégalais pour Niger – Algérie    Flux migratoires : Cinq pays appellent à une juste répartition dans l'Union européenne    7es Journées nationales du monologue    Agressions et vols, un mandat de dépôt    Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Face aux salaires, la circonspection    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Retrouvailles chaleureuses entre Lamamra et lavrov    Au moins huit militaires tués dans une embuscade    La vie a repris ses droits    Une saga diplomatico-judiciaire    Brèves    Le MAE chinois appelle à promouvoir le processus de règlement politique    Les indépendants à l'assaut des communes    L'Algérie renforce son dispositif de contrôle des voyageurs    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les villageois d'Ath Kouffi élargissent la route
Publié dans El Watan le 22 - 02 - 2017

Devant l'inertie et la lenteur des pouvoirs publics à répondre aux préoccupations des citoyens, notamment dans les régions rurales, les habitants d'Ath Kouffi, dans la commune de Boghni, à 50 kilomètres au sud de Tizi Ouzou, ont décidé de se prendre en charge en lançant des travaux d'amélioration du cadre de vie grâce à la grande mobilisation des villageois. Ces derniers ont ainsi pris la louable initiative de réaliser un projet d'intérêt général et qui rentre dans le cadre du développement de l'activité touristique dans cette région. Le projet en question consiste ainsi en l'élargissement d'un tronçon routier de plus de huit kilomètres, qui desservira le site touristique de Tala Guilef.
Le taux d'avancement des travaux a atteint 70%, comme nous l'a bien précisé Zouhir Mammeri, secrétaire général du comité du village précité. M. Mammeri ajoute que le coût de ce projet est estimé à 80 millions de dinars. Les fonds nécessaires à cette opération ont été collectés, sous forme de cotisations, auprès de la population locale et les contributions des émigrés du village établis en Europe, au Canada ainsi qu'aux USA.
Notre interlocuteur a également souligné que la route en question peut servir de voie de communication importante et susceptible de contribuer à créer une dynamique économique dans la région. «Nous voulons aussi que cette route soit, à la fin des travaux de son élargissement, proposée pour son classement comme route nationale numéro 30 bis, puisqu'il s'agit d'un tronçon important. Notre objectif est de développer le tourisme de montagne, surtout lorsqu'on sait que notre village est situé au cœur du parc national du Djurdjura et à quelques encablures seulement du magnifique site de Tala Guilef», a-t-il ajouté.
Le dynamisme des citoyens de cette région de haute montagne de Kabylie attire l'attention car ces derniers réussissent à sortir leur village de la torpeur et de l'isolement en comptant seulement sur leur volonté inflexible. «La solidarité est la seule et unique planche de salut pour sortir de l'enclavement et donner une image florissante à notre localité. Il s'agit, en effet, d'une initiative qui ressuscite amplement l'esprit d'entraide d'antan, pour faire des travaux via des volontariats», dira M. Mammeri.
Les ambitions du comité de village d'Ath Kouffi ne s'arrêtent aucunement à ce stade, puisque les habitants de cette contrée comptent aussi entamer, à la fin des travaux d'élargissement de la route vers Tala Guilef, le projet d'alimentation en eau de source. «Le deuxième projet inscrit dans notre agenda est celui de l'alimentation en eau potable.
D'ailleurs nous avons deux sources à restaurer. Il s'agit de celles de Tala Guilef et Tazmourt N'Bouamar», explique de son côté Rachid Mammeri, président du comité de village. Par ailleurs, il est utile de rappeler qu'Ath Kouffi, qui compte une population estimée à 9 000 habitants, est également un village martyr, surtout si l'on se réfère au nombre de chouhada (400) tombés au champ d'honneur durant la guerre de Libération nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.