Ibrahimovic bientôt de retour à l'Inter Milan ?    DEPASSEMENTS DANS LA SOUSCRIPTION DES SIGNATURES : Les coordinateurs des Délégations instruits d'enquêter    SIDI BEL ABBES : Un mort et 7 blessés dans une collision    Une douzaine d'églises fermées à Tizi Ouzou    Zetchi : «Il y aura un France-Algérie dans un futur proche»    Convention entre le ministère de l'Agriculture et celui de l'Enseignement professionnels    Le Conseil de sécurité se réunit aujourd'hui    "La véritable révolution qui reste encore à faire est économique"    Le RAV4 se métamorphose    La nouvelle Golf 8 se précise    Saïd Boudour sous mandat de dépôt    Bouregâa : "Je refuse ma libération sans celle des autres détenus"    L'affaire MCA-USMA divise le BF    Mellal : "La JSK va se ressaisir"    Près de 150 participants attendus à Béchar    Les Verts à la croisée des chemins !    Gaïd Salah maintient le cap du 12 décembre    La rue gronde toujours    Les syndicats en renfort à Béjaïa    4 aliments à mettre dans votre assiette    Masque de gingembre pour accélérer la pousse des cheveux    L'espagnol Cepsa se retire de Medgaz    11e Fcims: La Suède, la Russie et le Japon sur la scène de l'Opéra d'Alger    La Canadienne Margaret Atwood et l'Anglo-Nigériane Bernardine Evaristo lauréates du Booker Prize    Joker va-t-il battre Batman ?    ...Sortir... Sortir ...Sortir    Dahmoun souligne la nécessité de la politique de prospective dans les secteurs vitaux    Micro-crédit : 67 % des bénéficiaires âgés de moins de 40 ans    Alors que 435 cas de méningite ont été diagnostiqués à l'est : Les services sanitaires rassurent    Quadruple crime à Sidi Lahcen (Sidi Bel Abbès) : Le présumé meurtrier se suicide    Des logements alimentés en énergie solaire    34ème marche du mardi: Les étudiants toujours au rendez-vous    Belmadi : «Notre but ultime reste la qualification en Coupe du monde 2022»    S'adressant aux tenants du pouvoir: Des personnalités appellent à «satisfaire les revendications du Hirak»    Université Sétif 2 : L'écrivain Mouna Srifak décroche le prix Katara Prize for Arabic Novel    Bordj-Bou-Arreridj (Irrigation): Une filiale du group IMETAL lance ses produits innovants    RUSSIE-ARABIE SAOUDITE: La Russie et l'Arabie Saoudite scellent leur rapprochement    L'OMC laisse Trump taxer les produits européens    Euro-2020: L'Angleterre demande une "enquête urgente" sur les cris racistes à Sofia    ROYAUME-UNI : La Reine Elizabeth II s'exprime sur le Brexit    Gestion d'actifs: L'investissement ESG s'épanouit dans les fonds infrastructures    Noureddine Bedoui au Conseil des ministres: Un remodelage de la sphère publique    L'heure de mettre en valeur la solidarité nationale et le partage du patriotisme    Accord de Trump avec la Chine et les "avancées" sur le Brexit: Les Bourses européennes pas convaincues    Ghardaïa: Des étudiants en architecture de Stuttgart achèvent une visite d'étude    5 gendarmes tués dans une attaque à Abarey    Le ministère de la Santé rassure    Martin Eden, une éducation amoureuse et politique sous le soleil noir de l'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ANSEJ-CNAC : Pas de poursuites judiciaires pour les jeunes investisseurs en situation d'échec
Publié dans El Watan le 15 - 02 - 2019

Les jeunes investisseurs ayant monté des micro-entreprises dans le cadre des dispositifs publics d'aide à la création d'emploi (Ansej et CNAC) et qui se sont retrouvés en situation d'échec «ne seront pas poursuivis en justice», a rassuré, hier à Tizi Ouzou, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali.
Le ministre a rassuré les investisseurs qui ont créé leur entreprise et se sont retrouvés en situation d'échec. «Aucune poursuite judiciaire ne sera engagée contre eux. Le fonds de garantie a été spécialement créé pour ce genre de situation afin de prendre en charge le remboursement du crédit contracté auprès de la banque», a expliqué le ministre. «Cette mesure ne concerne pas ceux qui ont fait appel aux dispositifs d'aide à la création d'emploi et qui ont ensuite détourné les financements obtenus vers d'autre activités», a-t-il précisé.
Il a, dans ce sens, fait savoir que «le taux d'échecs en termes de création de micro-entreprises via les dispositifs de l'Agence nationale de soutien à l'emploi de jeune (Ansej) et de la Caisse nationale d'assurance chômage (CNAC) ne dépassait pas les 3,5% ; quant au taux de recouvrement des crédits par les investisseurs, il est de plus de 70%».
Citant quelques exemples de réussite d'investisseurs dans la wilaya de Tizi Ouzou où il a effectué une visite, le ministre du Travail a salué les jeunes qui «prennent des initiatives pour créer de l'emploi et de la richesse, même si certains d'entre eux ont échoué. Ils ont le mérite d'avoir eu l'esprit d'initiative et acquis une expérience», a-t-il dit.
S'adressant aux porteurs de projets, le ministre les a rassurés qu'ils y trouveront toute l'aide et l'assistance dont ils auront besoin. «Un accompagnement sera également assuré par la CNAC et l'Ansej aux promoteurs en difficulté, en vue de les aider à trouver des solutions aux contraintes et assurer la viabilité de leurs projets», a-t-il ajouté.
M. Zemali a rappelé que son département ministériel a donné des instructions aux 48 walis pour appliquer la décision portant réservation de 20% de la commande publique à ce type d'entités économiques afin de leur assurer un plan de charge et leur permettre de créer de l'emploi. «Nous veillerons à l'application rigoureuse de cette instruction», a-t-il dit.
Interrogé lors d'un point de presse animé en marge de la clôture du Salon national du jeune investisseur sur le taux de chômage en Algérie, le ministre a souligné qu'il se situe «entre 10 et 11% à l'échelle nationale et qu'il est de 8% dans la wilaya de Tizi Ouzou.
Le taux reste stable en dépit de l'arrivée annuelle sur le marché de l'emploi d'un demi million de nouveaux diplômés issus des secteurs de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle». Le ministre a souligné que l'une des préoccupations majeures de son secteur est la titularisation des employés recrutés dans le cadre des contrats pré-emploi particulièrement dans le secteur de l'administration, et dont le nombre avoisine les 360 000 dans tout le pays. «Quelques 1,7 million d'employés qui se trouvaient dans cette situation ont été déjà régularisés.
Nous nous attelons à régler ce problème dans les meilleurs délais», a-t-il promis. Répondant à une question relative aux équilibres financiers du système de sécurité sociale dont le «déficit» touche notamment la branche retraite, M. Zemali a rappelé les mesures prises par le gouvernement pour combler ce déficit, dont l'ouverture d'une ligne de crédit sur 40 ans avec 20 ans de différé bonifié.
«Parallèlement, des brigades mixtes sillonnent le territoire national pour vérifier si l'employeur fait ses déclarations à la sécurité sociale. Le contrôle des arrêts maladie sera renforcé», a ajouté le ministre qui a indiqué qu'«en 2017, un montant de 14 millions de journées maladie a été indemnisé, un chiffre qui a sensiblement baissé en 2018», a-t-il dit, relevant que ce chiffre pour l'année dernière n'est pas encore arrêté et sera communiqué ultérieurement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.