Manchester United: Mandzukic en approche    Education: Belabed pour une politique prospective pour renforcer les compétences du secteur    HABITAT : Le gouvernement Bedoui rassure les demandeurs de logements    Gaïd Salah présente un exposé sur le projet de loi relatif au statut général des personnels militaires    Algérie-France (amical): rencontre mardi à Lille entre le président de la FAF et la FFF    Bensalah: l'Etat soucieux de rationaliser l'exploitation des ressources et richesses souterraines nationales    Ouargla: lancement de la nouvelle ligne ferroviaire Touggourt-Alger    Les Tunisiens commencent à voter pour le second tour de la présidentielle    Le WAT reste leader malgré la défaite, l'ASK sur le podium    Khirreddine Madoui démissionne de son poste d'entraîneur    Mise en garde russe contre l'aggravation de la situation humanitaire dans le Nord-Est    Le gouvernement consacre 17 milliards de DA pour le dégel de plusieurs projets    Vers l'augmentation de la taxe de pollution    Neuf morts et 9 blessés au cours des dernières 48 heures    Sahara occidental/Manifestation à Paris: la France dénoncée, une date pour le référendum d'autodétermination revendiquée    Brésil: des examens à Paris pour Neymar    Rassemblement en solidarité avec les détenus d'opinion à Sidi Bel Abbès    Foot/ Algérie - Colombie : Abeid réintègre le groupe, Tahrat ménagé    Qui sera le partenaire de Suzuki en Algérie ?    Ce que prévoit la loi de finances pour les start-up    Les joueurs sénégalais refusent la prime de la Fédération    Début de stage demain    Retour à la case départ    1er Salon international des technologies et équipements dentaires    L'Anie face à la dure réalité du terrain    Des détenus d'opinion en grève de la faim à partir du 23 octobre    22 cas de méningite enregistrés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les films algériens Abou Leila et 143, rue du désert en compétition    Hans Hartung en réouverture du Musée d'art moderne de Paris    Micheline la Française, la tante Zalamite et les autres    Ouverture des journées de lecture publique à Tamanrasset    Bir Ghbalou : Entre le portrait de BenSalah et les promesses du Hirak    Face aux difficultés rencontrées par la CNR et la CNAS : Les solutions des experts    «Le pouvoir rame à contre-courant d'un mouvement historique de libération d'un peuple»    Investissement : le FCE soutient fortement la révision de la règle 49/51    En bref…    Soudan : Une femme nommée à la tête de la Cour suprême    En bref…    Journée mondiale de la santé mentale : Un suicide toutes les 40 secondes, selon l'OMS    Première thèse algérienne identifiant les facteurs prédictibles    «J'intégrerai des personnages algériens dans ma prochaine histoire»    Ghardaïa : Appel à la préservation du patrimoine architectural et culturel    «Le plasticien doit être responsable»    Centre-ville: Deux dealers sous les verrous    Mostaganem: Des arrestations en marge de la visite du ministre de la Jeunesse et des Sports    Pour réclamer «la libération de tous les détenus d'opinion»: Marche nationale des avocats le 24 octobre    Le Pentagone déploie 3.000 soldats supplémentaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crise vénézuélienne : Bataille diplomatique entre Washington et Moscou
Publié dans El Watan le 03 - 03 - 2019

Washington a décrété vendredi des sanctions à plusieurs généraux et responsables proches du président vénézuélien, Nicolas Maduro, pour entrave à la livraison d'aide humanitaire.
Le blocage par ce dernier «de camions et de navires chargés d'aide humanitaire est le dernier exemple de l'instrumentalisation par son régime illégitime de la livraison de vivres et d'approvisionnements indispensables pour contrôler les Vénézuéliens vulnérables», a déclaré le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin. «Nous sanctionnons les membres des forces de sécurité de Maduro en réponse à la violence répréhensible, aux morts tragiques et aux incendies inconcevables de produits alimentaires et de médicaments destinés aux Vénézuéliens malades et affamés», a-t-il ajouté.
Parmi les hauts gradés qui voient le gel de leurs éventuels biens sur le territoire américain, figurent le général Richard Lopez Vargas, qui commande la Garde nationale, le général Jesus Mantilla Oliveros, le général Alberto Bermudez Valderrey et le général Jose Norono Torres, ainsi que le commissaire en chef Jose Dominguez Ramirez.
Le même jour, la Russie a promis de poursuivre son aide humanitaire «légitime» au Venezuela, accusant les Etats-Unis de se servir de leur aide comme «prétexte» pour une intervention. Recevant la vice-présidente vénézuélienne, Delcy Rodriguez, le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, a exprimé la «solidarité» de son pays envers Caracas face à «un assaut frontal et une ingérence sans vergogne» des pays occidentaux, qui ont reconnu le président autoproclamé Juan Guaido. «La Russie va continuer d'aider les autorités du Venezuela à résoudre les difficultés économiques et sociales, y compris par l'octroi d'aide humanitaire légitime», a soutenu Serguei Lavrov après l'entretien.
Il a ajouté : «Aux yeux du monde entier se déroule une campagne cynique visant à renverser le gouvernement légitime du Venezuela, y compris par la menace d'une intervention militaire.» «Nous espérons que la raison va l'emporter du côté américain.» Et de poursuivre : «Le rejet absolu et universel du scénario militaire refroidira, je l'espère, les têtes brûlées de Washington, bien qu'il y en ait là-bas que rien n'arrête.» De son côté, Mme Rodriguez a annoncé la fermeture du bureau à Lisbonne du groupe public PDVSA, pilier de l'économie vénézuélienne et cible de sanctions de la part de Washington, transféré à Moscou.
Bras de fer aux Nations unies
Jeudi, les quinze membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont réussi à s'entendre sur le Venezuela, avec le rejet de deux projets de texte, l'un américain, objet d'un double veto russo-chinois, l'autre russe, écarté faute de voix suffisantes. Outre la Russie et la Chine, l'Afrique du Sud a aussi voté contre le projet américain qui appelait à des élections présidentielles «libres, justes et crédibles» et à des «livraisons d'aide humanitaire sans entraves» au Venezuela. Le texte russe, qui vise à dénoncer «les menaces de recourir à la force» contre Caracas, régulièrement brandies par Washington, n'a recueilli de son côté qu'un soutien de quatre pays (Russie, Chine, Afrique du Sud, Guinée équatoriale).
Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale contrôlée par l'opposition, s'est autoproclamé président par intérim le 23 janvier en invoquant la Constitution. Il a été reconnu président ou est soutenu par une cinquantaine de pays. Une opération d'acheminement d'aide humanitaire a été bloquée le 23 février à la frontière par les forces de sécurité vénézuéliennes, de même que les tonnes de vivres et de médicaments qui devaient être acheminées depuis le Brésil.
Caracas y voit un prétexte à une intervention armée américaine pour faire chuter le président Maduro.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.