L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Portabilité des numéros : Une feuille de route pour concrétiser le projet
Publié dans El Watan le 14 - 06 - 2020

La portabilité des numéros de téléphone est-elle en bonne voie ? Apparemment oui, si l'on en croit Brahim Boumzar, ministre de la Poste et des Télécommunications, qui a procédé à l'installation d'un groupe de travail chargé de l'élaboration d'une feuille de route visant la concrétisation des dispositions de la loi sur la poste et les communications électroniques, notamment son volet relatif à l'itinérance nationale, le dégroupage de la boucle locale et la portabilité des numéros.
Dans une déclaration à la presse, le ministre a souligné que ce groupe de travail aura pour tâche «d'examiner les différents aspects techniques, juridiques et économiques inhérents à la mise en œuvre des dispositions consacrées par la loi 18-04 du 10 mai 2018 fixant les règles générales relatives à la poste et aux communications électroniques, en matière de partage d'infrastructures, de mutualisation des ressources, de promotion de la concurrence et d'encouragement de l'investissement dans le marché des télécommunications».
Une démarche qui s'inscrit en droite ligne de l'orientation stratégique scellée dans le plan d'action du gouvernement, visant la réalisation d'une transformation numérique.
La concrétisation de ces objectifs se fera notamment par le biais des mécanismes pratiques introduits par la loi 18-04, à savoir «l'itinérance nationale et le dégroupage de la boucle locale, qui permettront aux opérateurs de téléphonie fixe et mobile de mutualiser leurs capacités de réseau pour offrir des services de haute facture aux abonnés, notamment ceux résidants dans les zones enclavées non couvertes».
La portabilité du numéro est une question de décision de l'Etat. Pour le marché, c'est favorable puisque les abonnés ne sont plus prisonniers d'un numéro, et parmi les avantages, c'est que le numéro devient la propriété du client et non celle de l'opérateur. Cependant, pour mettre en place la portabilité, il y a de grands aménagements à faire au niveau des réseaux : il faut que le numéro soit dans les plateformes de tous les opérateurs, permettant ainsi de faire jouer la concurrence entre eux.
Il est temps pour notre pays de mettre en place cette fonction tant elle présente de nombreux avantages : partout où elle a été appliquée, on a constaté une baisse des prix, une meilleure accessibilité des consommateurs à la téléphonie, un maillage plus dense et plus profond du territoire par les opérateurs et une meilleure qualité des services.
La portabilité des numéros fixes et mobiles est opérationnelle au Maroc depuis le 31 mai 2007. Elle a été introduite au Ghana le 7 juillet 2011 et l'Afrique du Sud a démarré cette expérience le 10 novembre 2006.
C'est dire que la portabilité du numéro, faisant de l'abonné le bénéficiaire véritable du numéro est la tendance dominante dans le monde. Mais elle tarde à faire partie du paysage algérien des télécommunications.
Il est vrai que la large diffusion du mobile utilisé pour la communication contraste avec la faible adoption des services numériques. Avec l'itinérance nationale, le dégroupage de la boucle locale et la portabilité des numéros, le gouvernement entend rattraper une partie du retard.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.