Appel au prochain sommet africain à annuler la décision d'adhésion de l'entité sioniste à l'UA    Ronaldo mécontent contre un site qui a sous estimé sa valeur marchande    CAN 2021 : Les Comores consternés par les sanctions de la CAF    Deux militaires tombent au champ d'honneur sur la bande frontalière Hassi Tiririne à In Guezzam    Coronavirus: 1870 nouveaux cas,1055 guérisons et 6 décès    Championnat d'Algérie de jeux d'échecs: Benamar Sihem et Alaeddine Boularnes sacrés    L'Equipe, un quotidien sportif sous influence de la perfidie marocaine    Recueillement à la mémoire de Benhamouda à l'occasion du 25e anniversaire de son assassinat    Sommet ouest-africain pour évoquer la crise au Burkina Faso    Coupe du monde des clubs : un trio d'arbitre algériens retenu pour le rendez-vous des Emirats arabes unis    Drogue: plus de 6.700 toxicomanes pris en charge durant le 1er semestre 2021    Secousse tellurique de magnitude 3,7 à Médéa    Ces deux pistes qui font réfléchir Mehdi Zerkane    Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Une politique difficile à mettre en œuvre    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    L'Algérie envoie une troisième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Jungle/Pub sur Internet ?    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    «Le pays est toujours ciblé»    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 3000 employeurs ciblés
ANNULATION DES PENALITES DE RETARD DES COTISATIONS À SOUK AHRAS
Publié dans El Watan le 27 - 11 - 2021

Lors d'une récente rencontre au siège principal de la CNAS de Souk Ahras, les cadres de l'antenne ont mis en valeur les efforts consentis tant à l'échelle nationale que locale pour la mise en application des dispositions relatives à l'annulation des pénalités de retard des cotisations impayées contenues dans l'instruction présidentielle 21-12 du 25/08/ 2021.
Ce sont déjà 1350 employeurs qui ont répondu positivement à l'appel des meneurs de cette opération dans la wilaya de Souk Ahras, sur un nombre global de 3804 personnes et autres entités publiques et privées. Athamnia Nadjet, cadre chargée du contentieux et du recouvrement a fait part lors de la mise en place d'un dispositif humain et matériel important dans le but d'atteindre l'objectif de l'opération avant la date butoir fixée au 31 janvier 2022. Pour ce faire, un travail intensifié d'information et de sensibilisation s'impose, selon la même intervenante qui a situé cette opération dans un cadre de promotion des rapports de la CNAS avec ses partenaires. Des journées portes ouvertes seront organisées à partir du 12 décembre, des rencontres médiatiques avec les représentants des différents organes de la presse écrite et audiovisuelle, un affichage, des sorties sur terrain, des correspondances et des journées d'étude pour les semaines restantes sont préconisés comme moyens de vulgarisation desdites dispositions. Mouloud Khedher, un cadre administratif, ajoutera ceci : «Nous tablons sur une arrivée massive des employeurs restants, car nous sommes convaincus qu'il s'agit là d'une opportunité d'assainissement de leurs situations qui va dans le sens d'un allégement de leurs charges par rapport à la CNAS. Il est plus avantageux à mon sens de bénéficier d'un effacement des pénalités et d'un échéancier de paiement que de garder en suspens des dettes qui seront soumises, dans tous les cas, aux dispositions légales relatives aux moyens de recouvrement ». Et d'ajouter: «Il est utile de rappeler, toutefois, que toutes les cotisations doivent être payées au préalable pour pouvoir ensuite se porter candidat aux dispositions d'exception».
L'équilibre financier de la CNAS et le recouvrement des créances auprès de ces mêmes employeurs, notamment les grandes entreprises publiques qui – faut-il le souligner – font partie des mauvais payeurs est inclus dans un processus de complémentarité entre plusieurs volets de la gestion financière. «Renflouer les caisses s'inscrit dans une optique de réconfort de la vie économique et sociale du citoyen puisque toute aisance matérielle sera ressentie par nos confrères de la caisse nationale des retraites (CNR), par nos pharmacies et nos cliniques, nos salariés, entre autres, sans oublier, bien sûr, le gain pécuniaire que réaliseront nos employeurs conformément aux dispositions de l'instruction présidentielle en question», a renchéri Amor Djelaibia, chef division du recouvrement. Amira Chibi, cadre chargée de la communication à l'antenne CNAS de Souk Ahras a résumé la situation du recouvrement dans les propos suivants : «Les résultats probants réalisés grâce à une mobilisation optimale de nos services et à un accompagnement permanent assuré par notre personnel seront renforcés les prochains jours en prévision de l'expiration du délai de cette opération que nous croyons avantageuse à plus d'un titre pour les employeurs. Aussi, devons-nous tenir compte de certaines contraintes, à savoir, le décès des cotisants, les erreurs dans la domiciliation, la radiation des registres de commerce, la suspension de l'activité pour diverses raisons». Les quatre intervenants ont expliqué, chacun de son côté, la dimension sociale, économique et macroéconomique de ces mesures d'allégement.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.