Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Benabderrahmane donne le coup de starter    Sahara occidental: une délégation sahraouie appelle le Gouvernement britannique à amener le Maroc à respecter les résolutions onusiennes    Sonatrach: deux contrats EPC et un mémorandum d'entente signés à Alger    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    ENTMV: une consultation internationale pour l'acquisition d'un nouveau système de réservation électronique    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Belani se félicite des bonnes conditions du déroulement du concours d'accès aux grades d'attachés et secrétaire des AE    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    LA VIE... ET LE RESTE    Maguire, c'est désastreux    Brèves    Tensions accrues au Sahel    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Moscou juge «stupides» les soupçons occidentaux    Du bon et du moins bon    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    Le ministère de la Culture et des Arts prend part à la 21e édition du SITEV    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 3000 employeurs ciblés
ANNULATION DES PENALITES DE RETARD DES COTISATIONS À SOUK AHRAS
Publié dans El Watan le 27 - 11 - 2021

Lors d'une récente rencontre au siège principal de la CNAS de Souk Ahras, les cadres de l'antenne ont mis en valeur les efforts consentis tant à l'échelle nationale que locale pour la mise en application des dispositions relatives à l'annulation des pénalités de retard des cotisations impayées contenues dans l'instruction présidentielle 21-12 du 25/08/ 2021.
Ce sont déjà 1350 employeurs qui ont répondu positivement à l'appel des meneurs de cette opération dans la wilaya de Souk Ahras, sur un nombre global de 3804 personnes et autres entités publiques et privées. Athamnia Nadjet, cadre chargée du contentieux et du recouvrement a fait part lors de la mise en place d'un dispositif humain et matériel important dans le but d'atteindre l'objectif de l'opération avant la date butoir fixée au 31 janvier 2022. Pour ce faire, un travail intensifié d'information et de sensibilisation s'impose, selon la même intervenante qui a situé cette opération dans un cadre de promotion des rapports de la CNAS avec ses partenaires. Des journées portes ouvertes seront organisées à partir du 12 décembre, des rencontres médiatiques avec les représentants des différents organes de la presse écrite et audiovisuelle, un affichage, des sorties sur terrain, des correspondances et des journées d'étude pour les semaines restantes sont préconisés comme moyens de vulgarisation desdites dispositions. Mouloud Khedher, un cadre administratif, ajoutera ceci : «Nous tablons sur une arrivée massive des employeurs restants, car nous sommes convaincus qu'il s'agit là d'une opportunité d'assainissement de leurs situations qui va dans le sens d'un allégement de leurs charges par rapport à la CNAS. Il est plus avantageux à mon sens de bénéficier d'un effacement des pénalités et d'un échéancier de paiement que de garder en suspens des dettes qui seront soumises, dans tous les cas, aux dispositions légales relatives aux moyens de recouvrement ». Et d'ajouter: «Il est utile de rappeler, toutefois, que toutes les cotisations doivent être payées au préalable pour pouvoir ensuite se porter candidat aux dispositions d'exception».
L'équilibre financier de la CNAS et le recouvrement des créances auprès de ces mêmes employeurs, notamment les grandes entreprises publiques qui – faut-il le souligner – font partie des mauvais payeurs est inclus dans un processus de complémentarité entre plusieurs volets de la gestion financière. «Renflouer les caisses s'inscrit dans une optique de réconfort de la vie économique et sociale du citoyen puisque toute aisance matérielle sera ressentie par nos confrères de la caisse nationale des retraites (CNR), par nos pharmacies et nos cliniques, nos salariés, entre autres, sans oublier, bien sûr, le gain pécuniaire que réaliseront nos employeurs conformément aux dispositions de l'instruction présidentielle en question», a renchéri Amor Djelaibia, chef division du recouvrement. Amira Chibi, cadre chargée de la communication à l'antenne CNAS de Souk Ahras a résumé la situation du recouvrement dans les propos suivants : «Les résultats probants réalisés grâce à une mobilisation optimale de nos services et à un accompagnement permanent assuré par notre personnel seront renforcés les prochains jours en prévision de l'expiration du délai de cette opération que nous croyons avantageuse à plus d'un titre pour les employeurs. Aussi, devons-nous tenir compte de certaines contraintes, à savoir, le décès des cotisants, les erreurs dans la domiciliation, la radiation des registres de commerce, la suspension de l'activité pour diverses raisons». Les quatre intervenants ont expliqué, chacun de son côté, la dimension sociale, économique et macroéconomique de ces mesures d'allégement.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.