Tiaret : Des cadres des Domaines, du Cadastre et de la Conservation foncière devant la justice    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Les aliments à ne jamais mélanger avec des sodas    Le FC Barcelone boucle le départ d'André Gomes    Kamélia Arezki sur le podium    Arts martiaux : De l'or pour Ryma Iazourene    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    Hôpital Aïn Larbi à Guelma : Des sages femmes protestent devant la DSP    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Attribué en tant qu'actifs résiduels de l'ex-Edipal: Un foncier communal concédé pour un projet promotionnel récupéré    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    JSM Tiaret: Une démarche peu convaincante    Protocole d'entente entre l'université Oran 1 et la firme canadienne SAJE: La 6ème session consacrée à la pratique de la gestion-conseil    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Le tour de main des mages    Aéroport d'Alger: 30.000 euros et 16.000 dollars interceptés    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Ils allaient servir d'aliment de bétail: Plus de 100 quintaux de farine saisis    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    L'ancien officier supérieur, Mohamed Khalfaoui estime : "Nulle sortie de crise n'est envisageable sans dialogue et mutuelles concessions"    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Urgence au dialogue consensuel    L'appel lancé par sept partis de l'opposition    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    6 lourds griefs retenus par le Tribunal    AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plan de réaménagement de la capitale
Le pôle économique délocalisé
Publié dans El Watan le 25 - 05 - 2005

Les quartiers du Hamma et des Abattoirs serviront de lieu au futur centre des affaires de la capitale. « Ce sera le véritable centre nerveux de l'activité économique d'Alger, où il est prévu des tours d'affaires de R+12, des parkings, des centres commerciaux, des logements de haut standing et des infrastructures de détente et de loisirs », nous déclaré le wali délégué d'Hussein Dey, Abou Bakr Boucetta.
Les études de ce mégaprojet, qui fait rappeler le célèbre quartier de la Défense, à Paris, confiées à l'Office de l'aménagement et de la restructuration de la zone du Hamma (OFARES) sont finalisées. L'Administration a d'ores et déjà entamé le défrichement du terrain, une opération consistant à dégager « le plus tôt possible » une assiette de 20 hectares. Partie prenante dans ce projet piloté par le wali d'Alger, la wilaya déléguée de Hussein Dey se verra attribuer deux « îlots » jugés prioritaires par les concepteurs de la zone : l'îlot du Hamma et l'îlot des Abattoirs. Les superficies respectives de ces deux zones étant de 18 et de 2 hectares. « Nous avons commencé à délocaliser les entreprises publiques et privées qui élisaient domicile tout le long de la rue des Fusillés, en plus de 30 familles qui résidaient à proximité. Les petits commerces, notamment les rôtisseries qui activent sur les lieux, seront également délocalisés et, de toute évidence, indemnisés, à l'instar de tout le monde », rassure le wali délégué. Il est prévu également d'exproprier les Abattoirs municipaux et les transférer vers une zone « mieux adaptée », probablement à Birtouta. Ainsi « libérée », la zone servira de passage au futur tramway d'Alger. Des travaux de réaménagement du rond-point de Oued Kniss, qui s'étendront jusqu'à la rue Tripoli, en passant par le chemin Fernane Hanafi, sont au menu. Des pénétrantes et des trémies viendront en appoint aux voies de communication existantes. Ces dernières devront être élargies afin de permettre un accès rapide à la future zone. La conception du projet obéit à la volonté des pouvoirs publics de déplacer l'« hypercentralité d'Alger ». « Une idée qui germe depuis des années et qui n'a pas pu être concrétisée pour diverses raisons », explique notre interlocuteur.
Le projet global s'étend sur 650 hectares
Ne se limitant pas uniquement à la partie Hamma-Abattoirs, la nouvelle zone devra déborder sur deux autres wilayas déléguées, à savoir Sidi M'hamed et Dar El Beïda. La superficie de 650 hectares ainsi consacrée au projet intégrera le site des Sablettes, où d'importantes infrastructures de loisirs sont prévues. Les responsables tiennent cependant à souligner qu'un « premier jet » est déjà réalisé au niveau du ravin de la Femme sauvage. Des buildings en verre, abritant les sièges de banques et de compagnies d'assurances, longent, depuis ces dernières années, la route qui relie le Ruisseau et Bir Mourad Raïs (RN1). Dans le même cadre, des tours d'affaires, réalisées par le secteur privé,viennent de voir le jour au niveau du pont des Fusillés. D'autres sont en cours de réalisation à proximité de la Bibliothèque nationale (BN) du Hamma et de l'hôtel Sofitel, un site que l'office aménageur (OFARES) a déjà intégré dans son projet. Les plans prévoient, en effet, deux vastes boulevards qui prendront en « sandwich » la BN et le palace et qui aboutiront vers une grande place à Rouchaï Boualem (Belouizdad). Les vieilles bâtisses encore existantes sur l'itinéraire sont donc appelées à disparaître et leurs occupants relogés, rassure-t-on. Pour les gestionnaires de la capitale, la concrétisation du projet constitue une priorité absolue des plus hautes autorités du pays ainsi que du wali d'Alger. « La capitale a besoin d'être relookée, à l'instar des grandes métropoles méditerranéennes », a déclaré le wali d'Alger lors d'une réunion avec son exécutif. « L'entame du chantier se fera avant la fin de l'année 2005 », promet le wali délégué d'Hussein Dey.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.