Algérie : La grève des remorqueurs du port d'Annaba gelée    Arsenal : Wenger serait fixé pour le prix d'Aubameyang !    Des APC peinent à avoir leurs exécutifs    Le patronat défend l'option d'un partenariat public-privé    Un projet de loi sur l'apprentissage sera exposé à l'APN    Faut-il enterrer les Accords d'Oslo ?    Damas dénonce un projet de «force frontalière»    L'aéroport de Tripoli ciblé par une attaque terroriste    Une autre erreur de casting ?    Ballon d'Or algérien: Faouzi Ghoulam succède à Mahrez    CAF : Zetchi démissionne de la commission du CHAN    Les candidatures toujours pas validées    Une marche nocturne des étudiants empêchée par la police    Des milliers d'élèves de l'ENS durcissent leur mouvement    Elimination de 26 décharges anarchiques    Energie: un forum algéro-américain prévu fin janvier à Houston    Coupe d'Algérie - 16èmes de finale : USMA - CSC aujourd'hui à 16 h 00: Entre un spécialiste et un outsider    Le Groupe Renault atteint une part de marché record en Algérie    Constantine - Hadj 2018: Le tirage au sort annoncé pour le 10 février    Tlemcen: Une semaine pour la culture amazighe    JSK / Benabderahmane (DG par intérim) : «Avec Guitoune et Belkalem, le recrutement est clos»    USMA : Hamia, dernière recrue    Un plan d'action visant à garantir un espace électronique sécurisé    Echauffourées après le match USB-USMH    «Le parcours de développement de l'ANP poursuivi avec ambition et grande résolution»    Sur les neuf premiers mois de 2017 : Le FRR a couvert 83 % du déficit du Trésor    Ould Abbès au four et au moulin    «je tend la main sans distinction»    Visas Schengen: les frais bientôt payables dans les bureaux de poste    Il n'y aura plus de montage en Algérie : Impératif de se lancer dans la fabrication des pièces de véhicules    CAN 2018 de handball : L'Algérie rêve du Mondial germano-danois    Débat sur l'immigration / Donald Trump se défend : " Je ne suis pas raciste "    Une adolescente Allemande retrouvée à Blida    L'ombre de Daesh plane sur la région    26 morts dans un double attentat-suicide    Transports et Travaux publics : Zaâlane s'exprime sur l'objectif de son département    Chronique d'une mobilisation    Une jeune fille libérée de ses ravisseurs à Sablettes    Azur-Plage: l'Eden des handicapés    Comment faire du Sahara une vraie Californie    Massinissa, Zayen et Hassiba Amrouche en concert à Alger    Le philosophe Jean Salem n'est plus    L'ex-compagnon de Madonna discrètement à Alger    Le trottoir plus grand des librairies du pays    L'édition de 2018 maintenue    Ouverture d'un atelier d'écriture    Le riche patrimoine algérien mis en valeur à Moscou    Efficacité, moyens: Police algérienne : peut mieux faire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Blida : Ouverture du premier centre de radiothérapie
Epoque : les autres articles
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2012

Le premier centre privé en Algérie, spécialisé notamment dans la radiothérapie, vient d'ouvrir ses portes à Ouled Yaïch, dans la wilaya de Blida.
Le centre, d'une capacité de 25 lits et doté d'équipements médicaux modernes, est venu répondre à la forte demande de malades cancéreux qui n'arrivent pas à bénéficier de soins à temps , au détriment de leur grave état de santé. Ainsi, ils sont près de 30 000 malades atteints de cancer en Algérie qui attendent un rendez-vous pour une prise en charge. Rien que pour la radiothérapie, le patient doit attendre, souvent plus de six mois, pour qu'il puisse bénéficier de cette thérapie indispensable au traitement du cancer. Certains malades meurent avant les rendez-vous, et les quatre centres anticancer du pays, assurant la radiothérapie, n'arrivent plus à prendre en charge convenablement les cancéreux dont le nombre ne cesse de s'accroître.
En Algérie, des cliniques privées assurent uniquement la chimiothérapie. Avant l'ouverture du centre de Blida, la radiothérapie n'était prodiguée que par quatre établissements hospitaliers publics et d'une manière irrégulière, les machines étant souvent en panne.
Les cancéreux qui ont les moyens préfèrent partir à l'étranger, notamment en France, Turquie, Tunisie ou Maroc pour bénéficier d'un protocole de soins répondant aux normes médicales.
Le centre privé de Blida, qui assure aussi des soins en oncologie et en curiethérapie, compte développer le traitement du cancer de la prostate à travers le recours aux implants, une technique moderne non encore pratiquée en Algérie. Les responsables de ce centre médical, fruit d'un investissement financé par la Banque extérieure d'Algérie (BEA) via le dispositif ANDI, comptent établir une convention avec la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) comme cela a été fait avec les cliniques assurant la dialyse. «A travers cette convention, on pourra assurer des soins gratuitement à tous nos patients, car il ne faut pas oublier que la prise en charge d'un cancéreux est onéreuse et elle n'est pas à la portée de tous les malades», déclare le responsable du centre en question .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.