BRAS DE FER ENTRE OUYAHIA ET TAYEB LOUH : Le RND réplique ‘'dangereusement'' à la polémique    PRESIDENTIELLE 2019 : L'alliance présidentielle réitère son appui au Président    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un dangereux terroriste abattu à Mila    PRIX DES FRUITS A MOSTAGANEM : La ‘'Clémentine'' toujours à 300 dinars le kg    LUTTE CONTRE L'IMMIGRATION CLANDESTINE : 37.000 migrants subsahariens rapatriés en 4 ans    CELEBRATION DU ‘'MAWLID ENNABAOUI'' A MOSTAGANEM : La mosquée ‘'Amr Ibn El Ass '' abrite les festivités    El Mouloud, fête religieuse ou désagréments ?    La marche de Béjaïa violemment réprimée    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    Installation de la nouvelle chef de daïra    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    Dhouibi dément tout changement de cap    Trois terroristes abattus à Benihemidane    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    24 heures    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Entre réforme set continuité    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Mouvement culturel amazigh (MCA) à Batna
Anniversaire du Printemps berbère
Publié dans El Watan le 21 - 04 - 2014

L'Association de l'identité du patrimoine culturel et de la créativité artistique et le Mouvement culturel amazigh (MCA) de la wilaya de Batna ont organisé, hier et avant-hier, deux journées consacrées aux festivités du 34e anniversaire du Printemps berbère et du 13e anniversaire du Printemps noir, à la maison de la culture Mohamed Laïd Al Khalifa.
Comme chaque année à la même date, des militants de la cause amazighe, venus de toutes les wilayas des Aurès, célèbrent ensemble l'anniversaire du Printemps berbère et rendent hommage aux 127 morts en Kabylie et aux centaines de militants arrêtés pour la cause amazighe lors du Printemps noir. Au programme, des expositions de photos et de dessins relatant la chronologie et l'histoire de l'identité amazighe.
En outre, des historiens et des spécialistes de la cause amazighe se sont succédé à la tribune pour présenter des réflexions sur «L'enseignement de tamazigh en tant que langue maternelle», «Les dangers de l'arabisation sur l'environnement des Aurès», «La chronologie du mouvement amazigh», ou encore «Amazighité, démocratie et citoyenneté». «Nous profitons de cette journée de commémoration du 20 Avril, double anniversaire du Printemps berbère et du Printemps noir, pour revendiquer la liberté de lutter pour la cause amazighe, mais aussi pour l'officialisation de cette langue dans le pays», a déclaré Hadi Bouras, membre actif du MCA. «Une tâche qui s'avère ardue vu le peu d'intérêt que les autorités attachent à cette cause et à ce genre d'évènements», a-t-il ajouté, en expliquant qu'il n'est pas aisé de lutter en Algérie pour une quelconque liberté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.