Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    MOHAMED BELHADJ, NOUVEAU PRESIDENT DU CA    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Abdelkader Bensalah n'est plus    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des milliards pour des structures inexploitées
Marchés de proximité à Constantine
Publié dans El Watan le 02 - 12 - 2014

Deux ans après son lancement, l'opération de lutte contre le commerce informel a été un véritable fiasco.
A Constantine comme ailleurs, la bureaucratie semble affecter sérieusement les projets d'utilité publique dans la wilaya. C'est le cas des 39 marchés de proximité, dont la réalisation a été décidée suite à l'élan donné par la campagne de lutte contre le commerce informel lancée par Abdelmalek Sellal en 2012.
Une opération qui a trainé durant de longs mois à cause du problème foncier, avant de s'éterniser suite aux multiples problèmes rencontrés sur les chantiers. Les structures qui devaient être réceptionnées durant l'été de l'année écoulée, n'ont été achevées en partie que durant l'été 2014. Mais ce n'est pas fini car d'autres contraintes ont été soulevées.
L'on saura ainsi auprès de Zidane Boularak, directeur du commerce de la wilaya que sur les 39 marchés prévus dans les grandes communes de la wilaya, 21 marchés sont pratiquement achevés. Le même responsable affirme que ces marchés attendent encore leur raccordement au réseau d'électricité et d'AEP.
Cette défaillance est la première cause de leur fermeture jusqu'à ce jour bien que certains d'entre eux ont été même inaugurés officiellement. Mais la question qui demeure encore posée est la suivant : qui se charge de cette tâche qui traine le pas depuis plusieurs mois, empêchant l'attribution des locaux aux potentiels commerçants informels qui continuent de squatter la voie publique. La direction du commerce et la commune de Constantine se rejettent la responsabilité au sujet des travaux en stand-by.
Les explications fournies par ces deux intervenants demeurent floues et pas très convaincantes. D'après la chargée de communication de la commune de Constantine, le raccordement au réseau d'électricité est une mission qui a été confiée en premier lieu aux services communaux mais, ces derniers, selon elle, ne peuvent intervenir sans une autorisation émanant des chefs de daïras. Notre interlocutrice ajoute que pour ce qui est du raccordement au réseau d'AEP, il demeure du ressort de la Seaco.
À son tour, Zidane Boulaarak rapporte ceci : «notre mission est surtout celle de recenser les commerçants, nous assurons aussi le suivi des travaux accomplis sous la houlette de la direction des équipements publics de la wilaya. Du reste l'ouverture et la gestion des marchés est une tâche confiée aux services communaux».
Devant cette situation où toutes les parties «s'amusent» à jouer le ping-pong, les marchés restent encore fermées et inexploités après les milliards du contribuable dépensés pour rien. Certains marchés, comme celui de Djebel Ouahch, ont même été transformés en parkings.
Notons que la commune de Constantine compte pour elle seule, neuf marchés de proximité.
Ils sont abrités par les cités : Boussouf, Boumerzoug, Zouaghi, Sotraco (Boudraâ Saleh), El Gammas et Benchergui. A l'exception du marché de Boussouf ouvert depuis quelques temps, tous les autres marchés demeurent à ce jour inexploités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.