Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce que fut notre prophète (Qsssl)
Publié dans Info Soir le 31 - 08 - 2009

La miséricorde et le pardon du Prophète (Qsssl) furent encore plus grandioses, lorsqu'il rentra à La Mecque en conquérant et en victorieux, alors que ceux qui, auparavant, l'avaient démenti et combattu étaient devenus ses proies.
A ce moment, l'Histoire s'arrêta pour contempler ce qu'allait faire le Prophète de ceux qui lui avaient livré bataille pendant vingt longues années. Ce jour-là, des musulmans pensèrent qu'ils allaient enfin pouvoir se venger, et dirent : «Ce jour est un jour de lutte sanglante.» Le Prophète rétorqua : «Non, ce jour est plutôt un jour de clémence.» Ensuite, il se tint face aux vaincus en disant : «Ô habitants de la Mecque ! Que pensez-vous que je vais faire de vous aujourd'hui ?» Ils répondirent : «Du bien, car tu es un frère généreux, fils d'un frère généreux». Le Prophète reprit : «Je vais vous dire ce que Youssouf avait dit à ses frères : ‘'Pas de récrimination contre vous aujourd'hui.''
Allez-vous-en, vous êtes libres». Un prophète interdisant à ses compagnons de tuer un passereau sans excuse ne peut, en aucun cas, faire preuve d'indulgence, lorsqu'il s'agit d'excuser le meurtre de personnes qui ne le méritent pas.
C'est pour cette noble raison que le Prophète a dit :
«Je suis certes une miséricorde offerte (à l'humanité).»
Le jeûne en Islam
Autres bonnes œuvres qui acquièrent une valeur exceptionnelle durant le mois de ramadan :
-La lecture du Coran. Le Prophète (Qsssl) redoublait la récitation du Coran pendant le mois de ramadan. Gabriel descendait réciter avec lui (Recueil de Boukhari). Pendant les prières de ramadan, le Prophète prolongeait plus que d'habitude ses récitations. Hodheïfa fit la prière avec lui une nuit. Le Prophète lut les sourate La Vache, La Famille d'Omran et Les Femmes. Il s'arrêtait à chaque verset comportant une menace pour demander protection. Il fit ainsi deux rakaât et voici que Bilal vint lui annoncer la prière de l'aube. (Recueil d'Ahmed et Nassaî).
-La retraite spirituelle à la mosquée. Elle consiste à garder la mosquée dans un esprit de dévotion pour plaire à Dieu. Le Prophète a fait la retraite la dernière décade de ramadan et ne cessa de la pratiquer, jusqu'à sa mort. Il a dit : «La mosquée est le refuge de tout homme pieux. Dieu a promis à celui qui y fait sa retraite de lui accorder sérénité et miséricorde, de le faire traverser le Sirate - pont jeté sur l'Enfer - pour le faire parvenir à Sa Grâce, au Paradis (Recueil de Tirmidy).
-La omra ou petit pèlerinage. C'est la visite de la Maison Sacrée de Dieu pour y accomplir les tournées rituelles et la marche entre Safa et Marwa. Le Prophète a dit : «Une omra pendant le ramadan, vaut un grand pèlerinage en ma compagnie» (Recueils de Boukhari et Mouslim).
La omra est absolutoire durant le temps qui la sépare de la omra suivante (Recueils de Boukhari et Mouslim).
Des raisons de croire
Nous constatons, à observer les choses sensibles, qu'il y a un ordre, entre les causes efficientes. Mais ce qui ne se trouve pas et qui n'est pas possible, c'est qu'une chose soit la cause efficiente d'elle-même, ce qui la supposerait antérieure à elle-même, chose impossible. Or, il n'est pas possible non plus qu'on remonte à l'infini dans les causes efficientes. Car, parmi toutes les causes efficientes en série, la première est cause des intermédiaires et les intermédiaires sont causes du dernier terme, quoi qu'il en soit du nombre des intermédiaires, qu'ils soient nombreux ou qu'il n'y en ait qu'un seul. En outre, supprimez la cause, vous supprimerez aussi l'effet. Donc, s'il n'y a pas de premier dans l'ordre des causes efficientes, il n'y aura ni dernier ni intermédiaire. Or, aller à l'infini dans les causes efficientes, ce serait supprimer la première. En conséquence, il n'y aurait ni effet dernier, ni cause efficiente intermédiaire, ce qui est évidemment faux. Il faut, donc, nécessairement supposer quelque cause efficiente première, que tous appellent Dieu.
L'histoire de la révélation
Saïd Ibn Abou Al-Hassan a rencontré Yahya Al-Maârouf et lui dit : «O Saïd, sache qui suis-je, sache qui suis-je; je suis Lui (l'homme !).
-Je ne savais pas que tu étais lui, répliqua Saïd.
-Si, je suis lui, Ali est passé à côté de moi quand j'étais juge à Al-Koufa, et m'a demandé : Qui es-tu ? Je lui dis : Je suis Abou Yahya. Tu n'es pas Abou Yahya, mais tu es (un homme qui dit) sachez qui suis-je, sachez qui suis-je ! Puis il m'a demandé : Connais-tu l'abrogeant de l'abrogé ? Non, lui répondis-je. Tu es en train de te faire périr (en jugeant sans ce savoir) et tu fais périr (les gens, en les égarant), me répondit-il. Et depuis, je ne pratique plus la profession de juge. Cela (l'histoire) te sera-t-il d'une utilité, ô Saïd ?
Les Anges
Israfil est l'ange chargé de souffler dans la Corne pour le Jour du Jugement Dernier. Le Messager de Dieu (Qsssl) a dit : «Comment pourrais-je éprouver de la quiétude alors que l'ange chargé de souffler dans la trompette l'a déjà mise à la bouche et attend qu'autorisation lui soit donnée de souffler pour qu'il le fasse ?! »(At-Tirmidhi).
Abou Salama Ibn Abd Rahman Ibn Awf a dit : «J'ai interrogé Aïcha, la mère des croyants (en ces termes) : Comment le Prophète ouvrait sa prière quand il se levait au cours de la nuit ? Elle dit : Quand il s'était levé, il débutait sa prière (ainsi) : Mon Seigneur, maître de Gabriel et d'Israfil, créateur des cieux et de la terre, connaisseur de l'invisible et du visible. Tu jugeras les différends opposant Tes serviteurs. Guide-moi vers la vérité dans les différends grâce à Ta permission. Tu guides qui Tu veux dans le droit chemin (Mouslim)».
Les qualités de l'âme
Ibn Al-Qayyim a dit : «J'ai entendu cheikh Al-Islam Ibn Taymiyah dire : l'ascétisme est le délaissement de ce qui est inutile dans l'au-delà. Et la crainte scrupuleuse, c'est le fait de délaisser ce qui peut causer du tort dans l'au-delà. Et cette définition est un des meilleurs dires sur l'ascétisme et sur la crainte scrupuleuse». Selon Ibn Al-Qayyoum, l'ensemble des gens (savants) des sciences spirituelles disent que l'ascétisme, c'est le voyage du cœur de la nation de ce bas-monde, à la demeure de l'au-delà. Ibn Khafif a dit : «C'est (l'ascétisme) le détournement du cœur par rapport au bas-monde sans attachement aucun !» Ibn Al-Djalaâ a dit : «L'ascétisme, c'est le fait de voir ce bas-monde avec l'œil de l'éloignement : il devient infime à tes yeux, et tu peux ainsi facilement t'en détourner».
Hadith du jour
Le Messager d'Allah (Qsssl) a dit : «Celui qui tue une personne qui a conclu un pacte avec les musulmans ne sentira pas l'odeur du paradis, alors que son odeur est sentie d'une distance équivalente à quarante années.» (Rapporté par Boukhary).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.