Real Madrid: Navas tout proche du PSG ?    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Les joueurs mettent fin à la grève    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Connaître les Prophètes
Publié dans Info Soir le 24 - 08 - 2010

Même s'il a désobéi à l'ordre qui lui a été donné, Adam a été pardonné par le Très-Haut. Mieux encore, il a été élu pour être Prophète. Dieu a dit : «Tous deux dirent : ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants.» (Sourate 7 verset 23).
Il a dit aussi : «Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Dieu agréa son repentir car c'est Lui, certes, le Repentant, le Miséricordieux.» (Sourate 2 verset 37). Il a aussi dit : «Son Seigneur l'a ensuite élu, agréé son repentir et l'a guidé.» (Sourate 20 verset 122). Dieu a dit également : «Certes, Dieu a élu Adam, Noé, la famille d'Abraham et la famille d'Imran au-dessus de tout le monde.» (Sourate 3 verset 33). L'imam Ahmad rapporte à ce propos qu'Abou Darr Al-Ghifari dit : «Je dis : ô Messager de Dieu, qui est le premier Prophète. C'est Adam, me répondit-il. Etait-il vraiment Prophète ? Repris-je. Il était Prophète, me confirma-t-il, et recevait la révélation. Ô Messager de Dieu, combien y a-t-il de Prophètes envoyés (par Dieu) ? Nombreux ; ils sont au nombre de trois- cent-soixante et quelques.»
Dieu a dit : «Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat ; son combustible vient d'un arbre béni : un olivier ni oriental ni occidental dont l'huile semble éclairer sans même que le feu la touche.» (Sourate 24 verset 35). Selon Ousayd, le Prophète (Qsssl) a dit : «Employez l'huile d'olive en condiment et en onction car c'est le produit recueilli d'un arbre béni.» (At-Tirmidhi qui dit authentique-bon, Ahmad, et Al-Hakim qui l'authentifie). L'utilisation la plus connue de l'olivier est son huile reconnue et utilisée en médecine populaire pour ses vertus cholagogues, sédatives et anti-inflammatoires. Toutefois, les propriétés médicinales de l'olivier sont surtout attribuées à ses feuilles qui font actuellement l'objet de recherches. L'innocuité et l'efficacité de ces feuilles, font de l'olivier un traitement préventif et curatif de l'hypertension artérielle et du diabète non insulino-dépendant tout en ayant un effet bénéfique et hautement renforçateur sur le système immunitaire.
Parmi les grands fleuves du paradis, il y a celui de l'Abondance. C'est le fleuve que le Seigneur accorda spécifiquement à notre Prophète (Qsssl) et à sa communauté.
Il est le plus important et le meilleur des fleuves du paradis et fut cité dans le Coran : «Oui, nous t'avons accordé l'abondance. Prie donc ton Seigneur et sacrifie ! Celui qui te hait : Voilà celui qui n'aura jamais de postérité !» Le Prophète le décrit comme suit dans ce hadith rapporté par Al-Boukhari : «Tandis que je marchais au paradis, je vis un fleuve dont les bords étaient formés de perles voûtées et trouées. Qu'est-ce, ô Gabriel ? Demandais-je. C'est le fleuve de l'abondance, répondit-il, celui que Ton Seigneur t'a accordé. L'ange en prit une poignée et je constatais que sa boue était du musc de la meilleure odeur.» Al-Boukhari rapporte un autre hadith dont la chaîne de transmission s'est avérée authentique : «Le fleuve de l'abondance est un fleuve au paradis, ses bords sont en or, son lit est formé de joyaux et de rubis, son sable est meilleur que le musc, son eau plus délicieuse que le miel et plus blanche que la neige.»
L'Azerbaïdjan a été conquis par les Perses au VIe siècle, converti à l'islam au VIIe siècle, en l'an 642 après Jésus-Christ précisément. Ses habitants étaient des adeptes de Zoroastre. Cette nouvelle religion répandit dans les différentes parties du pays sa civilisation et sa culture. D'éminents savants d'Azerbaïdjan, appartenant aux différentes doctrines de jurisprudence, s'illustrèrent, parmi lesquels figuraient Abou Saïd Ahmed Ben Housain Albarbaï Al-Hanafi, Abou Bakr Mohamed Ben Abdellah Alabhari Al-Maliki et Yaâkoub Ben Moussa Alardabili Ashafi. Des centres culturels se développèrent et devinrent de grandes villes comme Tabriz, Shamakhi, Nakhchyvan, Ganja et Bakou. Le palais de Shirvanshahs était le pôle d'attraction de ces érudits. D'autres palais princiers abritaient conférences et débats sur la science, la théologie, le droit et la philosophie. Par ailleurs, l'art islamique se développa et fleurit à Azerbaïdjan. Encore aujourd'hui, les caractéristiques de l'architecture islamique, des beaux-arts, des arts pratiques et de la littérature demeurent vivantes. Les mosquées et les écoles jouèrent un rôle capital dans l'épanouissement de la civilisation islamique. Aujourd'hui, 93,4% de la population est musulmane, dont environ deux tiers de chiites et un tiers de sunnites.
Les Compagnons l Al-Bara Ibn Malik Al-Ansari est le frère de Anas Ibn Malik. Pour combattre Mousaylama et ses troupes, Khalid Ibn Al-Walid rassembla les musulmans et commença à les réorganiser. La bataille fit rage. Il y eut énormément de morts. Les hommes de Mousaylama restèrent dans ce tumulte aussi immobiles que des montagnes. Les musulmans firent preuve d'un grand héroïsme. Cependant, la bravoure d'Al-Bara Ibn Malik fut à part. Il fut porté sur un bouclier à sa demande. Plusieurs lances soulevèrent le bouclier et il fut lancé dans le Jardin de la Mort parmi les nombreux hommes de Mousaylama. Il arriva sur eux comme une boule de tonnerre et continua à se battre contre eux devant la porte. Beaucoup succombèrent à son épée et il reçut lui-même de nombreuses blessures avant de pouvoir ouvrir la porte. Les musulmans chargèrent à l'intérieur du Jardin de la Mort, par la porte et au-dessus des murs. La bataille devint plus âpre et des centaines d'hommes furent tués. Finalement, les musulmans tombèrent sur Mousaylama et le tuèrent. Al-Bara fut transporté sur une civière jusqu'à Médine. Khalid Ibn Al-Walid passa un mois à veiller sur lui et à soigner ses blessures. Puis, son état s'améliora. Grâce à lui, les musulmans avaient remporté la victoire face à Mousaylama.
Les piliers de la foi
Les associateurs reconnaissent en Allah l'Unique Seigneur et Maître, le Créateur détenant le royaume de toutes choses dans Sa main. C'est Lui qui protège et n'a nul besoin d'être protégé. Cela implique qu'ils doivent Lui reconnaître Son unicité divine comme ils ont reconnu son unicité seigneuriale, comme le précise Allah : «Ô gens, adorez votre Seigneur qui vous a créés et a créé ceux qui sont avec vous, certainement vous craindrez, c'est Lui qui, pour vous, a fait de la terre une couche, du ciel une demeure et a fait descendre du ciel l'eau par laquelle il a fait sortir des fruits comme bienfait pour vous, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez.» (Sourate 2 versets 21 et 22). Dieu dit aussi : «Si tu les interroges (les associateurs) : Qui de vous a créés ? Ils diront très certainement : C'est Allah ! Comment se fait-il donc qu'ils se détournent ?» (Sourate 43 verset 87).
«Et nous avons descendu sur toi le Livre en toute vérité, qui confirme les Livres antérieurs et que nous préservons contre toute altération.»
(Sourate 5 verset 48).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.