Défiant l'armada policière, les étudiants donnent une leçon de nationalisme    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Plusieurs actions de protestation à Béjaïa    Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Samy Agli, nouveau président du FCE    Redorer le blason de l'UGTA    Le Femise évoque la persistance du système de rente en Algérie    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Cameroun-Guinée Bissau, aujourd'hui à 18h00: Les Lions Indomptables veulent rugir    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    L'ARBRE DESSECHE    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tlemcen se penche sur son patrimoine
La direction de la culture de la wilaya a programmé de nombreuses actions sur le terrain
Publié dans La Tribune le 15 - 04 - 2010


Photo : S. Zoheir
De notre correspondante à Tlemcen Amira Bensabeur
Deux faits saillants caractériseront le mois du patrimoine dans la wilaya de Tlemcen, a-t-on indiqué auprès de la direction de la culture. Il s'agit d'un colloque national sur cheikh Senouci et d'une exposition des anciens objets ainsi que l'exploration de la vallée des Beni Snous, conquise il y a des siècles par les Berbères et les Romains. D'emblée, a-t-on expliqué, une centaine d'artistes, notamment des poètes, des dessinateurs et des musiciens, effectueront le 1er mai prochain une excursion sur les lieux des princes berbères à Beni Snous, plus précisément à la montagne du prince Ferouane, celles de Illegh, Aghallab et T'maskhet afin de peindre des tableaux et écrire des poèmes sur cette région féerique et ces lieux d'histoire, de combat de légendes fantasques... La vallée des Beni Snous paraît être le lieu de vacances paradisiaques. Plusieurs coins de cette région possèdent une histoire extraordinaire. Située à 30 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tlemcen, Beni Snous compte l'une des vallées les plus merveilleuses et fascinantes, habitée par une population très chaleureuse, avenante, conviviale et hospitalière malgré sa précarité sociale. Cette vallée est un ensemble unique d'art préhistorique, complété par des sites, des panoramas et des circuits d'excursions exceptionnels. Elle compte également des sites et monuments non explorés à l'image de Bit Ben Soultan, la plus vieille mosquée de Taffessera, des grottes ainsi que des vestiges de cités romaines enfouies. Parallèlement, le 6 mai prochain, cette même région,
Beni Snous en l'occurrence, abritera un colloque national sur le théologien cheikh Senouci. De nombreux chercheurs sont attendus pour étudier le parcours de cheikh Mohamed Benyoussef Snouci, grande et emblématique personnalité religieuse qui a consacré toute sa vie à l'étude des sciences islamiques. Il naquit à Tlemcen et fut un savant, homme pieux, ascète qui laissera son empreinte dans l'histoire de la région. Il apprit la science de l'astrolabe sous la direction
d'El Habbak et les sciences coraniques sous celle de plusieurs savants. Son œuvre est immense, dont son grand commentaire sur la haufiya intitulé Ce qui rend accessible et facile l'étude du livre d'El Haufy et épuise les questions qui y sont traitées. C'est un gros volume rempli d'érudition qu'il écrivit à l'âge de dix-neuf ans. Il était plus connu sous le nom d'Es Senousi. Selon son disciple, El Mellaly, il était originaire, par son père, des Beni Snous et par sa mère
de Hacene, fils d'Ali, fils d'Abou Talib. Cet illustre savant mourut le 9 mai 1490. Toujours dans le cadre du mois du patrimoine, des conférences seront données sur le rôle de l'archéologie. Car il s'agit, selon les responsables de la direction de la culture, d'une discipline émergente qui met l'accent sur la place du musée dans la société. Au chapitre sensibilisation, il est prévu des campagnes pour éveiller l'attention des enfants sur l'importance et la nécessité de
préserver les legs ancestraux. Dans ce cadre, des concours seront organisés sur le thème «la préservation du patrimoine» au niveau de bon nombre
d'établissements scolaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.