3 candidats pour le poste de SG du FLN    Le journaliste Sofiane Merakchi quitte la prison    Le Maroc construit une base militaire à 1 kilomètre de la frontière avec l'Algérie    Covid19: commercialisation de masques à un prix ne dépassant pas 30 DA    PLFC 2020: mobiliser tous les moyens pour couvrir les dépenses supplémentaires    L'UA attachée au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Afrique-Covid19: l'ONU appelle au respect des pratiques démocratiques    Foot/Enregistrement sonore: la Fifa n'aura pas à s'impliquer directement    Le Général-major Said Chanegriha présidera mercredi un colloque sur le Covid-19    ASL AIRLINES FRANCE : Programmation de 5 vols vers Paris à partir d'Alger    DURANT LES DEUX JOURS DE L'AID EL FITR : Rezig confirme : ‘'la permanence respectée à 99,44%''    APOCE : Le prix du masque ne doit pas dépasser 15 DA    TRIBUNAL DE BOUMERDES : Le procès d'Abdelghani Hamel reporté au 2 juin    BOUMERDES : Distribution de 100 000 masques médicaux    Le Parlement de Navarre appelle à la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis    AIN TEMOUCHENT : 301 contraventions pour non-respect du confinement    Corruption: report au 2 juin du procès d'Abdelghani Hamel et de son fils    Le ministre des Finances présente le PLFC 2020 devant l'APN    Covid19: 194 nouveaux cas, 171 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Foot/Révision des statuts et règlements: les travaux des sous-commissions "avancent bien"    Mohamed Bouhamidi: des ONG internationales tentent d'orienter le Hirak pour aboutir à une situation de chaos en Algérie    Création de l'Union africaine des sports de boules    Les 76 centres de torture de Mascara: témoins de la politique inhumaine du colonialisme français    Lounis Ait Menguellet célèbre la Journée de l'Afrique avec des artistes du monde entier    ES Sétif : Des contentieux en suspens…    Report de la CAN-2021 : Le Cameroun tranchera en septembre    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La piste Zeghba se dessine    Territoires : Non Autonomes L'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Le patron de l'AIE se dit optimiste    Sonatrach bousculée en Europe    "Le texte empile contradictions et ambiguïtés"    "La santé du citoyen est notre préoccupation majeure"    Le Sahel s'enfonce dans la crise sécuritaire    Le PPE fustige la politique de la Commission européenne    "La crise sanitaire nous pousse à réfléchir sur la finalité de notre existence"    "Songs for freedom"    "Le bilan de l'Académie de tamazight est nul"    Covid-19: L'OMS suspend les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine "par sécurité"    Le ministre de la Santé: Le déconfinement, une mesure «indispensable»    Aïd El Fitr et Covid-19: Confusion et incompréhension    Tlemcen: Plus de 280 pochettes de sang collectées    SEUL UN VACCIN    Un e-Aïd inédit !    Tébessa: Youkous, un site naturel à valoriser    Une reprise graduelle et prudente    'l'automobile est trés complexe et tout est une question de compétitivité'    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le chaabi au rendez-vous au TNA
Pour la 3e édition de son festival national
Publié dans La Tribune le 21 - 09 - 2008


Photo : APS
Par Tassadit Lazili
«Le festival de la musique chaabie est devenu une tradition.» C'est ainsi que Mme Khalida Toumi, ministre de la Culture, a ouvert officiellement, au Théâtre national algérien (TNA) Mahieddine Bachtarzi, dans la soirée de vendredi dernier, la 3e édition de ce rendez-vous artistique annuel, qui a drainé une foule importante. Dans sa communication, la ministre a rappelé et mis en exergue l'importance de cette manifestation qui est célébrée chaque année au mois de Ramadhan et qui est «une preuve de la réussite de notre ambitieux projet de réhabilitation, de la promotion et du développement du patrimoine musical national», a-t-elle déclaré. Khalida Toumi n'a pas manqué également de souligner l'importance et l'intérêt qu'accorde le ministère de la Culture à la musique chaabie, qui, selon la ministre, «représente notre patrimoine artistique, et qui est porteur de nombreuses hautes valeurs telles que le nationalisme, la foi, la fraternité et la solidarité. Parmi les objectifs que nous souhaitons voir se concrétiser figurent la revitalisation du patrimoine de nos ancêtres, sa promotion et la découverte et l'encouragement des jeunes talents afin que l'on redonne à cet art sa place naturelle dans la société», a affirmé la ministre.
En cette occasion, Khalida Toumi, a rendu hommage aux cheikhs et aux maîtres de la chanson chaabie, en déclarant : «Aujourd'hui, l'Algérie a commencé à retrouver sa place culturelle grâce aux efforts de l'Etat et particulièrement du président de la République qui accorde un intérêt personnel à la culture.» Pour conclure, la ministre a rapplé à l'assistance le nombre de festivals nationaux institutionnalisés qui est de 39, portant tous sur les arts et qui se déroulent dans toutes les wilayas. Place ensuite à l'orchestre du Festival national de la chanson chaabie, sous la direction de Zerrouk Mokdad, qui a interprété magistralement une «touchia maya» rappelant ainsi au public les soirées d'autrefois animées par les pionniers de la musique chaabie et andalouse. Juste après, les candidats de ce concours ont mis leur voix et leur talent à l'épreuve. Les jeunes chanteurs ne sont pas seulement d'Alger. On y retrouve des interprètes venus de plusieurs wilayas, connues pour être des lieux où se sont développées d'autres musiques savantes telles que la musique andalouse et le malouf. Le premier candidat, Aouidat Karim d'Alger, a interprété une chanson du poète Benyakhlouf alors que le second, Degui Brahim a chanté Ya azizen. Le troisième candidat de la soirée, Benhenda Hmida de Mostaganem, a
choisi d'interpréter la chanson Nahmed Rabi El Krim et Difli Tarek de Constantine a repris Koul ennour. La tâche ne sera pas facile pour le jury, composé de spécialistes de la chanson chaabie, car les candidats qui ont défilé sur la scène étaient à la hauteur de l'événement. Par ailleurs, en marge des soirées du festival, se tient une exposition de photographies consacrée aux grandes figures de la musique chaabie telles que Hadj M'Hamed El Anka, El Hachemi Guerrouabi, Hadj M'Rizek, Hadj M'Nouar, Skandrani, Cheikh El Hasnaoui, H'ssissen et Mahboub Bati. Tous ont apporté «un plus» et laissé leur empreinte concernant ce genre musical. Rappelons que 215 candidats ont concouru aux sélections préliminaires du festival, dont 62 ont été retenus pour les demi-finales qui se sont déroulées en juillet dernier. La nouveauté pour cette troisième année du festival, précise le commissaire Bendaamache, a consisté àrendre hommage au moudjahid, musicien, parolier et interprète Mohamed El Badji, ou «cheikh El Baz». A noter que le 3e festival de la musique chaabie est organisé par le ministère de la Culture, et il se tient du 19 au 25 septembre 2008, ont pris part 30 concurrents, a souligné M. Bendameche, commissaire du festival.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.