La première déclaration de Soudani après sa signature à l'Olympiakos    17e manifestation des étudiants: La mort de Morsi renforce la conviction d'un Etat civil    SOLUTION CONSTITUTIONNELLE : Gaïd Salah présente les arguments de l'armée    L'ONM : « La période de transition instituée par l'article 102 a engendré un échec total »    AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «Piratage de l'esprit»    Rien que la présidentielle...    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Cherif El-Ouazzani s'interroge ...    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    «Il est parti sans raison particulière»    Jean-Christophe Hourcade, nouveau préparateur physique    Nouvelles de l'Ouest    Trois candidats exclus pour fraude    102 élèves ont obtenu 10/10    Un candidat devant la justice    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Une bonne nouvelle enregistrée lors du dernier entrainement des Verts à Doha    Une attitude pour le moins équivoque    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le chaabi au rendez-vous au TNA
Pour la 3e édition de son festival national
Publié dans La Tribune le 21 - 09 - 2008


Photo : APS
Par Tassadit Lazili
«Le festival de la musique chaabie est devenu une tradition.» C'est ainsi que Mme Khalida Toumi, ministre de la Culture, a ouvert officiellement, au Théâtre national algérien (TNA) Mahieddine Bachtarzi, dans la soirée de vendredi dernier, la 3e édition de ce rendez-vous artistique annuel, qui a drainé une foule importante. Dans sa communication, la ministre a rappelé et mis en exergue l'importance de cette manifestation qui est célébrée chaque année au mois de Ramadhan et qui est «une preuve de la réussite de notre ambitieux projet de réhabilitation, de la promotion et du développement du patrimoine musical national», a-t-elle déclaré. Khalida Toumi n'a pas manqué également de souligner l'importance et l'intérêt qu'accorde le ministère de la Culture à la musique chaabie, qui, selon la ministre, «représente notre patrimoine artistique, et qui est porteur de nombreuses hautes valeurs telles que le nationalisme, la foi, la fraternité et la solidarité. Parmi les objectifs que nous souhaitons voir se concrétiser figurent la revitalisation du patrimoine de nos ancêtres, sa promotion et la découverte et l'encouragement des jeunes talents afin que l'on redonne à cet art sa place naturelle dans la société», a affirmé la ministre.
En cette occasion, Khalida Toumi, a rendu hommage aux cheikhs et aux maîtres de la chanson chaabie, en déclarant : «Aujourd'hui, l'Algérie a commencé à retrouver sa place culturelle grâce aux efforts de l'Etat et particulièrement du président de la République qui accorde un intérêt personnel à la culture.» Pour conclure, la ministre a rapplé à l'assistance le nombre de festivals nationaux institutionnalisés qui est de 39, portant tous sur les arts et qui se déroulent dans toutes les wilayas. Place ensuite à l'orchestre du Festival national de la chanson chaabie, sous la direction de Zerrouk Mokdad, qui a interprété magistralement une «touchia maya» rappelant ainsi au public les soirées d'autrefois animées par les pionniers de la musique chaabie et andalouse. Juste après, les candidats de ce concours ont mis leur voix et leur talent à l'épreuve. Les jeunes chanteurs ne sont pas seulement d'Alger. On y retrouve des interprètes venus de plusieurs wilayas, connues pour être des lieux où se sont développées d'autres musiques savantes telles que la musique andalouse et le malouf. Le premier candidat, Aouidat Karim d'Alger, a interprété une chanson du poète Benyakhlouf alors que le second, Degui Brahim a chanté Ya azizen. Le troisième candidat de la soirée, Benhenda Hmida de Mostaganem, a
choisi d'interpréter la chanson Nahmed Rabi El Krim et Difli Tarek de Constantine a repris Koul ennour. La tâche ne sera pas facile pour le jury, composé de spécialistes de la chanson chaabie, car les candidats qui ont défilé sur la scène étaient à la hauteur de l'événement. Par ailleurs, en marge des soirées du festival, se tient une exposition de photographies consacrée aux grandes figures de la musique chaabie telles que Hadj M'Hamed El Anka, El Hachemi Guerrouabi, Hadj M'Rizek, Hadj M'Nouar, Skandrani, Cheikh El Hasnaoui, H'ssissen et Mahboub Bati. Tous ont apporté «un plus» et laissé leur empreinte concernant ce genre musical. Rappelons que 215 candidats ont concouru aux sélections préliminaires du festival, dont 62 ont été retenus pour les demi-finales qui se sont déroulées en juillet dernier. La nouveauté pour cette troisième année du festival, précise le commissaire Bendaamache, a consisté àrendre hommage au moudjahid, musicien, parolier et interprète Mohamed El Badji, ou «cheikh El Baz». A noter que le 3e festival de la musique chaabie est organisé par le ministère de la Culture, et il se tient du 19 au 25 septembre 2008, ont pris part 30 concurrents, a souligné M. Bendameche, commissaire du festival.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.