Edition du 24/05/2019    Oran : Circoncision de 303 enfants au CHUO    Monchi veut Bensebaini au FC Séville    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Une saison à blanc pour le WO Boufarik    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Le duel jusqu'au bout !    Bientôt un nouveau procès    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Mascara: Saisie de fausse monnaie, un mandat de dépôt    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le MC Oran exposé à la saignée    Le gouvernement pris en étau    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tirage au sort de la CAN 2019 : Sénégal, Kenya et Tanzanie, adversaires des Verts
Publié dans Le Buteur le 13 - 04 - 2019

Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations 2019 a été effectué hier soir au cours d'une cérémonie grandiose organisée au pied des Pyramides de Gizeh. La sélection algérienne qui prendra part l'été prochain à la 18e phase finale de CAN de son histoire, a hérité d'un groupe (C) abordable avec comme adversaires, le Sénégal, le Kenya et la Tanzanie. La bonne nouvelle est que les Verts ont évité le pays organisateur, l'Egypte en l'occurrence.
Le tirage au sort d'hier a été effectué par quatre anciens grands joueurs du continent africain, à savoir l'Ivoirien Yaya Touré, l'Egyptien Ahmed Hassan, le Marocain Mustapha Hadji et le Sénégalais El Hadji Diouf.
Rappelons que la prochaine phase finale de la CAN qui se tiendra en Egypte débutera le 21 juin et prendra fin le 19 juillet. Elle se déroulera en deux étapes : d'abord les matchs de poules, du 15 au 26 juin, puis la phase à élimination directe avec les huitièmes de finale, les quarts de finale, les demi-finales, la finale et le match pour la troisième place.
Les Lions de la Teranga pour la 3e fois d'affilée au 1er tour !
Visiblement, il existe une grande histoire d'amour entre l'Algérie et le Sénégal. En effet, les deux nations vont se rencontrer pour la troisième fois de suite lors d'un premier tour de phase finale d'une CAN (2015, 2017 et maintenant 2019). En 2015, en Guinée équatoriale, l'Algérie, sous la houlette de Christian Gourcuff l'avait emporté (2-0) et s'était qualifiée ainsi pour les quarts de finale. En 2017, au Gabon, les Verts et les Lions de la Teranga se sont neutralisés (2-2) lors d'un match sans enjeu. Notons que le Sénégal est un adversaire qui réussit bien aux Verts, ces dernières années.
Le Kenya, comme on se retrouve !
La sélection nationale entamera sa phase finale face au Kenya le 23 juin à 21h. Un match qu'il faudra gagner bien évidemment afin de débuter de la meilleure des manières la compétition. Ce qu'il faut savoir, c'est que la dernière fois que l'EN a affronté le Kenya, c'était le 28 septembre 1997 en amical à Dar Es Salam (Tanzanie). Un match que l'Algérie avait perdu (1-0). Bien entendu, quand on dit Kenya, on se remémore directement l'un des fiascos du football algérien, puisque c'est face cette même nation que l'Algérie s'était fait éliminer au 1er tour préliminaire des éliminatoires du Mondial 1998, qui s'est déroulé en France. Battu au match aller à Nairobi (3-1), le 2 juin 1996, les coéquipiers de Billel Dziri n'avaient pas réussi à renverser la vapeur au match retour, deux semaines après, se contentant d'une maigre victoire (1-0), avec en prime un penalty raté par l'ancien joueur de l'USM Alger. Une élimination précoce qui fut vécue comme un drame à cette époque. Notons que l'Algérie et le Kenya se sont rencontrés à 7 reprises (3 victoires et 3 défaites pour les Verts et un nul).
La Tanzanie, une vieille connaissance
Le dernier adversaire que jouera l'Algérie lors de ce premier tour de la CAN 2019, c'est donc la Tanzanie. Un adversaire que les joueurs algériens connaissent assez bien, eux qui l'ont affronté à plusieurs reprises ces dernières années. D'abord pour le compte des éliminatoires de la CAN 2012, avec deux nuls (1-1) au match aller et retour. Les deux teams se sont retrouvés par la suite pour le compte du tour préliminaire du Mondial 2018. L'Algérie qui avait été tenu en échec (2-2) à Dar Es Salam, s'est qualifié avec brio au retour en s'imposant (7-0) à Blida. La dernière confrontation entre les deux pays remonte au 22 mars 2018 avec une victoire éclatante en amical (4-1) des poulains de Rabah Madjer.
L'Algérie sera établi au Caire
En héritant du groupe C, l'Algérie sera automatiquement établie dans la capitale égyptienne, Le Caire et y jouera ses matchs au stade du 30-Juin de la défense aérienne (Le 3e face à la Tanzanie pourrait se jouer dans un autre stade). Cette enceinte d'une capacité de 45 000 places a été inaugurée en 2009 et a été construite par les forces aériennes. Sa pelouse n'est actuellement pas dans un excellent état.

Zetchi : «Un groupe à notre portée»
« Je pense que c'est un groupe équilibré, un groupe à notre portée également. C'est vrai que le Sénégal est une sélection mondialiste, mais il ne faut pas sous-estimer la sélection kenyane et celle de la Tanzanie. Pour espérer valider notre billet pour le prochain tour, il faudra bien débuter cette aventure en négociant de la meilleure des manières notre premier rendez-vous. Il faut bien préparer ce tournoi, un tournoi lors duquel nous voulons honorer nos couleurs et aller le plus loin possible. ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.