Le Conseil de la nation prend part à la session du printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN    Législatives: l'ANIE réitère son engagement d'accompagner les candidats    Manque d'assiettes foncières à Sidi Abdellah : De nouvelles dispositions prises    Restaurants fermés après l'Aïd : Service minimum pour la capitale    Le Conseil de sécurité se réunit après des destructions à Ghaza    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alger: 1047 affaires liées à la drogue élucidées durant le mois du Ramadhan    Journées cinématographiques de Carthage: les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    Bouira : Une wilaya sans salles de cinéma    Nice - Atal : "Djamel (Belmadi) veut mon bien et j'ai confiance en lui"    Apprenez pourquoi le sucre est mauvais pour notre corps    L'extrémisme des états    Palestine occupée: Massacre à huis clos    Dréan: Déraillement d'un train de transport de minerai    Les enseignants agressés par la frustration de l'inaccessible    Coupe de la CAF : CS Sfax - JSK, aujourd'hui à 17 h 00: Un premier obstacle à franchir    Football - Ligue 1: La bataille du podium lancée    Entre autres sujets abordés: Un Conseil des ministres consacré à l'ouverture des frontières    Ouverture des frontières : Le «oui, mais» du comité scientifique    Aïn El Turck: 2,5 milliards de centimes pour les préparatifs de la saison estivale    Eclaircie à l'horizon    116e marche du vendredi : Des dizaines d'arrestations dans plusieurs wilayas    Le sionisme : dernier foyer colonial purulent de l'impérialisme occidental    Les (mauvaises) manières du «discours»    Ils redoutent une «débâcle» électorale    Paris en eaux troubles pour Icardi    Agüero, ce sera après la finale de la C1    Ronaldo ne retournera pas au Sporting    135 nouveaux cas et 6 décès en 24 heures    L'Onilev déstocke de nouvelles quantités    Nos villes devenues de nouveau,«fantômes»    Vers une seconde conférence internationale    Deux millions de Palestiniens affectés par les attaques    L'Algérie a-t-elle évité la 3e vague?    Un jeune assassiné le jour de l'Aïd    750.000 litres de carburant saisis    9 personnes ont péri noyées    «Les prix baisseront au plus tard demain»    Le bouclier juridique    «L'Algérie a une chance d'engager le changement»    «Ecrire en langue Tamazight est un devoir»    Des mesures d'encadrement présentées au gouvernement    Commerce: respect total du dispositif de permanence au 2ème jour de l'Aïd El Fitr    Washington s'oppose à une réunion du Conseil de sécurité et ses résolutions    Charfi réfute toute «nature politique»    Héliopolis de Djaffar Gacem en salles à partir du 20 mai    ANSS : La nécessité de sauvegarder le patrimoine de la Casbah    Boussad Boudiaf emporté par la Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le langage, dans une grosse bulle à Alger
Quatrième Festival international de la bande dessinée d'Alger (FIDBA)
Publié dans Le Maghreb le 20 - 09 - 2011

Quelques jours seulement nous séparent du Festival international de la bande dessinée d'Alger (FIDBA), un rendez-vous qui se décline cette année sous le slogan très ouvert de "Alger, bulles sans frontières ". Très attendue aussi bien par les professionnels que les férus de la BD, cette rencontre se tiendra du 5 au 08 octobre et comme toujours, à l'Esplanade de Riad El Feth. Patronné par la ministre de la Culture, Khalida Toumi, ce rendez-vous rassemble de plus en plus de monde, du fait de son côté inédit et très bariolé. Selon la commissaire de ce festival, Dalila Nadjem, ce rendez-vous se focalisera "cette année sur la qualité et la promotion du neuvième art en Algérie”. Cette responsable expliquait lors d'une conférence de presse que la participation de dessinateurs et scénaristes de talent, " se fera avec quelque chose de plus originale et de plus fort ". Pour elle l'objectif principal de cette manif c'est " l'instauration de la culture de la paix, ainsi que la rencontre et l'échange entre les bédéistes algériens et étrangers". Dalila Nadjem brandira l'affiche paraphée par Youcef Ben Ali, qui s'était des mois auparavant porté candidat pour concourir à rafler et élaborer cette même affiche. La commissaire du festival en profitera d'ailleurs pour annoncer que les résultats du concours pour jeunes talents seront connus " d'ici le 02 octobre prochain " soit à la veille de la tenue du quatrième FIDBA. Elle rappellera que cette rencontre fut une opportunité de présenter " Monstre ", le recueil collectif issu d'un cycle de formation organisé tout au long de l'année par le Fibda à l'Ecole supérieure des beaux-arts d'Alger. La nouveauté de cette édition, c'est le fait d'avoir inclus la réalisation d'émissions philatéliques et pour ce faire deux timbres ont été réalisés d'ores et déjà par Algérie Poste en partenariat avec le FIBDA. En avril dernier, les organisateurs du FIDBA avaient lancé le traditionnel concours national et international pour dégoter les éventuels jeunes talents qui rafraichiront ce rendez-vous de leur présence.

A la recherche de jeunes talents
Ces compétitions portent des noms : Concours espoir scolaire (destiné aux élèves de 9 à 16 ans), Concours jeunes talents (de 18 à 35 ans) qui "récompensera le meilleur récit complet", et Concours national pour la réalisation de l'affiche du Fibda 2011. Les organisateurs mettaient des conditions quoiqu'ils soutiennent que c'est libre. "Le style et les thèmes sont libres mais les œuvres à vocation historique sont encouragées" disaient-ils. Tout est dit à la fin de cette phrase, et ce n'est pas étonnant depuis que le président de la République a promis des aides importantes pour les œuvres cinématographiques qui traitent de la Révolution, alors les encouragements sont " déviés " et en même temps ils explosent ! S'agissant de la compétition internationale, celle-ci s'ouvrirait le 15 avril prochain. Les participants sont libres d'inventer mais l'œuvre doit selon les exigences des organisateurs être originale ou alors toute fraiche, c'est à dire réalisée cette année ou à la limite l'an dernier. En parallèle à cette manif, des activités culturelles telle l'installation d'une bulle de lecture, des expo, des rencontres, des débats, des présentations de livres et séances dédicaces, concerts et workshops entre autres, sont également prévues. Il ne faut surtout pas oublier les hommages et pour cela, Slim qui fut la vedette de 2009, et Ahmed Haroun en 2010, s'éclipseront car cette année c'est au tour de Mahfoudh Aïder de recevoir les honneurs du FIDBA. Honneurs qui se traduiront par une expo résumant son parcours, et un prix d'honneur du festival. Les honneurs, il en reste pour les américains à qui on déroulera après la Suisse l'an dernier, le tapis rouge pour leurs Comics. Un bon nombre d'artistes américains seront là ainsi qu'un représentant du groupe Marvel. A l'intérieur du FIDBA, il y aura un anniversaire triste certes mais important quand même. Quand les Algériens furent jetés par la police de Papon, à la seine un 17 octobre de l'année 61. Une expo collective est prévue pour commémorer cette date historique. On rappellera aussi les lauréats du concours international de l'an dernier, le Français Maximilien Leroy, le Marocain Brahim Raïs et le Libanais Omar El Khoury, à qui on ouvrira un espace pour exposer les œuvres. Une petite nouveauté, ceux qui aiment la BD peuvent se régaler sur place car il est prévu l'installation d'un chapiteau tout blanc pour les lectures sur place. "Les enfants pourront y retrouver des BD de leurs héros favoris, mais les adultes pourront également lire tranquillement les ouvrages retenus en sélection officielle, parmi une centaine de titres mis à leur disposition." Soutiennent les organisateurs. De plus plusieurs workshops et autres ateliers de formation seront organisés. La fête des bulles semble cette année se présenter sous ses meilleurs atouts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.