La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Benflis : «Les conditions sont loin d'être idéales»    Bengrina promet d'améliorer les conditions de vie du citoyen algérien    «Il faut adopter rapidement les solutions»    Le Gouvernement décide de régulariser leur situation dès novembre    Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    SIG (MASCARA) : 4 personnes asphyxiées au monoxyde de carbone    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    UNE FOIS ELU A LA TETE DU PAYS : Tebboune promet l'égalité hommes-femmes    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Les campus au rendez-vous    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Que reste-t-il du grand clasico ?    Amrouche convoque 25 joueurs    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Rupture et montée en gamme    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France : Alerte sur une forte hausse des prix de l'électricité
Publié dans Le Maghreb le 04 - 12 - 2018

Les prix de l'électricité risquent d'augmenter très fortement l'an prochain pour les consommateurs, ont mis en garde plusieurs associations vendredi, alors que le gouvernement envisage de baisser une taxe pour en limiter la flambée.

Le Comité de liaison des entreprises consommatrices d'électricité (CLEEE) évoque "une très mauvaise nouvelle pour les consommateurs d'électricité: 1,470 milliard d'euros de surcoût pour la seule année 2019, sans doute davantage en 2020".
Au total, ce sera "au moins 8% à 10% de hausse pour la plupart des consommateurs", selon ses calculs. "Tous les consommateurs seront [affectés], qu'ils soient particuliers, professionnels, ou industriels, qu'ils soient au tarif réglementé chez EDF ou fournis par un concurrent", indique le CLEEE, qui regroupe des entreprises consommatrices d'électricité.
Cette mise en garde fait notamment suite à une annonce de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) jeudi soir. Elle indiquait avoir reçu un total de demande de 132,93 térawattheures (TWh) pour l'année 2019 de la part de concurrents d'EDF, dans le cadre du mécanisme baptisé Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique).
Celui-ci oblige EDF à revendre à ses concurrents une partie de son électricité nucléaire produite en France, à un prix fixé à 42 euros le mégawattheure, actuellement bien inférieur aux prix du marché. Mais un plafond limite cette offre à 100 TWh maximum.
Les opérateurs alternatifs ont ainsi demandé plus que ce qu'ils pouvaient obtenir et devront donc pour partie se fournir sur le marché. Or "le prix du marché pour 2019, en forte hausse depuis un an, se situe maintenant à 58 euros du MWh", rappelle le CLEEE.
"Les clients d'EDF ne sont pas davantage à l'abri: EDF a en effet obligation, dans son tarif réglementé comme dans ses offres de marché, de répliquer dans ses prix les obligations de ses concurrents", souligne l'association.

"Amortir la hausse"
Deux associations de fournisseurs d'énergie alternatifs, l'Afieg et l'Anode, ont aussi mis en garde contre la hausse des prix. L'atteinte du plafond de l'Arenh aura pour "conséquence de renchérir globalement le prix de la fourniture d'électricité de l'ensemble des consommateurs français au seul bénéfice d'EDF", selon elles.
En plein mouvement des gilets jaunes sur le pouvoir d'achat, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, avait promis jeudi une hausse des tarifs de l'électricité "la plus modérée possible".
L'évolution des tarifs réglementés est calculée par la CRE, qui transmet sa proposition au gouvernement. "Ce n'est pas quelque chose de purement automatique", a fait valoir M. de Rugy.
Revenant sur le sujet vendredi, le ministre a annoncé qu'il envisageait une baisse de la Contribution au service public de l'électricité (CSPE). Cette taxe sert à couvrir les missions de service public assurées essentiellement par EDF, dont celles liées au soutien aux énergies renouvelables et à la péréquation tarifaire en outre-mer.
"La CSPE n'a pas été augmentée et nous allons même regarder s'il ne faut pas la baisser pour amortir la hausse des prix de l'électricité, ce qui a un coût", a dit François de Rugy sur RMC.
Outre la CSPE, d'autres taxes et contributions sont appliquées sur la facture d'électricité: la TVA, la Contribution tarifaire d'acheminement (CTA), qui finance l'assurance vieillesse des personnels au régime des industries électriques et gazières, et les Taxes sur la consommation finale d'électricité (TCFE) définies par les communes et départements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.