Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Elections, ANP, économie nationale: Tebboune s'explique    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Relance des enquêtes ménages à Aïn El Turck: Les mal-logés crient leur désarroi    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    La brindille que tu méprises t'éborgnera    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    Le poulet coûtera désormais cher !    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Une Fédération pour les énergies renouvelables    Une fake news fait flamber les prix    Une femme égorgée à son domicile    Fin de cabale pour les cambrioleurs de la poste de Bouhamza    La 2A devient GIG-Algeria    Bétonnage tous azimuts des terres agricoles    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    Le CRB dos au mur    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    Coronavirus: 175 nouveaux cas, 143 guérisons et 4 décès    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    FC Barcelone: Griezmann serait bien sur les tablettes de Man U    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Le CRB, le MCA, l'ESS et la JSK exempts du tour préliminaire    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Conseil de sécurité reprend ses consultations sur le Sahara occidental
Publié dans Le Maghreb le 21 - 10 - 2019

Le Conseil de sécurité reprend mercredi ses discussions sur le Sahara occidental, alors que le processus de l'ONU est paralysé depuis la démission de l'ancien émissaire Horst Kohler.
Au programme de cette réunion à huis clos, figure un briefing du chef de la Mission de l'ONU pour l'organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso), Colin Stewart, sur la situation au Sahara occidental documentée dans le nouveau rapport du chef de l'ONU, publié début octobre.
Décriant le retard qui a paralysé le processus de paix, le président sahraoui, M.Brahim Ghali, a indiqué que le Maroc tente d'influer sur le processus de désignation du successeur de M.Kohler en imposant des conditions préalables à cette nomination.
Dans une nouvelle missive au SG de l'ONU, M.Brahim Ghali, a menacé de "ne s'engager dans aucun processus politique résultant des conditions préalables" du Maroc.
Selon des observateurs à New York, le Conseil de sécurité pourrait inciter le secrétariat général de l'ONU à accélérer la nomination d'un nouveau médiateur pour maintenir la dynamique impulsée par Horst Kohler durant les deux tables rondes de Genève.
L'objectif étant de progresser "en temps opportun", vers une solution mutuellement acceptable qui pourvoit à l'autodétermination du peuple sahraoui, avait déclaré en avril la délégation américaine à l'ONU, également porte-plume des résolutions sur le Sahara occidental.
La situation dans la zone tampon d'El Guergarat et la durée du mandat de la Minurso qui expire fin octobre seront certainement au centre des tractations à New York. Les Etats-Unis ont défendu à maintes reprises un renouvellement de six mois afin de mettre pression sur les deux parties au conflit pour revenir à la table des négociations.
Les membres du Conseil de sécurité pourraient négocier "une prorogation technique" en attendant la nomination d'un nouveau médiateur, s'ils estiment que le processus de paix a été de nouveau bloqué, selon des sources proches de l'organe onusien.
En parallèle la question des droits de l'homme dans les territoires sahraouis reviendra à nouveau au Conseil de sécurité, alors que plusieurs de ses membres s'inquiètent de la persistance des violations à l'encontre des sahraouis des territoires occupés.
L'ambassadeur de l'Afrique du Sud à l'ONU, Jerry Matjila, a réaffirmé en avril le soutien de son pays à la proposition d'élargir le mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l'homme.
Une revendication, réitérée mardi par le président Brahim Ghali qui a demandé dans sa nouvelle lettre au SG de l'ONU d'établir une surveillance indépendante des droits de l'homme dans les territoires occupés. (SPS).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.