L'Agence nationale du foncier opérationnelle en 2022    Covid-19 : Obligation d'un PCR négatif de 48h pour les passagers à destination de la France    Coupe Arabe : Le Maroc bat la Jordanie et se qualifie pour les quarts    Le président Tebboune préside l'ouverture des travaux de la conférence nationale sur la relance industrielle    Les indépendants incontournables    L'Algérie sollicite l'expertise de la Berd    Plus de 4 000 employeurs récalcitrants à Béjaïa    FMI : "Les perspectives restent difficiles"    Nécessité de renforcer la coopération entre les pays dans le domaine de lutte anti-terroriste    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le CA Batna récupère les points défalqués    Amar Brahmia, président de la commission des candidatures    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Distribution d'équipements à des personnes aux besoins spécifiques    Plusieurs axes routiers fermés    Le spectre d'Omicron    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Le RCK et le MCEB sur du velours    Amara pour une plus grande représentativité de l'Algérie    10 morts dans une attaque terroriste    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Lancement du projet avant la fin de l'année    Cherfa exclut tout retour à ce système    Un réseau de voleurs de cuivre neutralisé    Vers la révision des programmes de formation    Le 25e Sila du 24 au 31 mars 2022    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    MOB – USMan : Faux pas interdit pour les Crabes    A l'arrêt depuis des mois voire des années : Deux entreprises publiques relancées    Bonnes nouvelles d'Afrique    Dbeyba, Seif El Islam et Haftar croisent le fer : Suspense haletant en Libye à la veille de la présidentielle    Aujourd'hui à Librairie du Tiers-Monde : Vente-dédicace de Rachid Benaissa et Abdelkader Djeflat    «Mohamed Lamine Debaghine, un grand intellectuel, un historique»    Ramdane Asselah. Moudjahid et auteur : «Sans l'OS, il n'y aurait pas eu de 1er Novembre 1954»    Après l'affaire Pegasus: Un nouveau scandale d'espionnage marocain    Sursaut de dignité au Maroc    Dar El Beïda : une véritable cour    L'hiver est moins rude    Les leçons d'un scrutin    Une clé pour la relance économique    Goudjil souligne la transparence du vote démocratique    «L'opération Barkhane n'est pas un échec»    Le royaume se disloque    Une plaidoirie pour le tourisme saharien    Gabriel Garcia Marquez en débat    «Sœurs» long métrage de Yamina Benguigui    Une satisfaction commune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La ville pas encore affectée
Constantine
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 10 - 2010

Alors qu'une grande tension sur le lait en sachet existe dans plusieurs wilayas du pays, à Constantine la crise est moins ressentie. Le consommateur ne s'est pas encore trouvé devant une réelle pénurie, même si par endroit, la distribution est quelque peu perturbée. Il n y a pas de longues queues d'attente devant les épiceries. Encore mois des achats effrénés de ce produit de première nécessité. La distribution du lait en sachet est largement assurée par la laiterie Numidia qui couvre les wilayas de Constantine et Mila. Les camions frigorifiques arborant l'enseigne du groupe agroalimentaire Giplait dont Numidia est une filiale, sillonnent la ville dès les premières heures pour approvisionner en lait leurs clients. Face à cinq unités privées dont la production ne peut en aucun cas satisfaire les besoins de la population, la laiterie en question est devenue incontestablement le premier distributeur avec 120 milles litres de lait pasteurisé par jour. Ses 40 points de vente répartis sur le territoire des deux wilayas susmentionnées sont approvisionnés quotidiennement, garantissant ainsi la disponibilité du lait en sachet chez des milliers de détaillants. La laiterie Numidia qui connaît une embellie avec une hausse dans les ventes atteignant jusqu'à 20% depuis cinq ans, selon les responsables, a adopté une stratégie, susceptible d'anticiper sur les pénuries, d'autant que par le passé le problème s'était posé. D'une capacité optimale allant de 180 à 200 mille litres, la production est passée actuellement à 120 mille. Résultat directe d'une gestion logique des réserves en poudre de lait, à savoir le P26, produit de base pour la production de lait pasteurisé. Pour renflouer son approvisionnement en matière première et éviter toute rupture de stock, Numidia dispose, quotidiennement de 50 mille litres de lait cru, collectés auprès de 1040 éleveurs locaux. Cette quantité vient en appoint à la production habituelle et aplanir toute velléité de tension ou de crise.
Alors qu'une grande tension sur le lait en sachet existe dans plusieurs wilayas du pays, à Constantine la crise est moins ressentie. Le consommateur ne s'est pas encore trouvé devant une réelle pénurie, même si par endroit, la distribution est quelque peu perturbée. Il n y a pas de longues queues d'attente devant les épiceries. Encore mois des achats effrénés de ce produit de première nécessité. La distribution du lait en sachet est largement assurée par la laiterie Numidia qui couvre les wilayas de Constantine et Mila. Les camions frigorifiques arborant l'enseigne du groupe agroalimentaire Giplait dont Numidia est une filiale, sillonnent la ville dès les premières heures pour approvisionner en lait leurs clients. Face à cinq unités privées dont la production ne peut en aucun cas satisfaire les besoins de la population, la laiterie en question est devenue incontestablement le premier distributeur avec 120 milles litres de lait pasteurisé par jour. Ses 40 points de vente répartis sur le territoire des deux wilayas susmentionnées sont approvisionnés quotidiennement, garantissant ainsi la disponibilité du lait en sachet chez des milliers de détaillants. La laiterie Numidia qui connaît une embellie avec une hausse dans les ventes atteignant jusqu'à 20% depuis cinq ans, selon les responsables, a adopté une stratégie, susceptible d'anticiper sur les pénuries, d'autant que par le passé le problème s'était posé. D'une capacité optimale allant de 180 à 200 mille litres, la production est passée actuellement à 120 mille. Résultat directe d'une gestion logique des réserves en poudre de lait, à savoir le P26, produit de base pour la production de lait pasteurisé. Pour renflouer son approvisionnement en matière première et éviter toute rupture de stock, Numidia dispose, quotidiennement de 50 mille litres de lait cru, collectés auprès de 1040 éleveurs locaux. Cette quantité vient en appoint à la production habituelle et aplanir toute velléité de tension ou de crise.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.