Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Ghannouchi sur le départ ?    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Jusqu'à 46 degrés sur l'Ouest et le Centre    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Antony Blinken au Rwanda    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    On s'organise comme on peut    La Série A démarre aujourd'hui    Vahid Halilhodzic limogé    Zefizef «corrige» Lekjaâ    Un fleuron pour l'excellence technologique    Le Makhzen affame son peuple    L'Autorité nationale installée    Un policier assassiné    En constante amélioration    À doses homéopathiques    «Tebboune accorde un grand intérêt à la diaspora»    Le pays confronté à l'insécurité persistante    L'édition du retour...    Fondateur du roman algérien moderne    Echanges multiples    Wanda Nara sort la sulfateuse et menace le PSG    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Athlétisme : deux nouvelles médailles de bronze pour l'Algérie    Annaba: jeux de plage et concerts créent une ambiance estivale bon enfant    Coronavirus: 148 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    Les enfumades de Sebih à Chlef, un crime colonial ancré dans la Mémoire collective    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sahara occidental: Joe Biden appelé à soutenir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Des températures caniculaires annoncées samedi et dimanche sur l'Ouest et le Centre du pays    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    11e Festival de la chanson Chaâbi : prestations de quatre ténors confirmés du genre    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    L'heure de la convergence patriotique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Carnaval fi dechra : le tramway d'Alger refuse de démarrer le jour de son « inauguration » !!
Publié dans Le Quotidien d'Algérie le 08 - 05 - 2011


Démarrage en flop pour le Tramway d'Alger
Ecrit par Abdelkader Zahar Dimanche, 08 Mai 2011 16:35
Rendez-vous raté : le tramway d'Alger n'a pas démarré pour cause de panne d'énergie. Ce n'est même pas un « mauvais départ ». Amar Tou, le ministre des Transports a assisté à ce démarrage « immobile » de la bête. Les invités du ministre étaient partis quand l'électricité a été rétablie. Un flop inaugural.
Scénario catastrophique ce dimanche matin à l'inauguration du premier tronçon du tramway d'Alger reliant Bordj El Kiffan et Bab Ezzouar sur une distance de 8,7 Km. La rame Citadis, à bord de laquelle se trouvait le ministre des Transports, Amar Tou, et d'autres de ses collègues au gouvernement, dont Mustapha Benbada, ministre du Commerce, n'a pu être mise en service en raison d'une panne d'énergie. Il a même fallu actionner manuellement les portes bloquées de la rame flambant neuf ! Tout semblait nickel pourtant. Aux environ de 11 heures, il y avait beaucoup de monde à bord, des officiels, des journalistes et même des dizaines de citoyens, dont des écoliers, venus assister à la première historique tant attendue. Ce fut un flop total. On ne comprenait rien. Mais finalement un agent est venu, la mine sombre, annoncer que la rame n'allait pas pouvoir démarrer en raison d'un problème d'énergie. De quoi effacer, en une fraction de seconde, le sourire de circonstance sur le visage de M. Amar Tou qui n'en revenait pas. Chez les officiels, le silence est total. Rien à dire. Tout le monde descend. La mésaventure est aussi à mettre sur le compte du concepteur et constructeur de l'infrastructure du Tramway, en l'occurrence ALSTOM. Quelques minutes avant le début de la cérémonie d'inauguration ratée, un de ses responsables expliquait fièrement aux journalistes le haut niveau technologique du tramway d'Alger. La même « utilisée dans les tramways en France, à Barcelone, à Rabat et à Tunis », disait-il. Le ministre des Transports a dû attendre plus d'une heure pour que la panne de courant soit rétablie sur le réseau. Ses invités avaient déjà quitté les lieux. La fête a été gâchée. L'électricité rétablie, le premier tronçon du tramway d'Alger (14 stations) a finalement été inauguré… par Amar Tou. Le prochain tronçon, dont la date de réception n'a pas été fixée, reliera les Bananiers (Bab Ezzouar) à la rue des « Fusillés » (Hussein Dey), a également précisé le responsable d'Alstom.
Lectures:


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.