ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    El-Tarf : 20 kg de kif saisis, 7 personnes écrouées    Bouchareb annonce un virage à 180 degrés: Le FLN soutient le mouvement populaire    Chlef: La grève des impôts largement suivie    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    CAN-2019: Algérie - Gambie, vendredi à 20h45: Le match des jeunes loups de Belmadi    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Le coup de pied de l'âne    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Le FLN «rejoint» le mouvement populaire    Refus des visas pour les Algériens    Le GSP bat Prisons du Kenya et passe en quarts    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Des arbitres nigériens pour Guinée Equatoriale - Algérie des U23    A propos de l'acheminement gratuit du gaz vers la France    Manifestations populaires et perspectives    Saisie de plus de 1.800 comprimés psychotropes    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    De l'eau 24h/24 pour les Constantinois dès 2020    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    Dylan Bronn forfait face à l'Algérie    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    Eliminatoires Coupe d'Afrique des Nations 2019.. Mobilis fidèle aux Verts    Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Benghabrit, l'essentiel et le reste
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 02 - 2019

«C'est une ministre de Bouteflika» et, à ce titre, elle ne peut pas incarner autre chose que son programme et elle ne peut pas porter les combats dont la nature et les objectifs sont très peu visibles dans ses projections. Elle n'est pas toujours formulée ainsi mais cette sentence, on en a souvent saisi le sens dans la bouche des élites les plus éclairées depuis que Madame Benghabrit, nommée à la tête de l'éducation nationale, a révélé une réelle volonté de changer les choses dans l'école algérienne. Changer les choses, avec une réforme qui, si elle a parfois manqué de clarté, a été tout de même suggérée dans un discours qui se rapproche du projet éducatif de tous les Algériens qui rêvent d'une école de son temps : une école moderne qui soit un espace d'acquisition de la connaissance et prépare à la citoyenneté. La formule peut être galvaudée mais on n'a pas encore trouvé mieux en la matière. Les plus optimistes, ou plutôt les moins sceptiques auraient pu être dans la réplique sèche : si Benghabrit, comme tous les autres ministres, n'est là que pour appliquer une feuille de route, est-ce que ce ne serait pas tant mieux que la hiérarchie ait fait sienne une telle ambition pour l'école algérienne dont on sait depuis longtemps l'inquiétant niveau de décrépitude ? Bien sûr, on peut concéder la chose. Aussi sûr que la thèse aurait du mal à convaincre grand monde, le pouvoir politique ayant, sur l'essentiel de son programme et de son discours, rarement donné l'impression d'être dans cette trajectoire. On peut aussi concevoir que la hiérarchie, en panne d'imagination pour sauver une école en déperdition, ait recours à un technocrate aux compétences avérées, avec le risque de ne pas totalement maîtriser les orientations, comme c'est arrivé par le passé. Mais le fait est là et il est difficile d'en douter : madame Benghabrit a une idée de l'école, la meilleure depuis longtemps, et elle travaille à sa réalisation avec une rare volonté, contre trop d'ennemis et très peu de soutiens. Elle va même plus loin que tout ce qu'on peut attendre d'une ministre… de Bouteflika, face à une féroce adversité, qui se recrute jusque dans l'équipe gouvernementale à laquelle elle appartient. Amar Ghoul, en islamiste qui ne perd pas le nord, lâche ses troupes contre la ministre de l'Education dont il ne peut naturellement supporter la volonté de mettre l'école à l'abri de l'ostentation religieuse, tout en soutenant, jusqu'au ridicule, le Président qui l'a nommée. Makri en fait déjà le thème majeur de sa campagne de lièvre assermenté, l'armée d'enseignants en qamis a entamé des prières de défi jusque dans les maternelles et les syndicats attendent le prochain débrayage autour du… point indiciaire. Y a-t-il quelqu'un pour soutenir madame Benghabrit assiégée ? Manifestement, non. Même pas en disant partager quelque chose avec elle mais elle reste une… ministre de Bouteflika !
S. L.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.