La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hanoune réclame la déclaration de «l'état d'incapacité» de Bouteflika
ELLE QUALIFIE SA CANDIDATURE DE «PROVOCATION»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 03 - 2019

Louisa Hanoune est dans tous ses états après la candidature du président de la République qui, à un certain moment, s'éloignait, prédisait-elle.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - La secrétaire générale du Parti des travailleurs emprunte le discours que tenait, à une certaine époque, la défunte Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique, soit l'application de la disposition constitutionnelle portant incapacité du président de la République. Elle qui considère que le dépôt du dossier de candidature du président de la République est une «provocation», voire un «mépris» «intolérable» à l'endroit du peuple, qui, depuis des jours, revendique le «départ du système», réclame ni plus ni moins la «déclaration de l'état d'incapacité» du Président-candidat. «Pour une fois, respectez les lois de la République. Ne participez pas à l'avènement du chaos dans notre pays», affirmait-elle, hier lundi, lors d'une conférence de presse.
Pour celle qui a renoncé, samedi dernier, à la course présidentielle, le cinquième mandat de Abdelaziz Bouteflika est «l'instrument pour le maintien de ce système honni». Et d'inviter les manifestants anti-5e mandat à «éviter de répondre aux provocations des partisans du maintien du système honni».
Des manifestants que Hanoune couvrira de louanges. «Vous êtes notre fierté, la fierté du peuple algérien et de l'humanité, vous avez donné une leçon extraordinaire de courage, de sens de responsabilité, de capacité de discernement et de préservation de la sécurité nationale en décrétant le caractère pacifique des marches», saluant, au passage, «la capacité extraordinaire des Algériens à faire face à une situation complexe et de dégager les solutions à même de préserver notre pays du chaos».
Et de plaider pour la continuité de la mobilisation. «Nous étions huit millions le 1er mars 2019, nous devons être chaque jour plus jusqu'à ce que ce système parte. Son départ est la condition pour que notre pays existe et pour que l'intégrité de l'Etat algérien soit préservée. Nous devons être à la hauteur du sacrifice de nos martyrs et des souffrances du peuple algérien pendant la guerre de Libération nationale et pendant la décennie noire, et des souffrances de la jeunesse algérienne en Octobre 1988», dira-t-elle.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.