Libye: réunion du Forum de dialogue politique le 28 juin en Suisse    La SEAAL annonce une suspension dans plusieurs communes d'Alger    Coupe de la CAF: la JSK s'impose en déplacement face à Coton Sport    Euro 2020 : Le Pays de Galles rejoint l'Italie dans le groupe A    Le rôle de l'Algérie dans le soutien aux réfugiés sahraouis mis en avant    Baccalauréat: les candidats libres à Blida, une volonté à toutes épreuves pour réussir    Coronavirus: 342 nouveaux cas, 235 guérisons et 7 décès ces dernières 24 heures en Algérie    Covid-19 : Reconduction des mesures de confinement dans 14 wilayas pour 21 jours à partir de lundi    Angleterre - Kane : "Deux matchs difficiles pour moi"    «Le boycott a bénéficié aux anciens appareils»    Qui succédera à Djerad ?    Ligue 1 algérienne : La JSS redevient dauphin, et met la pression sur l'ESS    APLS: Nouvelles attaques contre les retranchements des soldats de l'occupation marocaine    Cap sur le sixième congrès    Boumerdes: instructions pour livrer prochainement 25 puits    Remèdes à base de gingembre pour prendre soin de sa santé cutanée    Les Pasdaran du net !    Mohammed Khadda toujours à l'affiche    Ligue 2 (21e journée): le HBCL au tournoi des play-offs, le RCA s'en approche    Le Rassemblement "El-Hisn El-Matine" lance une initiative de soutien au président de la République dans le prochain parlement    L'ultraconservateur Raïssi, nouveau maître de Téhéran    Le mirage de la paix    Six individus placés sous contrôle judiciaire à Biskra    Trompeuse stabilité !    Un match qui intéresse Belmadi et Bougherra    OUNAS INTERESSE BESIKTAS    Le public renoue avec les spectacles de musique    ...SORTIR ...    Décès de Mohamed Benkhedda : Blida perd son notable    Mascara: De nouveaux projets réceptionnés    Etudiants et personnes âgées: La dispense des frais de confinement toujours en vigueur    Cap Blanc: Un terrain de 10 hectares pour une station de dessalement    L'ancien ministre Tahar Khaoua placé en détention    Le ministère de l'Intérieur fixe les conditions de restitution: Du nouveau pour les véhicules saisis    Béthioua et Sidi Benyebka: Réception de 1.500 logements avant la fin du mois    Le MSP avance masqué    Nouvelle dynamique commerciale    «Notre force est dans notre diversité»    L'université proche du monde économique    Du nouveau pour les propriétaires    Un accord «urgent» avec le FMI nécessaire, selon Josep Borrell    Les Etats-Unis réduisent leur présence militaire au Moyen-Orient    Les Français appelés aux urnes, aujourd'hui    Exploitation artisanale des mines d'amessmessa    Le mouvement El-Islah maintient le cap    L'Arav convoque le directeur de la chaîne «El-Hayat TV»    Doria Tillier maîtresse de cérémonie de la 74e édition    «Archéologie du corps colonisé»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif
IL A RENDU HOMMAGE À RACHID KSENTINI
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 05 - 2019

En véritable bête de scène, le chanteur Baâzîz a émerveillé le public par ses chansons engagées, mais aussi celles du terroir qu'il a joliment entonnées à Dar Abdeltif, à El-Hamma, à Alger. C'était à l'occasion d'un hommage rendu au grand humoriste Rachid Ksentini, organisé par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel.
Si, d'emblée, Baâziz a préféré revenir sur ses chansons-phares à l'image de Bandiya (les bandits) ou Djbel ma bin djbel (montagne entre des montagnes), ainsi que celle dont le texte et la mélodie ont été inspirés de la chanson de Laurent Voulzy où il dit «on a tous dans le cœur une petite fille oubliée» et pour laquelle Baâziz a choisi le refrain «un truc qui me colle encore au cœur et au corps» pour le faire revenir en leitmotiv, celui-ci avait interprété également des tubes du terroir, notamment des chansonnettes au rythme alerte comme : In kounta ‘âchiq (si tu étais amoureux) et Ya Dzaïr yal ghalia (ô Algérie la merveille).
Mais comme l'objet de sa montée sur scène était un hommage rendu au grand comédien et chanteur Rachid Ksentini, Baâziz n'a pas manqué d'interpréter quelques-unes de ses chansons. Kther echomage (le chômage s'est accru) ou bien Wkhiyak dima wahdou (ton frère est toujours seul) étaient fidèlement interprétés.
Baâziz ne s'est pas limité au chant, mais comme à son habitude, il s'est adressé à chaque fois au public, soit pour lui raconter les raisons de la composition d'une telle chanson, ou alors les conséquences qui s'en sont suivies après l'avoir chantée. Une interactivité qui plaît et qui donne cette ambiance particulière à ses concerts.
Pour prouver son attachement à la chanson chaâbi qu'il dira qu'il en découvre beaucoup de sens cachés, il chantera à ses fans : Kifach hilti ya nassi wach houwa ‘âmali (qu'elle est ma ruse, que dois-je faire).
Le public, jeudi dernier, ne s'est pas empêché de danser aux rythmes vifs et rapides de certaines de ses chansons.
Philanthrope, celui qui dit qu'il est le disciple de Rachid Ksentini, a invité les chanteurs Nasreddine Galiz et Abderrahmane Djalti à monter sur scène et interpréter leurs tubes favoris.
Selon Abdelkader Bendameche, directeur de l'agence algérienne pour le rayonnement culturel, d'autres soirées sont prévues durant ce mois de Ramadhan. Le 1er juin, ça sera Samir Toumi.
M. Belarbi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.