Judo / Open africain 2019 de Dakar : les Algériens Rebahi et Ezzine en or    Détérioration du passage «provisoire» sur l'oued Tamendjar à El Ancer (Jijel) : Financer en urgence un pont vital    Le Plan de réhabilitation du barrage vert, d'une dimension stratégique d'importance    Présidentielle du 12 décembre : signature par les médias de la charte d'éthique des pratiques électorales    Faire du partenariat avec les start-up "un chantier ouvert" à toutes les volontés sincères    "El-Mouggar-2019", point de départ du processus d'intégration économique africaine    France 24, Le Drian et Tebboune ..!    10e Fica : une sélection documentaire à la hauteur    Marches pacifiques à Batna, Tébessa et Bordj Bou Arreridj    Tebboune lâché par son Directeur de campagne    PRESIDENTIELLE : Bengrina promet un développement global    EN - Belmadi : "Je ne suis pas surpris par le résultat du Botswana face au Zimbabwe"    mca : Sakhri «On a eu l'accord de Medouar pour jouer le CABBA à Bologhine»    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Les 5 candidats signent la Charte d'éthique    LOGEMENTS AADL 2 : Ouverture du site pour le retrait des attestations de pré-affectation    SE PLAIGNANT DE LEUR SITUATION : Les imams menacent de recourir à la grève    Belkacem Sahli trompé par son notaire    Asphyxie au monoxyde de carbone: 13 personnes sauvées en 24 heures à Constantine    Le pays "ne sera plus le même" après la contestation    Les assurances du ministère de la Santé    Qui est responsable, Air France ou Czech Airlines ?    Les travaux de dragage entamés    NAHD : Saoudi : «Prêts à saisir la justice pour récupérer le bilan»    Mohamed al-Tubal, première recrue hivernale    Maya    L'AIE voit un marché calme avec une offre abondante    Appel à un sit-in devant le siège de Total à Montréal    Une élue FLN écartée de l'exécutif de l'APW    Les Chiliens appelés aux urnes pour voter une nouvelle Constitution    La directrice du FNPOS mutée à Constantine    Les manifestants durcissent leur mouvement    Un livre révèle l'infiltration des Emirats en Algérie    La sexualité dans la société arabo-musulmane : tabou, obsession, honte et honneur    "J'ai voulu raconter cette ville qui m'habite encore"    Participation de quatre artistes algériens    Une trentaine d'exposants au rendez-vous    Ouverture prochaine d'une direction régionale de l'Onda à Béchar    El Harrouch: Camion contre voiture, 3 morts et 2 blessés    Pour fraude fiscale de plus de 670 milliards de centimes: Cinq personnes arrêtées dont trois employés des impôts    Bouira: Journée de formation sur le diabète    Ligue 1 - Match retard PAC - USMBA: Encore une bourde de la LFP !    Human Rights Watch: La «vague d'arrestations vise à affaiblir toute tentative d'opposition»    Concours de la calligraphie arabe    Chikhi Kamel-Eddine, nouveau P-dg    Belkaroui et Zerdoum suspendus trois matchs    Le quitus de L'APN    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    Massacre d'une famille à Ghaza: la diplomatie palestinienne condamne l'agression israélienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pénurie de manuels scolaires
OUM-EL-BOUAGHI
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 09 - 2019

Malgré l'annonce faite en grande pompe par le ministre de l'Education nationale, sur la disponibilité des manuels scolaires, les parents d'élèves ne savent toujours pas où se les procurer, plus de deux semaines pourtant après la rentrée scolaire.
Pire, cette année, un seul point de vente, au niveau du chef-lieu de wilaya, est réservé pour vendre les livres scolaires. Une situation sans précédent qui a créé des désagréments aux parents d'élèves avec des chaînes interminables.
Imaginons des parents qui se déplacent des deux extrémités de la wilaya, plus d'une centaine de kilomètres parfois, et qui retournent bredouilles en fin de journée sans qu'ils soient servis. Une situation qui crée des désagréments aux citoyens.
Pourtant, il aurait été plus facile que des responsables soient chargés de distribuer ces manuels au niveau de certains établissements scolaires au niveau de chaque commune pour une meilleure prise en charge de l'opération. Cela aurait évité des déplacements coûteux et des pertes de temps.
Pour ce qui est de la prime de scolarité, certains parents nécessiteux qui ont pris attache avec notre journal, se sont demandés pourquoi quand il y a deux ou trois enfants scolarisés, un seul peut en bénéficier, les autres étant exclus. Y a-t-il des textes dans ce sens ? Ou cela dépendrait-il de la seule initiative des décideurs ?
Ces disparités sont prouvées, car dans certains établissements scolaires ce n'est pas le cas.
A signaler aussi que jusqu'à présent, certains établissements scolaires n'ont même pas commencé cette opération.
Moussa Chtatha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.