Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    Délire    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Le foot est mort    Ligue des champions: Buffles du Borgou - MCA, aujourd'hui à 15h00: Mettre fin à un syndrome africain    LFP - Licence professionnelle: Un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    SE VOILER LA FACE    Acquisition du vaccin anti-Covid: L'Algérie prudente    Tlemcen: Deux personnes succombent après un incendie    Covid-19: réception prochaine d'une quantité de "Lovenox"    1re journée de Ligue 1 : Quatre matchs nuls, un coup d'épée dans l'eau    Agression marocaine à El Guerguerat: un parti mexicain exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui    Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Europa League: Ghoulam dans l'équipe type de la 4e journée !    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Saïd Bouhadja n'est plus    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rupture et montée en gamme
ESSAI : Nouvelle Peugeot 208
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 11 - 2019

C'est en rupture avec le passé, que la nouvelle star de Peugeot fait son entrée sur la scène. Elle veut désormais s'imposer par un style spécifique inspiré des nouvelles orientations de la marque française et qu'on a déjà retrouvé sur la nouvelle 508.
Les lignes toutes en rondeurs de la précédente génération ont laissé place, en effet, à un design nettement plus agressif et dynamique avec des angles saillants et un capot allongé. Un style qui ne laisse guère indifférent.
Produit phare de la marque, la 208 dans sa dernière mouture se voit ainsi attribuer par ses concepteurs de nouvelles ambitions en vue de renforcer son positionnement dans le segment B face à une concurrence de plus en plus redoutable et s'en aller aussi vers de nouvelles conquêtes commerciales.
En Algérie, la 208 a occupé une place préférentielle dans le choix des clients. Elle a également permis à la marque de renouer avec les ventes sur le marche local à travers une activité contenue d'assemblage à Oran en 2018 et 2019, en attendant l'entrée en production de la nouvelle usine prévue au cours du premier semestre de l'année prochaine. L'opportunité a été offerte par les responsables de Peugeot Algérie à une forte délégation de journalistes de découvrir et d'essayer ce nouveau produit dans la région d'El Djadida, au Maroc.
L'électrique, une obligation réglementaire
Cette seconde génération de 208 repose sur une plateforme modulable pouvant accueillir aussi bien des moteurs thermiques qu'électriques. Une obligation pour le constructeur de se conformer à partir de 2020 à la réglementation européenne de plus en plus sévère sur les émissions de CO2. Peugeot prévoit d'ores et déjà des ventes de l'ordre de 10% de la nouvelle 208 en version électrique.
Ce qui laisse pour l'heure le choix aux clients entre 3 blocs essence PureTech (trois cylindres) de 75, 100 et 130 ch et 2 diesel HDi de 90 et 100 ch de puissance. Ils sont associés à deux boîtes de vitesses, l'une automatique, l'EATS de 8 rapports, et l'autre manuelle de 5 et 6 rapports.
Pour l'Algérie, l'embargo reste toujours de mise concernant les modèles et les motorisations qui seront montés dans la future usine de Tafraoui. Le gros des volumes de la nouvelle 208 sera produit dans les usines de Trnava, en Slovaquie, et Kenitra, au Maroc.

Un design d'inspiration haut de gamme
Comme on le notait plus haut, le design de cette 208 a fait table rase des lignes du passé en adoptant un look entièrement refondé avec un long capot plongeant sur son museau rond. Les codes visuels proviennent de la 508, à l'image de la signature lumineuse avant qui intègre les trois griffes du lion. Une bande lumineuse prolonge ces derniers vers le bas du bouclier avant en forme de crocs. La calandre à l'aspect branché évident dégage à la fois modernité et sobriété. Au niveau de la poupe, la nouvelle Peugeot 208 reprend une fois de plus les éléments de la berline star du constructeur avec notamment les blocs de feux fins dotés de la griffure du lion. Le constructeur place un bandeau noir laqué au niveau du hayon montrant les atouts très soignés de cette nouvelle 208.
Seconde génération du i-Cockpit
Si le design extérieur marque une rupture radicale avec les anciennes habitudes stylistiques, l'habitacle reste sans aucun doute le réceptacle principal des grandes évolutions stylistiques et technologiques apportées par la 208 millésime 2019. Une fois installé à bord, on est vite attiré par la conception générale de la planche de bord résolument futuriste avec le i-Cockpit revisité proposant, selon les finitions, une lecture 3-D des informations qui s'affichent sur 2 niveaux donnant ainsi une impression de profondeur agréable à la vue. Il est associé à un écran tactile de 10 pouces orienté vers le conducteur et qui rassemble l'ensemble des fonctionnalités liées au confort, à la sécurité et à la navigation. Sept années après sa première déclinaison sur la précédente génération de 208, le i-Cockpit continue à exiger une bonne adaptation de la position de conduite en raison du volant, pourtant réduit sensiblement, qui cache un tant soit peu l'instrumentation. Les matériaux utilisés sont de bonne facture notamment sur le dessus de la planche de bord et la console centrale dont le noir laqué lui procure un joli rendu esthétique. A cela s'ajoutent des boutons piano destinés au système de ventilation et de climatisation.
L'habitabilité, le talon d'Achille
En dépit d'une surenchère dans les mensurations, notamment en longueur (+10 cm), l'habitabilité ne semble pas être le fort de la nouvelle 208. Si à l'avant les espaces sont suffisants, à l'arrière les passagers à forte morphologie peineront à trouver une assise confortable tant en hauteur de pavillon qu'au niveau des jambes. Cela est dû certainement au fait que l'empattement n'a pas tiré profit de la rallonge constatée maintenant.
Sur le plan des équipements, il va sans dire que cette nouvelle star se dote d'une pléthore d'offres allant des fondamentaux du confort et de la sécurité aux technologies les plus pointues, en passant par les aides à la conduite qui apportent une certaine assurance sur quelques volets, comme le régulateur de vitesse adaptatif, l'alerte de franchissement de lignes, etc.

Un comportement empreint de sérénité
Sur les routes marocaines de la région de Casablanca, le comportement routier de nouvelle 208 est mis à l'épreuve. Son châssis rigoureux et la précision de son train avant lui permettent d'aborder les nombreux virages qui parsèment les montagnes d'Azemour en toute sérénité. Une lapalissade, dirions-nous, sachant que la précédente version de 208 brillait précisément par sa tenue de route bien au-dessus de la moyenne. Et même sur des portions de route particulièrement détériorées, notre voiture du jour n'était guère perturbée par les nids-de-poule et les accotements abîmés. Sa suspension absorbe correctement les inégalités de la chaussée. A l'efficacité du châssis, on peut ajouter l'effort accompli en matière d'insonorisation.
Le moteur diesel HDi de 90 ch de puissance offre en plus un potentiel de couple et de reprise qui procure de bonnes performances et rassure par ailleurs en cas de situation de dépassement ou de montée de côte.
La commercialisation de la nouvelle Peugeot 208 a débuté en Europe il y a deux semaines mais en Algérie les clients devront, probablement, encore patienter jusqu'à l'inauguration de l'usine de Tafraoui vers le mois de mars 2020.
Les plus
- Design extérieur
- Aménagement et conception de la planche de bord
- Comportement routier
Les moins
- Habitabilité arrière
- Lecture du compteur partiellement voilé par le volant
- Quelques ajustements
Carton vert
Le professionnalisme de Peugeot Algérie
Le carton vert de la semaine revient, sans conteste, aux responsables de Peugeot Algérie qui ont, en dépit d'une conjoncture particulièrement difficile pour la marque française en Algérie depuis 2016, ont tenu à faire participer des journalistes algériens aux essais internationaux de la 208 au Maroc aux côtés de leurs confères issus des pays de la région Afrique Moyen-Orient.
Une initiative qui dénote du professionnalisme et de la considération de la filiale à l'égard des gens des médias. Il convient de rappeler que Peugeot n'a commercialisé en deux années (2018 et 2019) qu'à peine 5 000 unités de l'ancienne 208 assemblées à Oran.
B. Bellil


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.