Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    DEBAT TELEVISE POUR LA PRESIDENTIELLE 2019 : Un premier face à face équidistant entre candidats    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    «Je connais parfaitement vos problèmes»    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    Ali Bongo prépare son fils pour lui succéder    Une quinzaine de morts dans un nouveau massacre    Le Premier ministre désigné de plus en plus isolé    Nouvelle mobilisation exceptionnelle    Les producteurs sous forte pression    Vers un Algérie-Belgique en mars prochain    Favorable au Chabab, le Doyen sur le gril    13 ateliers d'accompagnement organisés    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    Création de plus de 22 000 postes d'emploi    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    Histoire d'une ville, côté oued, côté jardin    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    La diaspora algérienne à l'unisson de son peuple    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Port d'Oran: Près de 2 kilos de cocaïne découverts sur un bananier    Selon des sources sécuritaires: Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Amnesty International dénonce «l'intensification des arrestations» en Algérie    La nouvelle loi des hydrocarbures à l'épreuve du terrain    Sebdou: Une bonbonne de gaz chargée d'explosifs découverte dans une station Naftal    Gaid Salah: L'Algérie forteresse impénétrable    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    Chaïb Maâchi n'est plus    Arrestation d'activistes présumés du PNP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des experts au chevet des œuvres scolaires
AIN DEFLA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 11 - 2019

Jeudi dernier s'est tenue une réunion qui a regroupé, outre les responsables de la wilaya, les chefs de daïra et les 36 P/APC, réunion qui a été présidée par le chef de l'exécutif de la wilaya et qui a eu pour objet deux grands axes du projet d'une gestion rationnelle des écoles primaires, notamment les volets des cantines, du transport scolaire du chauffage, des équipements, du mobilier de la disponibilité d'internet et de bien d'autres aspects.
Il s'agit, en fait, selon les concepteurs de ce projet, d'une étude exhaustive qui a concerné les 48 wilayas du pays, Aïn Defla étant la dernière. Selon un des experts, M. Beroudi Mohammed, cette étude permettra d'élaborer une sorte de tableau de bord qui permettra aux gestionnaires à tous les niveaux de tous les secteurs d'intervenir judicieusement après l'analyse des paramètres à l'origine des insuffisances, des manques et des lacunes, voire des défaillances.
Le premier axe de cette étude a porté sur la création d'un Office national de la gestion des établissements du cycle de base fondamental, le cycle primaire. Cet Office aura à coiffer les sous-offices installés dans chaque wilaya. L'expert a fait savoir que la base de données nationale a été établie sur la consultation de deux sources distinctes à savoir d'une part les questionnaires auxquels ont répondu les chefs d'établissements et de l'autre, celui soumis aux P/APC. Par ailleurs, il a été constaté que l'analyse des données provenant des deux sources ont permis de constater très souvent des divergences mais aussi certains rapprochements, ce qui nécessitera des analyses plus approfondies.
Ce qui a permis aussi de mettre au jour cette étude, c'est qu'il existe des disparités entre divers secteurs géographiques au sein d'une même zone urbaine, entre la zone urbaine et la zone secondaire et entre ces zones et les zones éparses.
A titre d'exemple, il a été constaté que si les écoles des zones urbaines disposent du gaz naturel pour le chauffage et la cuisine, il n'en est pas de même dans les zones secondaires ou éparses. Mais aussi dans la wilaya de Aïn Defla, où 98% des écoles, toutes zones confondues, disposent de l'énergie électrique. Il a été établi aussi que les personnels des cuisines dans la majorité des cas n'ont aucune qualification ou sont en nombre très insuffisant, que souvent les quantités servies et la qualité des repas sont loin de répondre aux normes exigées, que les contrôles quotidiens sont de l'ordre de 1%, hebdomadaires à 11% et mensuels à 28%.
Partant de cette étude, il n'est pas difficile de penser et même de constater que la gestion des œuvres de l'école se prévaut d'importants dysfonctionnements, que des sommes colossales sont englouties via les subventions et les dépenses publiques, et ce, sans grande efficacité. Ce qui est certain, c'est que tout le monde s'entend pour affirmer que le niveau a baissé dans les écoles et que la déperdition atteint de fortes proportions même si l'école est gratuite et obligatoire. «Un enfant mal nourri, mal chauffé, étudiant dans des conditions non favorables, n'a pas beaucoup de chance, de réussir des études et son parcours scolaire est appelé à être réduit pour le moins», a déclaré un intervenant.
Cela a été démontré par de grands sociologues même dans les pays dits nantis et Pierre Bourdieu est l'un de ces sociologues qui l'a expliqué, chiffres à l'appui, dans son ouvrage L'Héritage culturel.
Le chef de l'exécutif de la wilaya prenant la parole dira : «La mise en service de ce tableau de bord est impérative, elle nous permettra d'intervenir là où il faut, judicieusement, de faire l'économie de dépenses inefficaces et inutiles et d'opérer une traçabilité des budgets alloués, jusque dans les moindres détails.» Et d'ajouter : «Nous allons nous atteler immédiatement à cette tâche impérative de constituer ce tableau de bord pour nous éviter les écueils d'une gestion hasardeuse et aléatoire.»
Karim O.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.