Nice : C'est la tuile pour Youcef Atal...    Crouch : "Klopp doit absolument arrêter ce cycle horrible"    7 façons de faire plus de sport au quotidien sans vous en rendre compte    Quelles formes pénales ?    Recouvrement des fonds détournés: L'Algérie en appelle à la responsabilité de l'ONU    Anis Rahmani condamné à trois ans de prison    Incendie d'un véhicule à Tizi Ouzou: Deux enfants succombent à leurs graves brûlures    "Beaucoup reste à faire"    Le Brent franchit la barre des 70 dollars    Zeghdoud à la barre de l'USMA    Le compte à rebours commence    148 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Des perturbations annoncées dans 5 communes d'Alger    30 Morts    Après l'opposition, le pouvoir revendique la victoire    Lamentable posture pour les «démocrates»    Chanegriha rend hommage à la femme algérienne    Un repère pour la fixation des prix des médicaments    Le rêve d'une reprise    Joan Laporta, le grand retour    Brèves Omnisports    Ouallal et Asselah précocement éliminées    Quand les banques n'appliquent pas    Les femmes battent le pavé à Alger    «Journée de la colère» avec une nouvelle dégringolade monétaire    La santé pour tout le monde    Une neuvième victime retrouvée    Fin de la polémique sur les «tarawih»    Une exposition collective au Palais de la culture    «Résistance des femmes en Afrique du Nord»    Par-delà le bien et le mal    La réunion du GST-Mali, une opportunité pour faire le point sur le processus d'Alger    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    "Nous reprenons confiance"    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    Tendances instables    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    C'était un certain 08 mars 2007    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Anep lance des ateliers de lecture pour enfants
Une expérience pilote
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 01 - 2021

L'Entreprise nationale d'édition de communication et de publicité (Anep) a lancé, lundi à la librairie Chaïb-Dzair à Alger, des ateliers de lecture dédiés aux élèves des écoles primaires, avec pour but de permettre à l'enfant de s'habituer à la lecture, une pratique nécessaire à l'accomplissement de sa personnalité.
Une quinzaine d'enfants issus des écoles primaires, enthousiasmés à l'idée de vivre une expérience «inhabituelle», car pour eux, la pratique de la lecture se fait à «l'école ou à la maison seulement», ont pris place à la librairie pour participer à un atelier de lecture en langue arabe «programmé chaque lundi», alors que celui en langue française est prévu «tous les dimanches», selon la conseillère chargée de la cellule médias et relations publiques de l'Anep, Rachida Belheraoui.
Accompagnés de leurs parents, les enfants, assis en forme de cercle, scrutaient avec un regard curieux ce nouvel environnement «plein de livres» où chacun allait «prendre sa place au milieu d'un groupe et s'exprimer», par la lecture d'une histoire d'abord, puis en expliquant à ses camarades la morale qui en ressortait.
Une animatrice chargée d'encadrer ce premier groupe de chérubins a donné lecture à une histoire fantastique, une manière pour elle, de l'avis d'une enseignante présente avec sa fille, de «mettre les choses en train», et de «dissiper toutes les peurs» qui précèdent ce «moment de solitude» que «devra affronter» chaque enfant pour lire et expliquer son histoire devant la «grande attention qui lui est accordée».
L'ensemble des parents étaient unanimes pour saluer cette expérience qu'ils ont qualifiée de «concluante et nécessaire pour les enfants», de même pour les enfants, qui ont trouvé ces ateliers «très utiles» pour leur épanouissement.
La programmation de ces ateliers de lecture, explique Rachida Belheraoui, constitue «une expérience pilote», appelée à «se généraliser dans un avenir proche sur tout Alger», pour avoir ensuite une «ampleur nationale» qui atteindra «les endroits les plus retirés» de l'Algérie, à travers l'«organisation de caravanes» et le déploiement de plus de moyens en impliquant les autorités locales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.