Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    La Commission africaine des droits de l'Homme appelée à protéger les sahraouis dans les territoires occupés    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Coronavirus: 182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès    Grandiose marche nocturne à Akbou    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Manojlovic, nouvel entraîneur    Le MJS invalide l'élection de Labane    Le MJS met la pression sur les élus    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Le Cnese fait peau neuve    Evolution technologique    Paré pour l'aventure    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    Brahmia succède à Almas    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    L'Algérie à la 146e place    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    Hausse au premier trimestre 2021    la liste des membres sélectionnés approuvée    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Chlef: Les infrastructures seules ne font pas le tourisme    La tomate n'a pas partout le même goût    Marche pacifique à Béjaïa    Le FMI livre ses prévisions    Les oligarques sont-ils de retour?    La Turquie maintient le flou    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hamza Djaoudi retrouve la liberté
Après Walid Kechida et Walid Nekiche
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 02 - 2021

Plusieurs jeunes détenus du mouvement populaire ont retrouvé leur liberté ces derniers jours. A l'issue de leur procès, ils ont été condamnés à des peines déjà purgées, ce qui leur a permis de quitter les prisons où ils croupissaient «arbitrairement», selon les avocats et les défenseurs des droits de l'Homme.
L'ancien capitaine de la marine marchande nationale, Hamza Djaoudi, a quitté, hier mercredi, la prison de Tidjelabine dans la wilaya de Boumerdès, après la prononciation du verdict dans son procès en appel. Sa peine a été réduite à une année de prison, dont six mois ferme et six mois avec sursis. Ayant déjà purgé cette peine, le jeune activiste du mouvement populaire a retrouvé sa liberté, ses parents et ses amis. En détention depuis le 18 juin 2020, Hamza Djaoudi est poursuivi pour «outrage à corps constitué», «atteinte à la personne du président de la République», «publications sur Facebook pouvant porter atteinte à l'intérêt national», «incitation à attroupement non armé» et «participation à un plan visant l'atteinte au moral des troupes de l'armée». En première instance, il a été condamné à 18 mois de prison ferme. Hamza Djaoudi n'est pas le premier jeune du Hirak à quitter la prison ces derniers jours. Avant-hier, l'étudiant Walid Nekiche a retrouvé sa liberté après plus de 14 mois de détention à la prison d'El-Harrach. Il a été relaxé de toutes les graves charges qui étaient retenues à son encontre, et le tribunal a retenu uniquement celle de «distribution et possession de tracts pour porter atteinte à l'intérêt du pays». Condamné à six mois de prison ferme, après que le procureur eut requis la perpétuité, peine déjà purgée, l'étudiant a quitté la prison au grand soulagement des siens. Les révélations sur les sévices qu'il aurait subis ont choqué l'opinion publique et des appels à l'ouverture d'une enquête sur ces pratiques ont été lancés. La veille, un autre activiste a été libéré à Sétif. Il s'agit de Walid Kechida, incarcéré pendant de longs mois pour le même type de publications sur les réseaux sociaux. A l'issue de son procès en appel, il a été condamné à six mois de prison ferme, peine déjà passée en détention.
Fin janvier dernier, trois autres jeunes du Hirak, à savoir Mohamed Tadjadit, Noureddine Khimoud et Abdelhak Ben Rahmani, ont quitté la prison d'El-Harrach, après avoir été condamnés à des peines déjà purgées. Cette vague de libérations dénote-t-elle une volonté du pouvoir d'assainir ce dossier ? En tout cas, dénonçant le caractère arbitraire de ces détentions, des avocats, des militants et des partis politiques appellent à la libération de tous les détenus du mouvement et leur réparation.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.