L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tentative de liquidation physique de la militante sahraouie Sultana Khaya
Sahara occidental
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 08 - 2021

La militante sahraouie des droits de l'Homme Sultana Khaya a fait l'objet, ce dimanche, d'une tentative de liquidation physique par les forces de sécurité marocaines, qui ont pris d'assaut le domicile de la militante et agressé brutalement les membres de sa famille ainsi que d'autres militants.
Assignée à résidence à son domicile, sis à la ville occupée de Boujdour, Sultana Khaya a indiqué dans une déclaration à l'APS que des forces spéciales de sécurité «ont pris d'assaut le domicile de sa famille, agressé tous ses membres et tenté de la liquider physiquement, en raison de sa lutte acharnée pour les droits de l'Homme dans les villes occupées». «Les forces de sécurité marocaines m'ont clairement menacée de mort si je continue à exprimer mes positions politiques et à briser la tentative des autorités d'occupation d'imposer un black-out sur la cause sahraouie dans les villes occupées.»
L'agression, ajoute-t-elle, a entraîné la blessure de sa sœur militante Ouara, de sa mère et des membres de sa famille, dont le fils d'Ouara qui a été également torturé et laissé couvert de sang après une grave blessure à la tête. La commission de communication de la ville occupée de Boujdour a indiqué que «l'agression barbare contre la famille de Khaya se poursuit et que les forces de répression marocaines ont perpétré un massacre devant son domicile et attaqué à nouveau ses membres», ajoutant que cette agression a également touché la militante Fatima Al-Hafidhi et nombre de sympathisants qui sont venus pour soutenir la famille.
«Une autre nuit horrible vécue par la famille résistante Ahl Oueddi qui s'est réveillée à l'aube, suite à une intervention barbare d'une équipe spéciale, relevant de la police d'occupation, qui a pris d'assaut toute la maison, y compris la nièce (4 ans) de la militante des droits de l'Homme Sultana Khaya», a fait savoir la commission dans son communiqué.
Harcèlement continu
«Les éléments de cette équipe ont horriblement agressé El Ouara Khaya, qui a subi une grave blessure à l'œil en plus de l'agression de son enfant», précise la commission, notant que cet acte barbare n'a pas épargné le reste des femmes de la famille également brutalisées et harcelées. La police marocaine a intensifié ses actes d'agression contre la maison de Sultana Khaya, placée injustement sous embargo pendant plus de 278 jours. Dans une tribune publiée auparavant sur CNN.com, la militante sahraouie, Sultana Khaya, avait écrit : «En tant que fervente défenseur de l'autodétermination du Sahara Occidental, j'ai longtemps été une cible pour le gouvernement marocain occupant. J'ai été battue, torturée et enlevée par la police marocaine, alors que je participais à des manifestations pacifiques.»
Les campagnes nationales et internationales pour la levée de l'embargo sur la famille de Khaya se poursuivent notamment au vu des réactions des organisations et instances internationales en sus des rapporteurs onusiens, lesquels ont dénoncé les pratiques du régime marocain contre la militante sahraouie et sa famille.
L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre les positions marocaines
L'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) a poursuivi ses attaques contre les positions et les sites de retranchement des forces d'occupation marocaines dans les secteurs du Mahbes, Ouserd et Ketla, indique le communiqué numéro 284 du ministère sahraoui de la Défense. Selon la même source, les forces de l'armée sahraouie ont lancé des attaques ciblant les forces d'occupation marocaines à deux reprises dans la zone Aadim Oum Adjloud et la zone de Kelb Ennes à Ouserd. Des unités de l'armée sahraouie ont également ciblé le commandement du 43e bataillon dans la région d'Amiter Lamkhinza dans le secteur du Mehbes. D'autres unités ont ciblé la région d'Arkez dans le secteur d'El Ketta. Le communiqué précise, en outre, que «les attaques menées par l'armée sahraouie ont occasionné de grandes pertes à l'armée marocaine tout le long du mur de la honte».
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.