Une nouvelle génération des démocrates    «Le parti a atteint amplement ses objectifs»    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    La rupture?    Des blocages partout    «C'est criminel!»    Ramtane Lamamra : «Le séminaire a donné une vision claire de l'avenir»    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Les votes les plus curieux    Hazard de retour en Belgique?    Kjaer absent au moins 6 mois    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    L'Epic mis aux oubliettes    Le coup de maître de la Bmpj    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Hommage aux maîtres artisans disparus    Les mises en garde de Tebboune    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Benbouzid se prononce    7 décès et 185 nouveaux cas en 24 heures    Le Président palestinien aujourd'hui à Alger    Une qualification et des interrogations    L'alliance militaire entre le Maroc et Israël est "malsaine"    Une vision claire de l'avenir    «La bureaucratie est devenue un ennemi juré de la Nation»    Le CNDH appelle à la révision de la loi    L'ancien journaliste du Quotidien El-Moudjahid Rachid Semad n'est plus    Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Renouveau industriel, l'appétit grandissant de l'Algérie    Maroc : Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Plusieurs routes coupées dans certaines wilayas du pays    Du 24 au 31 mars 2022    Plaidoirie pour le tourisme saharien    Coupe arabe Fifa-2021 (Gr D/2e j): l'Algérie et l'Egypte passent en quarts    Coupe de la CAF (2e tour prélim./additionnel): JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    Tenue dimanche d'une réunion du Conseil des ministres    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Un autre procès attend Mira Moknache à Akbou    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le Festival national de la poésie melhoun revient à Mostaganem    Cherfa exclut tout retour à ce système    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    Dans une conjoncture particulière: Mahmoud Abbas demain à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 79 000 produits pyrotechniques saisis en 2021
Selon les douanes algériennes
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 10 - 2021

Le commerce des produits pyrotechniques est toujours florissant en dépit du fait qu'ils soient interdits à la vente depuis plusieurs années maintenant. Des conteneurs remplis d'explosifs, de pétards et de feux d'artifice sont enregistrés quasi quotidiennement au port d'Alger. Les saisies se multiplient quant à elles à longueur d'année, mais deviennent plus courantes à la veille de la célébration du Mawlid. Les services des douanes ont indiqué que plus de 79 000 unités de produits pyrotechniques, dont des pétards, ont été saisies depuis le début de l'année 2021.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Les services des douanes ont saisi précisément 79 276 unités de ces jeux de feu dont la commercialisation est pourtant formellement interdite.
Selon les déclarations de l'inspectrice Yachkour Ryma, et directrice de l'annexe informatique de la direction régionale des douanes algériennes, les services des douanes ont intercepté cette quantité de produits pyrotechniques à l'issue de 15 interventions menées depuis le début de l'année en cours. Cette responsable à la douane a souligné que le contrôle a été renforcé au niveau de l'aéroport international Houari Boumediene.
«Les éléments de l'inspection relevant de nos services ont été mobilisés et répartis sur le terrain», fait-elle savoir, afin de limiter la commercialisation de ces jeux qui constituent un sérieux danger pour les enfants, particulièrement durant cette période.
Les lois notamment, celles interdisant l'usage et l'importation de ces produits, et celles condamnant le commerce informel, sont toujours en vigueur mais il n'empêche que les pétards, feux d'artifice et autres explosifs sont vendus à longueur d'année.
Cela dit, les vendeurs se font plus discrets sur les voies publiques depuis les dernières modifications faites dans le sens de la législation sur le plan de la commercialisation des produits pyrotechniques. Par ailleurs, à chaque veille de la fête du Mawlid Ennabaoui, les tables qui proposent un large éventail de choix de pétards, explosifs et feux d'artifice surtout, sont installées sur les trottoirs et à proximité des écoles. La vente des pétards reste tout de même plus fréquente dans le marché informel où elle continue de générer des profits conséquents aux parties qui activent dans le milieu. L'usage de ces produits se fait aujourd'hui couramment lors des fêtes de mariages. Ils sont également très prisés par les supporters de football.
Rappelons que le décret n°63-291 du 2 août 1963, portant interdiction de la fabrication et de la vente des pétards et articles pyrotechniques, stipule que la fabrication, l'importation et la vente sur le territoire national des pétards et de tout article pyrotechnique sont prohibées. Le même décret précise que les jets de pétards sur la voie publique sont également interdits.
Les services de la douane ont indiqué avoir de nouveau intensifié les points de contrôle au niveau de l'aéroport, dans l'optique de passer au peigne fin les entrées et sorties des marchandises classées dans la catégorie des produits pyrotechniques.
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.