Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    L'Algérie participe avec plus de 600 ouvrages    Paiement des amendes en contrepartie de la récupération du permis de conduire    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Les efforts de l'Algérie dans la lutte contre le terrorisme dans la région sahélo-saharienne salués    Le Pr Kamel Djennouhat appelle à rendre accessible les tests antigéniques    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    L'Algérie condamne les agressions répétées contre l'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    Vers le dénouement !    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les notaires en colère    Les horaires de distribution réaménagés    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Danger sur les non-vaccinés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Amara-Belmadi, l'explication !    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Tayeb Mehiaoui livre ses «vérités»    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    La campagne de vaccination ne suscite pas d'engouement    Le Président Tebboune en visite de travail et de fraternité en Egypte    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Eloge de l'amitié    Des juges qui ont le vertige...    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    150000 quintaux produits à Oran    L'élan économique en sursis    Comment avoir les ripoux?    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Plus de 150 morts dans l'assaut de l'EI    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des Miss et des Z'hommes
Quelques mots pour le dire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 11 - 2021

Un autre hold-up d'envergure mondiale : l'organisation de Miss Univers le 12 décembre prochain en Palestine occupée. Le maître d'œuvre, l'Etat sioniste d'Israël. Non, Cheb Khaled n'animera pas la soirée pour les invitées en strass et paillettes. Rafaele Plastira, sublime Miss Grèce 2021, rejoint le boycott du concours. La raison ? Elle ne veut pas cautionner une telle manifestation et faire comme si de rien n'était alors qu'au dehors, dit-elle, des gens luttent pour leur survie. Elle conclut son post par son soutien à la lutte des Palestiniens. On ne peut être plus explicite. L'appel au boycott parvient jusqu'en Afrique du Sud où les autorités pressent leur élue, Lalela Mswane, à faire l'impasse sur le déplacement rappelant que l'Etat sioniste fut l'allié du régime d'apartheid. Une page d'Histoire que les Sud-Africains ne sont pas près d'oublier. Ce n'est pas le cas pour la Miss marocaine, par défaut, Kawtar Benhalima, de grands-parents algériens qui participera (malgré elle), à cette indécente messe. Bien sûr, les médias pro-sionistes font l'impasse sur l'engagement de ces dames comme sur les massacres des enfants de Ghaza et de Cisjordanie. Seize mille artistes sont montés au créneau pour dénoncer tout échange avec l'Etat apartheid d'Israël.
La jeune et jolie romancière irlandaise de 30 ans refuse que ses œuvres soient traduites en hébreu, elle est soutenue par 70 écrivains américains et britanniques. Tout comme Miss Grèce, elle condamne les crimes de l'Etat sioniste sur les Palestiniens. Une décision qu'elle dit assumer et tant pis pour les représailles auxquelles elle s'attend aussi bien chez des éditeurs, des libraires, voire les ventes en ligne. Ces bonnes volontés, qui procèdent de la défense d'un idéal de justice, entretiennent l'espoir de la fin des souffrances d'un peuple trahi par ses propres « frères arabes » et que le projet sioniste d'épuration ethnique (à l'américaine avec les Indiens) n'aboutira jamais. De là à imaginer la solution au problème palestinien de l'Occident.
Nous n'oublierons pas de citer l'engagement du charismatique footballeur Eric Cantona, l'actrice et réalisatrice américaine Susan Sarandon ou le mannequin Bela Haddid. Mais il y a bien d'autres. Pour ces Miss et ces Z'hommes, combien il aurait été plus aisé de profiter de la quiétude d'un bureau baigné dans une ambiance clair-obscur.
Faut-il, par ailleurs, attendre de la femme, comme à chaque moment crucial de l'Histoire, le sacrifice salvateur ? Chez nous, il y a eu la Kahina, Fatma N'Soumer, Hassiba Ben Bouali. L'horreur de la décennie noire nous rappelle, bien à propos, combien était grand leur courage d'affronter quotidiennement la horde sanguinaire. Combien est immense l'amour que nous leur devons à toutes, aux mortes, à celles qui ont survécu et qui nous ont assuré que tout n'est pas fini. Bien au contraire. Les Algériens le savent, leur doivent reconnaissance.
Brahim Taouchichet


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.