Les concessionnaires s'impatientent, ils font appel à Tebboune    Riches et fructueux    L'Algérie condamne    Real : Une date pour le retour de Benzema    Annulation des procédures de suspension et de retrait à compter du 1er février    «Le variant Omicron représente 60 % des contaminations»    Participation algérienne au 53e Salon international du livre du Caire    Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Covid-19: les pharmacies d'officine autorisées à effectuer les tests de dépistage    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les notaires en colère    Les horaires de distribution réaménagés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Vers le dénouement !    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Le gouvernement admet la gravité de la situation    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Le Président Tebboune en visite de travail et de fraternité en Egypte    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Amara-Belmadi, l'explication !    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    L'enjeu céréalier    Eloge de l'amitié    Des juges qui ont le vertige...    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Plus de 150 morts dans l'assaut de l'EI    Comment avoir les ripoux?    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?
BILLET sportif
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 12 - 2021

La rencontre entre les Verts et le Liban est l'exemple même du match piège qui peut contrarier le plan de jeu de n'importe quelle grande formation. Quand on joue contre une équipe qui doit gagner à tout prix pour se qualifier et chez qui on sent une forte détermination à épingler un adversaire prestigieux, la tâche se complique forcément. Ajoutez-y un travail en profondeur du nouveau coach tchèque et vous aurez l'image de cette formation libanaise courageuse et pratiquant un football simple mais efficace : l'Algérie a mis du temps pour marquer son premier but. Et c'était sur penalty !
Quant aux Verts, il est évident que leur premier objectif est atteint : empocher les trois points et se qualifier au prochain tour. Malgré un nombre incroyable de passes à l'adversaire, de dribbles exagérés et un mauvais fonctionnement des automatismes, avec une lourdeur parfois handicapante; malgré un jeu individuel fort déplaisant et inhabituel, la force des Verts aura été leur mental. Ils y ont cru jusqu'au bout et c'est ce qui fait les grandes équipes. Il fut un temps où notre sélection offrait un spectacle digne des prouesses brésiliennes mais se faisait battre au score. Ce que retient l'Histoire, c'est la victoire ou la défaite, pas la manière de jouer.
Justement, à propos de cette manière de jouer, il est une situation assez particulière et qui n'a pas été relevée jusque-là. Bougherra entraîne les Verts bis depuis quelque temps déjà et, comme tout coach qui se respecte, il a un programme de travail, un planning, une préparation des joueurs, des listes de sélectionnables, etc. En un mot, il a une équipe qui commence à se roder et à prendre forme et dont il est le concepteur. Or, en faisant jouer des membres de l'équipe A, on contrarie forcément ce plan même si tout le monde accueille favorablement cet apport de qualité. En fin de compte, Bougherra ne dirige pas son équipe, celle qu'il retrouvera bientôt dans les compétitions continentales d'où sont bannis les professionnels, et pas seulement ceux qui jouent en Europe. Il dirige un ensemble hybride. Cette équipe n'est ni la formation A ni la A'. Elle est un mélange des deux et sa durée de vie se limite à cette compétition inventée pour les besoins de la propagande qatarie.
C'est peut-être à ce niveau qu'il faut situer la principale difficulté qui complique la tâche de Majic M. Aucun entraîneur au monde ne peut maîtriser une telle situation car il ne s'agit pas d'un match de gala unique mais de toute une compétition qu'il faut gérer dans ses moindres détails et ses côtés sportif et humain. Quand on passe des mois à monter une équipe et qu'il faut la recomposer à la hâte pour la faire évoluer sans sa compossante habituelle, cela crée des déséquilibres, des mésententes, un manque de coordination flagrant et de grosses failles qui peuvent être exploitées par l'adversaire.
Ce sera le principal handicap pour le reste de la compétition et je pense même que cet anachronisme pourrait nous empêcher d'aller jusqu'au bout.
M. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.