PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commerce: Plus de 51 milliards DA de transactions non facturées
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 07 - 2018

Les services de contrôle du ministère du commerce sont à pied d'œuvre. Durant le premier semestre, 528.995 interventions ont été effectuées, ce qui a permis de relever près de 80 000 infractions.
En effet, le recours aux factures n'est pas une pratique courante en Algérie, puisque les transactions commerciales non facturées ont atteint 51,32 milliards de dinars durant le premier semestre de l'année 2018, selon le ministère du Commerce, cité avant-hier par l'APS.
Les services de contrôle, qui ont mené sur le terrain 528.995 interventions, ont relevé 79.067 infractions et élaboré 75.609 procès-verbaux. En tête de liste des infractions figurent celles ayant trait «au défaut de publicité des prix (44,16%), l'opposition au contrôle (6,18%) et défaut de registre du commerce (5,64%)». Ces services ont saisi des marchandises d'une valeur de 4,06 milliards DA et procédé à la fermeture administrative de 6.961 locaux de commerce. Il a été constaté également, concernant le contrôle de la qualité et de la répression des fraudes, 46.931 infractions aux règles relatives à la protection du consommateur et 44.515 procès-verbaux d'infractions ont été élaborés. Avec 425.620 interventions sur le marché, 46.330 infractions ont été relevées, induisant «44.275 procès-verbaux à l'encontre des contrevenants opérant aux différents stades de la mise à la consommation des produits». Afin d'éviter le risque alimentaire, 251.522 interventions ont été menées dans ce sens.
Importante saisie de marchandises
Aussi, 174.098 interventions de l'activité de contrôle de la qualité ont permis de recenser «46.330 infractions, dont 35.839 pour la réduction du risque alimentaire et 10.491 pour la maîtrise de la sécurité des produits ainsi que l'obligation de l'information du consommateur».
Les services de contrôle du ministère du Commerce ont pu constater des infractions liées au défaut d'hygiène et de salubrité (47,41 %), à la tromperie ou tentative de tromperie du consommateur (13,79%) et absence de l'autocontrôle (12,16%), ayant pour conséquence la saisie de marchandises non conformes d'une valeur de 762,40 millions DA, le blocage aux frontières de cargaisons pour une quantité de 21.376 tonnes de produits non conformes d'une valeur de 7.396 millions DA et la fermeture de 1.884 locaux de commerce, selon l'APS.
Pour ce qui est des produits importés, 34.294 dossiers d'importation pour une quantité de 14,939 millions de tonnes ont été examinés. Cela a donné lieu au refus d'admission sur le territoire national de 505 cargaisons pour une quantité de 21.376 tonnes représentant une valeur globale de 7.396 millions DA. Un total de 240 dossiers de poursuites judiciaires a été élaboré à l'encontre des importateurs défaillants, cite le département du Commerce. Sur 8.140 prélèvements d'échantillons, 602 échantillons se sont avérés non conformes, ce qui représente un taux de non conformité de 7,40%. Par type d'analyse et sur les 4.076 échantillons prélevés pour analyses physicochimiques, 489 échantillons se sont avérés non conformes, soit un taux de 12,0%, alors que l'analyse de 3.929 échantillons au plan microbiologique a révélé la non-conformité de 471 échantillons, soit un taux moyen de 12,0% », est-il précisé. Concernant les produits industriels, 177 prélèvement d'échantillons de produits industriels ont été prélevés, notamment les matériaux de construction, et pour les appareils électroménagers, 31 se sont avérés non conformes. Le taux d'infraction a été estimé à 12 ,73% contre 13 ,09% pour le même semestre de 2017. Le département du Commerce a annoncé que 33.789 autorisations d'admission ont été accordées pour le premier semestre 2018 contre 49.736 pour le même semestre de l'année écoulée, soit un taux de
-32,1%. Enfin, il faut rappeler que le montant des transactions commerciales non facturées pour ce premier semestre a baissé comparativement à la même période de l'année passée, puisqu'il est passé de 116,45 milliards de dinars durant l'année 2017 à 51,32 milliards de dinars en 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.