Arsenal : Mikel Arteta évoque le dossier Martin Odegaard    Le bilan de la pandémie de Covid-19 à 11H00 GMT    Le parquet demande la confirmation de la peine de trois ans de prison contre Kechida    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    Les propositions du mouvement El-Islah    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Toujours pas de conclusions    Madoui prend le relais    La «seconde jeunesse» de Koudri    Incendie au niveau du siège    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    Gâteau au chocolat sans gluten    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Plus de 250 morts et 100 000 déplacés au Darfour    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Sensibilisation des éleveurs à l'insémination artificielle    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Le MJS gèle les suspensions prononcées depuis juin 2020    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Un an de prison ferme requis    37 milliards de centimes de créances à recouvrer    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    Koussaïla Adjrad ou quand passion rime avec fascination    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    La pâleur d'une façade    Tournoi de l'UNAF - U17 : Algérie - Tunisie, aujourd'hui à 14 h 30: Les Verts à une marche de la CAN    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les chélifiens déterminés.. Jusqu'à la création d'une nouvelle République
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019


Pour le deuxième vendredi en plein mois de Ramadhan, la population de la wilaya de Chlef s'est mobilisée pour le 13e vendredi de mouvement populaire. Les Chélifiens, à l'instar du peuple Algérien, ayant affiché déjà 12 vendredis une mobilisation populaire maintenue depuis le 22 février dernier, sont déterminés à continuer à faire entendre leur voix, pour une Algérie meilleure, par le changement du système politique en place, et l'édification d'un Etat de droit. En dépit de la chaleur intense qui dépasse les 35 degrés, la population Chélifienne a exprimé son rejet des élections du 04 juillet prévue par Bensalah, dont le peuple demande la démission. Comme d'habitude, la marche est amorcée à partir de la placette de la Solidarité, suivie par des milliers de personnes venant de toutes les contrées de la wilaya. Bien que les slogans demeurent à quelques variantes près les mêmes, une République des droits est aussi réclamée par les marcheurs, qui rejettent une justice de règlement de compte. Les Chélifiens ont pacifiquement battu le pavé, hier après-midi, pour réclamer le départ de tous les hommes du système. Lors de cette marche, les manifestants ont brandi des banderoles sur lesquelles on peut lire : «Bensalah et Bedoui dégagez», «Système dégage» et tout le long de la marche, ils scandaient des slogans hostiles au pouvoir tels que : «Makache intikhabat ya issabat», qui veut dire : (Pas d'élections espèce de bande), «Sylmia, Sylmia» (Pacifique, Pacifique), «Klitou labled Yssarakine», qui veut dire : (vous avez pillé le pays, espèce de voleurs). (Vous avez massacré le pays), (Non aux élections du 04 juillet), (Non aux pouvoir militaire), (Pour une personnalité consensuelle), (Pour une Algérie libre et gouvernée par des hommes civils). Les jeunes manifestants, parmi lesquels se trouvaient des femmes, des étudiants, des avocats, des professeurs universitaires et des journalistes, sont décidés à manifester jusqu'au jour où toutes les revendications seront satisfaites. Des jeunes nous ont indiqué : «On ne peut organiser des élections libres, transparentes et démocratiques avec ceux qui continuent de soutenir un régime mafieux, et ceux qui ont trafiqué les précédentes élections». Un autre dira : «Qu'ils partent tous sans aucune exception». Malgré le jeûne et la chaleur, les habitants ont sillonné plusieurs fois les principaux boulevards de la ville de Chlef. Signalons que les revendications majeures du «Hirak» restent le jugement de Saïd Bouteflika, et ce depuis le 22 février.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.