Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouyahia : "Nous sommes au stade de l'instruction"
Relais de Kamel Chikhi dans les rangs des magistrats
Publié dans Liberté le 24 - 06 - 2018

Le SG du RND et Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a confirmé, hier, officiellement, le coup de filet opéré dans les rangs des magistrats soupçonnés d'avoir collaboré avec l'importateur et promoteur immobilier, Kamel Chikhi. "Nous sommes au stade de l'instruction. N'accusons personne. Attendons de connaître l'aboutissement de l'enquête. Au-delà, cette affaire est une satisfaction. Elle prouve que la justice fonctionne bien et qu'elle est au-dessus de tous. Cela prouve aussi que l'Etat lutte contre la corruption", a-t-il déclaré, hier à Alger, lors d'une conférence de presse.
Principal suspect dans l'affaire des 701 kg de cocaïne saisis le 29 mai dernier au port d'Oran, Kamel Chikhi, surnommé "Kamel Boucher", en référence à son activité professionnelle initiale, aurait corrompu des magistrats dans le cadre de l'acquisition de biens immobiliers vendus aux enchères publiques, supervisée par les services du ministère de la Justice. Certains de ces hommes de loi lui auraient également permis de gagner des procès face à des riverains de plusieurs quartiers chics de la capitale qui s'opposaient à la réalisation de ses projets immobiliers.
Sur instruction du ministre de la Justice, le président du tribunal administratif d'Alger, la procureure adjointe près la cour d'Alger, le procureur de la République du tribunal de Boudouaou et son substitut ont été suspendus de leurs fonctions, lundi dernier, pour des interférences présumées dans des procédures en justice. Les investigations actuelles de la justice ciblent globalement 28 magistrats et deux cadres supérieurs du ministère de la Justice pour abus de fonction et corruption. Parmi eux, le procureur général de la cour de Sétif et anciennement procureur de la République au tribunal d'Hussein-Dey, qui a été auditionné, jeudi 21 juin, par une commission d'enquête dépêchée par le ministère de tutelle. Concernant l'affaire principale, en l'occurrence la saisie de cocaïne au port d'Oran, Ouyahia accrédite la thèse de la "main extérieure".
"Je ne commente pas une affaire en justice, mais je dis sans excès que l'Algérie vit une agression à travers le flot de drogue qui s'abat sur nos frontières. C'est une tentative de pourrir la société algérienne de l'intérieur à travers d'abord notre jeunesse", affirme le secrétaire général du RND qui revendique l'application de la peine de mort contre les trafiquants de drogue. "Je ne parle pas d'un jeune qui serait pris dans un contrôle avec un gramme de drogue, celui-là, la justice le jugera selon la loi, mais je parle de ceux qui veulent détruire le pays", précise Ahmed Ouyahia.
À la question de savoir si cette affaire n'a pas discrédité l'Etat, il réplique que "cela aurait gêné, si la cocaïne n'avait pas été saisie. L'Etat mène une guerre contre la corruption et les ennemis de l'Algérie", dit-il.
Nissa H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.